Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Evariste Boshab: «la révision constitutionnelle est un impératif pour le PPRD»

Article précédant | Suivant
Forum des As - 6 avril 2010
Evariste Boshab

Pour ses huit ans d’existence, le PPRD a organisé une matinée politique haute en couleurs. La salle de conférence de la Foire internationale de Kinshasa (Fikin), qui a refusé du monde, a connu une ambiance studieuse d’échanges entre le sommet et la base du parti sur fond des séances d’animations dont seul le PPRD connaît le secret. Maître d’oeuvre et de céans, Evariste Boshab a profité de cet instant de communion avec ses camarades pour repréciser la position du PPRD sur la révision constitutionnelle. La quelle, est, aux yeux de ce brillant juriste, un impératif. Occasion aussi pour le Secrétaire général du parti présidentiel d’en appeler à l’unité de tous les kabilistes.

ALLOCUTION DU SECRETAIRE GENERAL A L'OCCASION DU HUITIEME ANNIVERSAIRE DU PPRD

Au nom de l'Initiateur du Parti, au nom de la Camarade Secrétaire Générale Adjointe et en mon nom propre, je vous salue et vous exprime toute ma gratitude pour avoir répondu à l'invitation de votre Parti afin de commémorer, ensemble, le huitième anniversaire de son existence.
En célébrant ce 8ème anniversaire de notre mouvement politique, je m'autorise également de dire merci, un grand merci à tous les camarades qui ont cheminé avec nous depuis la création du parti jusqu'à ce jour, tous ces cadres qui ont répondu présent à l'appel de l'Initiateur aux fins de matérialiser sa vision politique. Tous ces cadres qui ont rejeté à maintes reprises, et avec raison, les sollicitations de partis concurrents pendant la gouvernance 1+4, ces cadres qui ne se sont laissés emporter par le découragement et la longue attente de n'exercer aucune fonction. Ils ne se sont pas demandés s'ils n'étaient venus accompagner les autres en adhérant au PPRD. Je les félicite pour leur esprit d'abnégation, de patience et de conviction.
Encore une fois je leur demande d'être persévérants, patients et présents car, " on ne sait jamais ".
Je voudrais aussi profiter de cette opportunité pour rendre hommage à tous ceux qui ont commencé ce combat politique avec nous, mais que DIEU Tout puissant a rappelé auprès de lui. Pour honorer leur mémoire, nous nous engageons à continuer cette lutte démocratique jusqu'au bout afin que triomphent les idées de Mzee Laurent Désiré KABILA. (Une minute de silence pour honorer leur mémoire)

Chers Camarades,

Le parcours du PPRD en huit ans est jalonné d'obstacles, mais contre vents et marrés, notre parti continue à marquer sa présence sur l'échiquier national. Grand parti de rassemblement des masses, attaché aux valeurs républicaines, de patriotisme, d'unité, de liberté, d'égalité, de justice, de démocratie, de solidarité, de paix et de progrès, le PPRD, en huit ans a connu trois phases de sa consolidation comme parti politique structuré, et s'emploie, chaque jour, à jouer pleinement le rôle classique d'un parti moderne. A ce sujet, comment ne pas citer Philippe Braud qui dit que : " les partis politiques doivent demeurer tous ; à la fois des machines électorales, des arènes des débats politiques et des agents de socialisation ". Je suis fier d'affirmer que le PPRD remplit parfaitement ces trois rôles.

