Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Motion de censure contre le Gouvernement: la Majorité décide de faire bloc autour de Muzito

Article précédant | Suivant
Forum des As - 2 mai 2010
Adolphe Muzito

Conscient des progrès réalisés par la RDC grâce à l’action gouvernementale, la famille politique au pouvoir a résolu de jouer le jeu démocratique jusqu'au bout en apportant sa solidarité à son Exécutif.
Le Premier ministre, Adolphe Muzito Mfumunsi, et son Gouvernement n'iront pas seuls aux feux. La Majorité a, en effet, décidé de faire bloc autour de son exécutif dans l’éventualité la nouvelle épreuve de la motion de censure contre l'ensemble du Gouvernement, motion annoncée mercredi dernier par le Député MLC Jean Lucien Busa dans ses conclusions sur sa question orale avec débat.
Des sources proches de la Majorité ont indiqué à «Forum des As» qu'une telle option a été levée au terme des consultations préliminaires tenues au soir même de l'annonce de la motion de censure. A l'argument de cette démarche, on avance avant tout le bilan à mi-parcours de l'Exécutif qui, selon la majorité, est bien d’être aussi catastrophique que l’a dépeint Busa. " Il faut reconnaître, honnêtement, que les résultats récoltés jusqu'à ce jour montrent à suffisance que la RDC a accompli des efforts indéniables pour sortir de la grave crise qui l'accable ", explique un membre influent de l'AMP qui a requis l'anonymat. Tout en reconnaissant aussi que ces résultats ne sont pas encore perceptibles en termes d'impact sur le vécu quotidien des Congolais, notre interlocuteur explique que la démarche de l'Exécutif évolue par phases, comme l'a expliqué le Premier ministre dans sa réplique, et les effets de ces réalisations ne pourront se manifester que dans l'évolution du processus, puisque la tendance générale est à la stabilisation de la vie nationale.
" Il est facile de mobiliser l'opinion lorsque l'on table sur les sentiments des hommes, notamment en mettant en exergue leur misère tout en leur indiquant celui que l'on pense en être responsable ", explique un autre gros calibre de la famille politique du Chef de l'Etat qui ajoute : " entre la revue de la politique générale du Gouvernement et un discours politique empreint d'émotions, il y a bien un gap qui, si l'on n'y prend garde, risque de fausser les conclusions objectives. "
Sur l'enjeu même de la censure, l'on explique aussi que la majorité ne pouvait se comporter autrement qu'en s'obligeant à une solidarité autour du bilan qui est commun et qui doit se défendre comme tel. Agir autrement serait revenu à se faire hara-kiri tout en exposant dangereusement le chef de la Majorité, le Président de la République, dont émane le programme du Gouvernement à l'exécution duquel il assure le suivi. On rappelle, à ce sujet que dans ses différentes interventions, notamment ses discours sur l'état de la Nation, Joseph Kabila ne cesse de faire le constat des évolutions qu'engrange la RDC dans sa marche hors de la grave zone de crise.

L'ESTOCADE NE VIENDRA PAS DE L'OPPOSITION

Un autre interlocuteur de Forum des As fait savoir que, dans la configuration politique actuelle, si l'Exécutif et son chef devraient être sanctionnés, il serait plus indiqué, pour la Majorité, que cela soit de l'initiative de la famille politique. Que la sanction découle d'une initiative de l'opposition aurait des connotations politiques autrement plus graves sur les plans aussi bien national qu'international. "Concrètement, en arriver à une déchéance du Gouvernement avec le concours de la Majorité - puisque l'opposition ne saura jamais y parvenir seule - consacrerait un schisme entre la majorité parlementaire et celle de l'Exécutif (à double tête avec le Président et le Gouvernement). On se retrouverait alors dans un cas de figure pouvant nécessiter une cohabitation avec tous les risques que cela comporterait en termes d'instabilité des institutions. Et, à son stade actuel, la RDC ne peut pas se permettre un tel luxe politicien". Il n'empêche, cependant, qu'à l'occasion de cette épreuve, les gens se disent des vérités, conclut notre interlocuteur qui n'en dit pas plus. Il estime simplement que, comme les Congolais, la majorité devra saisir l'opportunité de la question orale avec débat adressée au Premier ministre pour faire une autocritique afin d'ajuster, pour l'avenir, les rapports internes, notamment dans le cadre de l'accompagnement de l'action gouvernementale.
C'est certainement pour cette raison que depuis hier jeudi, des consultations se tiennent à très haut niveau au sein de la Majorité. Elles doivent se poursuivre ce vendredi.
A ce stade, aucune indication n'est encore donnée sur le jour de l'examen, à l'Assemblée nationale, de la motion de censure qui, par ailleurs, n’est pas encore déposée. En milieu d'après-midi d'hier, il était rapporté que l'initiateur de la motion avait déjà collecté 102 signatures. Il ne lui restait que 23 pour totaliser les 125 signatures requises pour garantir la recevabilité de la motion de censure. Le bureau de la Chambre basse devra alors convoquer la plénière dans les 48 heures suivant la date du dépôt de la motion.
On rappelle qu'Adolphe Muzito n'en est pas à sa première motion visant sa qualité de Premier ministre. Fin 2009, en effet, le député Clément Kanku avait présenté une motion de défiance qui avait été rejetée pour faute de procédure à la suite d'une motion du député PPRD, Pius Muabilu.


Autres articles


  1. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  2. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  3. L'Opposition républicaine de Kengo wa Dondo refuse le dialogue non inclusif (23 août 2016)
  4. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  5. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  6. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  7. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  8. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  9. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  10. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  11. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  12. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  13. Dialogue national : Clément Kanku invite Joseph Kabila à se prononcer « clairement » (26 juin 2015)
  14. Henry Mova désigné nouveau secrétaire général du PPRD (15 mai 2015)
  15. Evariste Boshab démissionne du secrétariat général du PPRD (14 mai 2015)
  16. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  17. Manifestation de l'opposition: Clément Kanku déplore la réaction de la police (14 janvier 2015)
  18. La VSV dénonce l'enlèvement d'une dizaine d'opposants politiques à Kinshasa (6 janvier 2015)
  19. Joseph Kabila confirme la tenue d'élections provinciales en 2015 (1 janvier 2015)
  20. Louis Koyagialo est décédé en Afrique du Sud (14 décembre 2014)
  21. Le G.14 juge le remaniement du gouvernement inopportun (10 décembre 2014)
  22. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  23. L'opposition dit non à tout débat sur la loi électorale (9 décembre 2014)
  24. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  25. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  26. Marche de l'opposition contre la révision de la constitution (27 septembre 2014)
  27. Le Gouvernement propose la révision de la constitution (10 juin 2014)
  28. Joseph Kabila dit non à Martin Köbler (2 juin 2014)
  29. Kinshasa doit réagir aux expulsions des Congolais de la RDC du Congo/Brazza (14 mai 2014)
  30. Le rapport des députés sur les expulsions des Congolais de la RDC du Congo/Brazza (13 mai 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.