Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les vérités de Mbatshi Batshia sur la gestion du Bas-Congo

Article précédant | Suivant
La Prospérité - 23 mars 2010
Joseph Kabila et Simon Mbaki Batshia

C’est à Matadi, en sa résidence officielle que Simon Floribert Mbatshi Batshia  a tenu en haleine, plusieurs heures durant, les professionnels des médias qui étaient intéressés à s’imprégner de réalités des coins et recoins de la Province du Bas-Congo.
Dans son habituel  esprit de transparence et de vérité, le Gouverneur  a abordé toutes les questions, sans le moindre tabou. Gestion, difficultés, projets en cours d’exécution, programmes de coopération, … ont été les points autour desquels il est revenu plus d’une fois, tout au long de la conférence de presse qu’il a animée, ce jour-là, sous la modération de Germain Kuna, son Conseiller en Communication. Equilibriste ? Oui. Mbatshi Batshia  s’affirme en tant que tel. Il l’a clairement dit, d’entrée de jeu, comme pour dire que dans  sa gestion territorialiste du Bas-Congo, province chère à Simon Kimbangu et Joseph  Kasa-Vubu, il n’y mêle pas de sentiments partisans. Question d’éviter, explique-t-il, de sacrifier les intérêts  les uns sur l’autel de ceux  des autres. Il ne s’en cache pas, outre mesure, dès lors qu’il brandit des chiffres et tableaux, il montre le chemin à suivre pour le redressement du Bas-Congo, invite la population au civisme fiscal,  démontre des avancées engrangées et ouvre  des perspectives radieuses, pour une province qui, il y a près de trois ans, frôlait   la mort, à cause de la mal gouvernance. Sans acculer ses prédécesseurs, ni chercher à leur jeter l’anathème, Mbatshi se veut modeste. Il reconnaît, certes, quelques  mérites. Mais, il rabroue le tissu du mensonge continuellement cousu, en taille basse, pour tenter désespérément de  chetiviser ses réalisations, de ternir l’image et la qualité de son travail. Et, pourtant, des résultats sont palpables. Les notables, populations de ses différents territoires en sont, du reste, des comptables et témoins  oculaires.

De l’affectation des ressources  

Tenez !  120.000 USD, c’est le montant disposé par le Gouvernement Provincial pour chaque territoire. L’opération est déjà lancée cadre avec   un programme qui prévoit la construction d’un centre de Santé et d’une Ecole.
A  Mbanza-Ngungu, par exemple,  les 120.000 USD servent à construire un bâtiment facultaire pour l’Université Kongo, afin de lui doter d’une adresse, à savoir Mbanza Luvaka.  

En résumé, Simon Floribert Mbatshi Batshia, dans sa gestion de ses 10 territoires (qui constituent le Bas-Congo), fait preuve d’intelligence dans la mesure où il sait raisonnablement recourir à  la politique de ses moyens, dans une stratégie d’équilibriste.   

Des difficultés

Il a, par ailleurs, renseigné que devant la solidarité nationale prônée par le gouvernement central, le financement rêvé n’a plus été rendu possible, ni accessible. Concrètement, l’exécutif provincial qui s’attendait à 20   milliards de FC par Mois n’a reçu, à ce jour, que 38   milliards sur un total de 720 milliards de FC. Soit un gap difficile à combler, de près de 682 milliards de Francs Congolais.  

Efforts de paix

Aussi, Son Excellence a-t-il  souligné les efforts menés pour la paix sociale, (province entourée de 6 régions d’Angola et du Congo), tout en louant le tendre climat politique dans la province (excellent rapport entre l’exécutif et le législatif provincial). Cet aspect ne laisse pas indifférents les investisseurs  qui y affluent  pour prospecter et,  éventuellement, pour s’y établir en entrepreneurs. A ce titre,  l’on peut juste citer SOCO International, les Espagnols qui vont exploiter 7.000 ha, très prochainement, dans les Cataractes.