Chers Camarades,

Dès la 1ère année de la création du PPRD, la 1ère mission historique que l'Initiateur a assignée aux animateurs du Parti, était son implantation à travers tout le territoire national alors que l'Est du pays était sous contrôle des agresseurs. Notre drapeau flottait en 2004 dans tous les territoires ; tous secteurs et tous groupements de la République.
Après l'implantation, vint la seconde phase du parcours du jeune parti, phase qui débute le 1èr juillet 2004, ayant en toile de fond la mission de redynamiser le Parti. Il s'est agi de mettre en place des structures du parti conformément aux recommandations pertinentes de l'Initiateur ainsi qu'aux différentes recommandations du colloque des cadres du centre Nganda du 30 Avril au 2 mai 2004 et préparer les échéances électorales en vue de la victoire du candidat du Peuple au premier tour et des candidats PPRD à tous les échelons des élections.
Face à la conjoncture politique qui prévalait à cette période, et devant nous assumer pour ces 1ères élections libres, démocratiques et transparentes, le Parti, avec le concours de tous, mobilisa des moyens nécessaires pour que des tournées d'itinérance soient effectuées dans l'arrière-pays en vue de redynamiser les activités du parti et de présélectionner les candidats aux élections législatives et timidement des candidats aux élections provinciales.
Un Congrès extraordinaire tenu en 2006, quelques mois seulement avant les élections, a permis au Parti de sauver les meubles. Et comme résultat, le PPRD sort vainqueur à ces scrutins de 2006 et 2007, son candidat est élu président de la République au second tour. A l'Assemblée nationale, notre parti se positionne comme première force politique, mais avec une majorité relative. La conséquence politique inéluctable fut la formation d'un gouvernement de coalition ouvrant ainsi la grande difficulté de gestion des ambitions des cadres du PPRD.
Ce fut aussi un moment de déchirement et de léthargie pour le Parti.
C'est dans ce climat d'incertitude que s'amorce la 3ème phase du parcours du PPRD avec notre avènement à la tête du parti, après la rencontre de 2007 à Kingakati, l'Initiateur donne de nouvelles orientations résumées de manière ci- après :
- restructurer le parti au regard des résultats électoraux,
- évaluer les résultats des scrutins et en tirer les leçons qui s'imposent,
- Préparer les élections locales, municipales et urbaines,
- Présenter de nouvelles pistes pour le fonctionnement du parti surtout son financement pendant cette période charnière.

Chers camarades,

Un anniversaire, c'est aussi l'occasion de procéder à un bilan sur le chemin parcouru et celui qui reste à parcourir. Eu égard aux objectifs que nous nous sommes assignés, lesquels ont été atteints et lesquels ne le sont pas encore ?
Conformément aux recommandations de Kingakati et, compte tenu du contexte politique actuel, les actions suivantes ont été menées par votre Comité Exécutif National concernant la gestion au quotidien du parti, sa restructuration et son financement, force est de noter les actions suivantes :
- La redynamisation et la réorganisation de la base par la mise en œuvre des cellules de base du PPRD, aujourd'hui une réalité dans les grandes villes. Mais nous avons encore beaucoup à faire dans nos villages et territoires.
- L'organisation des matinées politiques et idéologiques
- L'installation des comités fédéraux et urbains sur toute l'étendue du territoire national.
- La désignation des animateurs du parti dans toutes les structures territoriales et communales du pays.
- La création et l'inauguration d'un site web propre au PPRD.
- Le renforcement de nos rapports avec les partis amis dont le parti communiste chinois, le parti communiste Cubain, le MPLA, la SWAPO, la ZANU-PF, le rassemblement constitutionnel de la Tunisie etc. …
Quant aux finances du parti, pendant cette période, elles sont restées tributaires des députés nationaux dont la contribution mensuelle est retenue à la source, de la même manière que celle des membres des cabinets du chef de l'Etat et des ministres. Les contributions ponctuelles des membres de l'ACR ont aussi donné un plus pour le fonctionnement du Parti. Je vous invite tous à vous acquitter de vos cotisations parce qu'il s'agit là d'un devoir statutaire. C'est par la cotisation que l'on affirme sa qualité de membre.
C'est la raison pour laquelle, non seulement en vue d'identifier tous les cadres et de connaître leur nombre exact nous lancerons au cours de cette cérémonie l'opération vente de cartes qui va se poursuivre à travers toutes nos fédérations au coût distinct pour chaque catégorie de membre, mais aussi et surtout, c'est par la détention de sa carte de membre que l'on affirme son engagement.
Dans certaines provinces, plusieurs cadres ayant le mandat du parti affichent une indiscipline en adoptant un comportement de nature à affaiblir notre capacité d'influence sur la vie de la Nation. Cette indiscipline a atteint son paroxysme dans certaines fédérations où quelques cadres se sont permis de créer des structures parallèles à celles officielles. Il s'agit là de la méconnaissance de l'idéologie et de la philosophie politique du parti. Concernant l'évaluation électorale, votre comité Exécutif National avec les cadres des fédérations vivants à Kinshasa, ont procédé depuis 2008 à l'évaluation sans complaisance des résultats des élections qui ont eu lieu dans notre pays en 2006 et 2007. Nous avons mis en exergue, de manière objective, les faiblesses et les atouts de notre parti à ces joutes électorales en vue de présenter au prochain congrès les différentes recommandations quant à ce Par ailleurs, en évoquant le bilan et les perspectives de la révolution kabiliste, votre Parti, fidèle à sa vocation de fédérer, interpelle et invite tous les compatriotes en général et tous les kabilistes en particulier à s'unir pour la même cause ; celle du bonheur de notre peuple. La relecture de l'histoire de la révolution kabiliste met en exergue les types et rythmes de changement advenus sur notre trajectoire historique afin d'en assumer les conséquences et d'en dégager les alternatives. Il n'y a qu'un seul Kabilisme : celui de M'zee Laurent désiré KABILA dont le digne héritier et continuateur est le camarade Joseph KABILA. Je lance donc l'appel à tous ceux qui se sentent Kabilistes, puisque le Kabilisme est un, qu'ils viennent tous nous rejoindre. Puisque la force du Kabilisme réside justement dans l'unité.

