Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Johnnie Carson estime que la situation dans les Grands Lacs s'améliore

Article précédant | Suivant
Charles W. Corey | America.gov - 26 mai 2010
Johnnie Carson

La situation dans la région des Grands Lacs d'Afrique s'améliore et les États-Unis demeurent résolus à maintenir cet élan positif, a affirmé le secrétaire d'État adjoint aux affaires africaines, M. Johnnie Carson, lors d'une déposition au Congrès le 25 mai.

Au cours de la séance tenue ce jour-là par la sous-commission de la Chambre des représentants sur l'Afrique et sur la santé mondiale, qui examinait les derniers développements dans la région, M. Carson a déclaré que la pièce maîtresse de ces efforts devait consister à redresser la situation dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RDC), « où l'absence d'autorité de l'État a favorisé la présence constante de groupes armés ».

L'appareil militaire de la RDC, les FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) « est inefficace et souvent l'auteur d'abus », a déclaré M. Carson aux membres de la sous-commission. En outre, « l'appareil judiciaire et le système pénal de la RDC sont en panne, et l'impunité règne, au lieu de la responsabilité. L'exploitation illégale des ressources naturelles finance des bandes armées. La violence sexuelle a atteint un niveau de crise, en particulier dans la région orientale. L'Armée de résistance du Seigneur lance des attaques contre les populations civiles du nord-est de la RDC ainsi qu'en République centrafricaine. La mission des Nations unies en RDC, la MONUC, a atteint la limite de ses capacités. »

Le haut responsable a indiqué que lors de son entretien avec le président de la DRC, M. Joseph Kabila, le 16 avril, il lui avait exprimé son inquiétude au sujet de l'absence de sécurité que causerait le départ de la MONUC de la RDC avant que la situation dans l'est ne s'améliore et que les services de sécurité locaux soient suffisamment formés pour pouvoir protéger les civils. « Il a bien accueilli les préoccupations que je lui exprimais ainsi que celles de la communauté internationale », a fait remarquer M. Carson.

« Le président Kabila a pris des mesures importantes en vue de faire face à l'insécurité, mais elles restent insuffisantes », a expliqué M. Carson, tout en soulignant que le président a « exprimé un large soutien en faveur de notre programme de formation d'un bataillon d'infanterie légère à Kisangani ».

Cette formation comprend une attention particulière accordée à l'amélioration des pratiques des FARDC en matière de droits de l'homme, a ajouté le haut responsable.

À la fin de 2009 et au début de 2010, les États-Unis ont affecté en RDC des équipes d'évaluation chargées d'enquêter sur cinq aspects thématiques que la secrétaire d'État, Mme Hillary Clinton, et le président Kabila avaient désignés comme méritant une coopération bilatérale accrue lors de leur rencontre à Goma en août 2009. Il s'agissait de la réforme des forces de sécurité, des questions de violence sexospécifique, de la lutte contre la corruption, de la gouvernance, et de l'agriculture et de la sécurité alimentaire.

« Nous avons reçu leurs recommandations, dont nous poursuivons avec le gouvernement de la RDC celles qui, selon nous, pourront obtenir les meilleurs résultats à court et à moyen termes. De plus, nous devons être attentifs aux mouvements de population », car on compte plus d'un million de personnes déplacées dans la seule province du Nord-Kivu et deux millions de déplacés dans tout le pays, a déclaré M. Carson.

À mesure que ces personnes déplacées et que les réfugiés en RDC commenceront à rentrer chez eux, le danger d'une reprise du conflit grandira. On devra répondre aussi à des demandes accrues d'aide humanitaire alors que le gouvernement de la RDC n'est guère en mesure de la fournir, a ajouté le haut responsable.

Et enfin, en ce qui concerne toujours la République démocratique du Congo, M. Carson a dit que les États-Unis espéraient voir les élections nationales se dérouler comme prévu en septembre 2011 et les scrutins locaux un an plus tard. « Lors de mes entretiens avec le président Kabila le mois dernier, j'ai souligné l'importance de respecter ce calendrier électoral démocratique. Le gouvernement a promis que les élections seraient libres, démocratiques et transparentes. Et nous espérons que cela sera en effet le cas. »

Au sujet du Rwanda, M. Carson a dit qu'on s'attendait à ce que les élections d'août se tiennent dans un climat de paix et de non-violence tout en faisant remarquer que la situation sécuritaire à l'approche du scrutin donnait naissance à certaines inquiétudes. « Les récentes attaques à la grenade à Kigali ont fait de nombreuses victimes et ont aussi provoqué l'angoisse et le malaise chez la population civile, des attaques que nous dénonçons fermement », a ajouté M. Carson.

Les États-Unis se préoccupent aussi des récentes actions du gouvernement rwandais, qui semblent viser à restreindre la liberté d'expression. « Ces mesures comprennent notamment la suspension des licences et des activités de deux quotidiens, le retrait du permis de travail d'un chercheur de l'organisation de défense des droits de l'homme, Human Rights Watch, et l'arrestation puis la remise en liberté provisoire du dirigeant de l'opposition, M. Victoire Ingabire. Deux partis politiques, le Parti Vert et le FDU Inkingi, n'ont pas pu s'inscrire sur les listes des candidats. »

Les États-Unis ont exhorté les hauts responsables du gouvernement rwandais à respecter les libertés d'expression, de presse, d'association et de rassemblement, a souligné M. Carson. « Nous avons mis l'accent sur le fait que les organisations non gouvernementales locales et internationales de même que les médias devaient être autorisés à fonctionner et à échanger l'information librement. Nous avons aussi prié Kigali d'accorder à M. Victoire Ingabire le droit à une procédure juridique appropriée et à un procès équitable et rapide. »

« La stabilité durable au Rwanda est avant tout le résultat d'une gouvernance démocratique et du respect des droits de l'homme. Le Rwanda et ses partenaires régionaux et internationaux doivent œuvrer de concert pour assurer au peuple de ce pays les élections libres, équitables et pacifiques qu'il mérite », a souligné M. Carson.

Quant au Burundi, M. Carson a déclaré : « Nos espoirs sont les mêmes (...) pour ce pays qui vient de tenir le premier scrutin d'une série d'élections pour choisir les responsables de ses institutions gouvernementales aux niveaux local et national. Nous avons déployé de nombreux efforts en public et en privé pour renforcer le message que des élections crédibles sont nécessaires à la stabilité à long terme, à la croissance économique et au partenariat qui s'épanouit entre le gouvernement du Burundi et celui des États-Unis. »


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  4. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  5. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Affaire mercenaires: Moïse Katumbi dénonce «des accusations mensongères et farfelues» (5 mai 2016)
  13. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  14. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  15. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  16. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  17. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  18. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  19. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  20. Coupe du monde 2018 : la RDC se qualifie pour le dernier tour des éliminatoires (15 novembre 2015)
  21. Mondial-Russie 2018 : le Burundi tombe devant la RDC (2-3) (12 novembre 2015)
  22. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  23. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  24. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  25. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  26. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  27. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  28. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  29. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  30. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.