Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Pierre Nkurunziza invite Joseph Kabila à « rendre visite au peuple burundais »

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 15 avril 2010
Joseph Kabila et Pierre Nkurunziza

Le président Joseph Kabila va se rendre prochainement au Burundi à l’invitation de son homologue Pierre Nkurunziza, dont c’est le second séjour à Kinshasa après celui effectué en 2006. Le président burundais a salué hier à Kinshasa les relations « exceptionnelles et de solidarité » entre la RDC et son pays.

Le chef de l’Etat et le président burundais Pierre Nkurunziza, arrivé mardi après-midi à Kinshasa, se sont entretenus en tête-à-tête durant une heure (10h-11h) au palais de la Nation.

A 19h00 dans les jardins du palais de la Nation, Joseph Kabila a offert un dîner au cours duquel son hôte l’a invité « à rendre une visite au peuple burundais ». Il a également invité les investisseurs congolais « à investir au Burundi » où il y a beaucoup d’opportunités, a-t-il déclaré. Le Burundi, qui sort d’une longue guerre civile (plus de dix ans) - qui a emporté beaucoup de vies humaines et laissé d’innombrables veuves, veufs et orphelins, et qui a fait beaucoup de réfugiés et de déplacés intérieurs - a déjà tiré une grande leçon de son histoire.

L’espoir d’un avenir plus prometteur pour le Burundi et les Burundais est maintenant permis, car des jalons pour la paix, la stabilité et la concorde nationale ont déjà été fixés et lancés par le gouvernement.

L’heure est donc à la reconstruction, a affirmé le chef de l’Etat burundais qui a dévoilé les grandes lignes du « programme de reconstruction » gouvernemental portant sur tous les domaines de la vie nationale.

A propos des élections générales, dont le processus a démarré le 5 avril 2010, il a dit attendre la présence de témoins étrangers, dont ceux de la RDC, saluant au passage la solidarité africaine dont a bénéficié le Burundi lors des événements tragiques qui l’ont ébranlé durant une dizaine d’années.

Dans son discours de bienvenue, le président Joseph Kabila a salué la relance en cours de la coopération bilatérale entre la RDC et le Burundi. Il a réaffirmé sa détermination à restaurer la paix sur l’ensemble du territoire congolais, particulièrement au Kivu et dans la province Orientale. Soulignant que sans la paix, il n’y a point de développement.

C’est à cette tâche qu’il se consacre afin que les Grands Lacs deviennent une oasis de paix, où tous les peuples vivent dans un climat de fraternité et de confiance mutuelle. La reconstruction de la RDC, a-t-il déclaré en substance, repose sur le programme gouvernemental des « Cinq chantiers » dont la réalisation a déjà démarré dans toutes les provinces du pays.

RENFORCEMENT DES RELATIONS BILATERALES

La présence au sein de la délégation burundaise du ministre Alain Guillaume Bunyoni de la Sécurité publique et de quelques officiers supérieurs et généraux de l’armée, donne à penser que la visite du président Nkurunziza a eu pour toile de fond la question sécuritaire.

En effet, avec la mise en branle du processus électoral rentré dans sa « phase décisive » avec l’affichage des listes des électeurs (5-11 avril 2010) et l’enregistrement des candidats aux élections communales à partir de ce jeudi 15 jusqu’au 24 avril, les autorités burundaises voudraient vraisemblablement « voir clair » dans le mouvement des étrangers présents sur leur territoire et de leurs compatriotes réfugiés dans les pays voisins.

Le Burundi, qui « bénéficie d’une meilleure sécurité et d’une plus grande stabilité sur le front politique » du fait que « la démobilisation des combattants du Palipehutu-Forces nationales de libération (FNL, transformé en parti politique) a été menée à terme », fait face à un mouvement en masse de retours librement consentis de réfugiés burundais. v« Aujourd’hui, plus de 6 pour cent des habitants du Burundi sont d’anciens réfugiés, revenus de pays avoisinants au cours des six dernières années. Le HCR a facilité l’instauration d’un dialogue entre le Burundi et la République démocratique du Congo (RDC), concernant le rapatriement librement consenti des réfugiés burundais et congolais », rappelle-t-on.

« En 2010, selon les prévisions du HCR et de ses partenaires, quelque 10.000 réfugiés burundais devraient regagner leur pays, principalement à partir de la RDC, si les discussions tripartites entamées en 2008 se concluent de manière satisfaisante. Ceci ouvrira la voie au rapatriement librement consenti des Congolais réfugiés au Burundi».

Les « solutions durables » visent notamment à « veiller à ce que les Burundais réfugiés en RDC regagnent de leur plein gré leur pays, dans la sécurité et dans la dignité et à aider, lorsque les conditions de sécurité se seront améliorées dans la province du Sud-Kivu, tous les réfugiés congolais qui optent pour le rapatriement librement consenti ».

En 2009, des réunions tripartites RDC-Burundi-HCR, organisées à Bujumbura et à Kinshasa, ont examiné le problème des réfugiés congolais et burundais ainsi que celui des modalités de leur « rapatriement volontaire dans la sécurité et la dignité de leurs citoyens ».

Durant son séjour de 72 heures à Kinshasa, le président Pierre Nkurunziza devait visiter le pont de « Pompage » à Ngaliema et l’hôpital du Cinquantenaire dans la commune de Kasa-Vubu entre 14h et 16h, avant de rencontrer au Grand Hôtel Kinshasa à 17h les opérateurs économiques et de prendre part au dîner officiel offert par le président Joseph Kabila, à 19h au palais de la Nation.

Ce jeudi, le chef de l’Etat burundais va prendre congé du président Joseph Kabila à 9h au Grand Hôtel Kinshasa. Ensuite, il va se rendre à l’aéroport international de N’Djili où il va prendre son avion à destination de Bujumbura.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  10. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  11. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  12. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  13. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  14. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  15. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  16. Coupe du monde 2018 : la RDC se qualifie pour le dernier tour des éliminatoires (15 novembre 2015)
  17. Mondial-Russie 2018 : le Burundi tombe devant la RDC (2-3) (12 novembre 2015)
  18. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  19. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  20. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  21. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  22. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  23. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  24. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  25. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  26. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  27. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  28. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  29. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  30. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.