Chers camarades,

En ce qui concerne les élections locales, municipales et urbaines, considérant que les groupements et les communes sont retenus à ce jour comme circonscriptions électorales, le PPRD, parti national, ambitionne d'aligner les candidats dans toutes circonscriptions. En peu de mots, notez que le PPRD devra gérer pour ces compétitions politiques plus de 16301 candidats, soit 12 fois plus des candidats qu'en 2006. La tâche ne sera pas de tout repos. Pour réussir ce grand pari, il faut dès à présent mobiliser toute notre base, régler tous les conflits internes, épuiser tous les contentieux électoraux et surtout faire de notre action politique, une campagne permanente.
C'est pourquoi j'annonce la tenue de notre Congrès ordinaire où toutes les fédérations présenteront leurs cahiers de charge respectifs assortis des solutions avec des banques de donnés des candidats recrutés à l'issue des primaires organisées à la base. Il n'y aura ni clientélisme, ni parachutage. C'est la base qui désignera ses candidats pour rencontrer les vœux de M'zee Laurent Désiré KABILA et de l'Initiateur du Parti.
Pour ce qui est du fonctionnement des institutions, le PPRD estime que l'expérience de cette première législature finissant recommande des réformes à opérer ou mieux la révision de la loi fondamentale qui apparaît aujourd'hui comme un impératif pour mieux cerner justement les contours du fonctionnement des institutions.

Chers Camarades,

Le Parti du peuple doit prendre ses responsabilités pour assurer un minimum de bonheur à notre peuple. Il nous faut réfléchir sur le cadre juridique qui assure le fonctionnement des nos provinces et des institutions nationales ; il ne faut pas endosser la culture de l'impunité. C'est clair, le PPRD devra séparer très prochainement le bon grain de l'ivraie, il fera donc un toilettage politique eu égard aux différentes prestations de ceux qui répondent de son mandat.
Je m'en voudrais donc chers camarades, de terminer mon propos d'anniversaire qui coïncide avec la fin du mois consacré à la promotion et à la protection de la femme sans encourager nos camarades femmes et leur assurer que le PPRD s'engage à faire aboutir leurs revendications par toutes les voies de droit afin que l'application de la parité dont le premier défenseur est le Président Joseph KABILA KABANGE soit effective et non affective.