Perspectives

Le Gouverneur fixe son regard sur la REPERE (service fiscal provincial, correspondant à la  DGRK à Kinshasa), qui, dans les exécutifs d’autrefois réalisaient moyennant 42 millions des  recettes mensuelles, comparées à 530 millions de ce janvier 2010.

Sur le plan de la relance agricole, il faudra retenir qu’avec la COPIDE en partenariat d’avec les Sud-Africains, il existe la structure dite CEMAG qui est active en province, dans son programme d’exploiter 100 ha par territoire, et d’encadrer les paysans.

Avant le jeu de questions-réponses, Simon Floribert Mbatshi Batshia a, au terme de son speech, conclu en ces mots : « Devant tout le respect que je dois à mes prédécesseurs, je n’ai pas à rougir, s’il faut parler de mon bilan. Cependant, j’aurai voulu faire plus ». En plus, il a appelé la population à l’esprit et à la culture d’impôts, qui est un déclencheur du  redressement des pays convoités, ou développés.


Autres articles


  1. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  2. Joseph Kabila : « Toutes les élections prévues par les lois seront organisées » (15 décembre 2014)
  3. Le rapport des députés sur les expulsions des Congolais de la RDC du Congo/Brazza (13 mai 2014)
  4. Congo/Brazza : plus de 72.000 Congolais refoulés (7 mai 2014)
  5. Les expulsés de Brazzaville victimes d'«exactions», selon Kinshasa (7 mai 2014)
  6. Plus de 20.000 Congolais de la RDC refoulés hier de Brazzaville au beach de Kinshasa (30 avril 2014)
  7. Un site d'accueil pour les ressortissants de la RDC expulsés de Brazzaville (28 avril 2014)
  8. Les soldats angolais font le ménage au Bas-Congo (21 février 2014)
  9. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  10. Konde Vila-Kikanda accuse le Rwanda de « véritable casus belli » avec les obus tirés sur Goma « à partir de Rubavu » (27 août 2013)
  11. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  12. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  13. 16 candidats se bousculent aux portillons du gouvernorat du Bas-Congo (1 octobre 2012)
  14. Le mot de grève d'Etienne Tshisekedi n'a pas été suivi à Matadi (30 janvier 2012)
  15. Les enseignants du secteur public en grève dans la province du Bas-Congo (10 janvier 2012)
  16. L'élection de Khonde Vila-ki-Kanda à Goma: un vote national, patriotique (30 décembre 2011)
  17. La Ceni publie les quatrièmes résultats partiels de la présidentielle (5 décembre 2011)
  18. La Ceni publie les troisièmes résultats partiels de la présidentielle (4 décembre 2011)
  19. La police empêche Etienne Tshisekedi de quitter l'aéroport de Nd'jili (26 novembre 2011)
  20. Joseph Kabila affirme être « le seul président jusqu'à l'élection du 28 novembre » (26 novembre 2011)
  21. Le fleuve Congo retrouve son niveau normal (1 novembre 2011)
  22. 19.497 candidats vont se disputer les 500 sièges à l'Assemblée nationale (26 septembre 2011)
  23. La haute Cour militaire de Kinshasa annule la condamnation de Simon Kimbangu (22 juillet 2011)
  24. Plus de 23 millions d'électeurs enrôlés au 6 juin (8 juin 2011)
  25. Joseph Kabila visite les nouveaux engins de génie civil de l'Office des routes et de l'OVD (31 mars 2011)
  26. Joseph Kabila: « Si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes oeuvres » (9 décembre 2010)
  27. Le taux moyen de prévalence du VIH/Sida à 3,24% en RDC (1 décembre 2010)
  28. L'épidémie de poliomyélite guette Kinshasa et le Bas-Congo (19 novembre 2010)
  29. Procès Chebeya: John Numbi identifié comme témoin, prochaine audience le 3 décembre prochain (12 novembre 2010)
  30. Muzito met fin aux taxes imposées par les provinces (28 octobre 2010)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.