Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Forte augmentation du nombre de réfugiés de retour au Rwanda

Article précédant | Suivant

NAIROBI, le 25 mai (IRIN) - Depuis qu'une milice rebelle rwandaise a annoncé qu'elle allait déposer les armes et retourner pacifiquement au Rwanda, le nombre de civils rwandais réfugiés en République démocratique du Congo (RDC) qui regagnent leur pays d'origine a considérablement augmenté, a déclaré le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) mardi.

La dernière semaine, plus de 230 réfugiés sont volontairement retournés au Rwanda. Ce sont en tout plus de 3 700 réfugiés qui ont regagné le Rwanda avec l'aide du HCR depuis le début de 2005, a indiqué l'agence pour les réfugiés.

Au moins 1 300 Rwandais ont quitté les provinces orientales congolaises du Nord et du Sud Kivu. En avril 2004, on en dénombrait à peine 800.

«L'accroissement du nombre de retours coïncide avec l'annonce faite le 31 mars dernier par la milice rebelle des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) qu'elle allait désarmer et retourner pacifiquement au Rwanda», a déclaré de Genève mardi Jennifer Pagonis, la porte-parole du HCR.

«Le nombre de retours fluctue d'une semaine à l'autre. Selon toute vraisemblance, il est lié à la possibilité ou non pour les civils rwandais de quitter les zones contrôlées par les FDLR», a-t-elle ajouté.

Selon le HCR, des dizaines de milliers de réfugiés rwandais vivent dans les provinces du Kivu depuis 1996, année où les camps dans lesquels ils résidaient ont été attaqués.

«Les conditions de vie dans la forêt sont extrêmement difficiles, et l'état de santé de la plupart des gens est très mauvais, particulièrement celui des enfants».

Prenant en compte la dispersion des déplacés, le HCR a établi 17 points de ralliement à l'orée de la forêt où se rassemblent les réfugiés désirant regagner le Rwanda.

«Les réfugiés arrivent souvent aux points de ralliement dans un état déplorable après avoir marché sur une longue distance dans la brousse», explique l'agence. «Durant leurs deux à trois jours de séjour, le HCR leur distribue de nouveaux vêtements et des repas, et traite les maladies parasitaires, les infections de la peau ou le paludisme. Les réfugiés sont ensuite transférés dans un centre de transit à Bukavu ou à Goma puis transportés jusqu'au Rwanda».

Du fait de l'accroissement important du nombre de réfugiés rwandais désirant regagner leur pays d'origine, le HCR augmentera sa présence dans la région et devrait ouvrir d'ici peu d'autres points de ralliement dans les Kivus, a indiqué Pagonis.

La mission du HCR travaille de paire avec la mission de l'Onu en RDC, la MONUC, a ajouté la porte-parole. Le HCR prend en charge le rapatriement des civils, tandis que la MONUC pourvoit au rapatriement des miliciens des FDLR et leurs proches. Les miliciens rwandais s'adressant à un point de ralliement du HCR seront réorientés vers la MONUC, a-t-elle dit.

Depuis le début des opérations en 2000, le HCR estime avoir rapatrié plus de 77 000 rwandais.

Si les FDLR respectent leur promesse de restituer leurs armes et de retourner au Rwanda, le nombre de retour s'accroîtra considérablement au cours des prochains mois, estime le HCR.

Près de 40 000 Rwandais sont toujours réfugiés à l'est de la RDC.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.