Chers Camarades,

Aussi voudrais-je terminer cette allocution en rendant une fois de plus hommage à notre héros national, M'ZEE LAURENT DESIRE KABILA, défenseur de la nation, soldat du peuple, pour son courage, sa franchise et son sens élevé de service qui l'ont conduit au sacrifice suprême. Il demeurera pour nous, un modèle de type d'homme qu'il faut pour cette génération. Car seuls le courage, la franchise et la rigueur peuvent imposer une limite à la loi de l'arbitraire et à la falsification de l'histoire.
Je voudrais exprimer ma gratitude à l'Initiateur de notre Parti qui, par sa patience et son sens d'écoute, a prouvé au monde que le plus fort n'est pas celui qui abuse de sa puissance, mais plutôt celui qui sait la contenir par sa patience et prendre de la hauteur face aux événements dans le seul but de promouvoir l'humanité en tout et pour tous.
Mes remerciements s'adressent également à tous les animateurs des structures du Parti et à nos mandataires qui n'ont signé aucun autre contrat avec notre peuple si ce n'est celui de le servir. Qu'ils trouvent ici l'expression de notre sincère gratitude. Mention spéciale aux députés pou leur engagement. Mention particulière à l'ACR qui, par son action, a rendu possible la manifestation de ce jour.
Ma reconnaissance, je l'exprime, en outre, à tous nos camarades pour leur implication, on ne peut plus efficace, dans la défense des intérêts de notre population et la promotion de l'image de notre pays.
Mes remerciements s'adressent enfin à tous les membres de l'Alliance de la majorité présidentielle et alliés, aux membres des Partis politiques de l'opposition pour leur contribution à l'édification de la praxis démocratique dans notre pays. Qu'il vous souvienne qu'en 1960, notre pays avait peu des cadres supérieurs, mais ils étaient décidés et déterminés d'assumer le destin collectif et l'avenir de note nation. Aujourd'hui, notre pays regorge de milliers de penseurs et d'hommes compétents dans tous les secteurs, mais parfois démobilisés mentalement et découragés. Ce qu'il nous faut, c'est de nous organiser, de réfléchir ensemble sur les modalités d'une nouvelle pratique de la démocratie afin de sauvegarder la cohésion et l'unité nationale.
Sur ce, je soumets à votre réflexion et méditation cette question fondamentale : Quel type d'homme êtes-vous devenu à la suite de votre engagement au sein du PPRD ? Qu'avez-vous fait ou que comptez-vous faire pour votre pays ?
J'ai annoncé la tenue imminente du Congrès de notre Parti où interviendront de grands chambardements ;
J'ai soutenu l'organisation des élections locales, municipales et urbaines pour l'instauration de la démocratie à la base ; évidemment, tous ceux qui spéculent sur la prolongation éventuelle du mandat seront pris à leur macabre et funeste jeu ;
J'ai affirmé que pour le PPRD, la révision constitutionnelle qui est devenue le cheval de bataille de tous ceux qui refusent la vérité et haïssent la réalité, et donc cette révision constitutionnelle est un impératif pour le PPRD en vue de tirer les conséquences logiques du rodage d'une machine dont les malfaçons ne peuvent plus être cachées au peuple.
J'ai lancé l'appel à l'unité et au rassemblement en demandant à tous les Kabilistes où qu'ils soient de revenir au bercail pour entreprendre, ensemble, la marche vers la victoire définitive.
Pour nos militants de la province orientale, du Katanga, du Nord Kivu, du sud Kivu et du Maniema, nous leur disons : "Initiateur wa chama eko Mwanaume na sisi tuta wina "
Ceux qui nous suivent à partir du Bas-congo et du Bandundu, tout en leur souhaitant bon anniversaire, qu'ils scandent en chœur : " Initiateur ake bakala ya ngolo, beto nanunga "
En ce qui concerne les camarades du Kasaï-occidental et du Kasaï Oriental, voici le cri de guerre : "Initiateur ntshilobo, ne tutshimuna biluilu bionso "
Pour les Kinois et les camarades de l'Equateur Mambenga Pilipili libende, tolobi : " Initiateur aza mobali ya solo, alenda, na yango wana tokolonga "

Je vous remercie
EVARISTE BOSHAB


Autres articles


  1. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  2. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  3. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  4. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  5. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  6. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  7. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  8. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  9. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  10. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  11. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  12. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  13. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  14. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  15. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  16. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  17. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  18. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  19. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  20. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  21. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  22. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  23. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  24. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  25. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  26. Suppression du visa entre Kinshasa et Brazzaville (26 septembre 2015)
  27. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  28. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  29. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  30. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.