Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
W. Swing: La liberté de la presse est un des piliers de toute société démocratique

Article précédant | Suivant
Monuc - 14 juillet 2006

William Swing Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC, William Swing, qui inaugurait devant les médias congolais, ce jeudi 13 juillet 2006, un séminaire «MONUC, médias et élections», a tenu à réaffirmer «l?attachement des Nations Unies et de la MONUC à la liberté de la presse, un des piliers de toute société démocratique».

Les assassinats de journalistes, les tentatives de muselage de la presse sont la pire des choses qui puisse arriver à un pays


Destiné aux professionnels congolais des médias, ce séminaire a pour but de les aider à mieux comprendre l?action, l?approche et les principes ayant toujours guidés l?action de la MONUC et de la Communauté internationale tout en faisant le point sur la contribution de ces derniers dans le processus électoral.

S'adressant aux journalistes, M. Swing a d'abord fait part de ses «sincères condoléances suite à l?assassinat d?un confrères tué le week-end dernier à Kinshasa», avant d'ajouter : «je tiens à redire l?attachement des Nations unies et de la MONUC à la liberté de la presse, un des piliers de toute société démocratique, et que les assassinats de journalistes, les tentatives de muselage de la presse sont la pire des choses qui puisse arriver à un pays.»
Je vous invite à comprendre comment fonctionne le mécanisme électoral pour l'expliquer aux populations et éviter la rumeur

Le Représentant du Secrétaire général a ainsi insisté pour dire que «la RDC est véritablement à la croisée des chemins, avec la tenue de ses premières élections libres et démocratiques de l?histoire depuis 1965».

Reconnaissant que «la perspective de ces élections soulève de nombreuses questions», M. Swing a ajouté «il nous appartient à tous d?y apporter des réponses, chacun dans son domaine». «Le scepticisme de certains Congolais peut se comprendre: en plus de 40 ans, il n?y avait jamais eu d?élections libres et démocratiques, et donc, pas de campagne électorale; bref, la population a encore du mal à croire que les prochaines élections seront bel et bien libres et transparentes. On peut le comprendre. Trop beau pour être vrai; pourtant, c?est vrai !» Et de poursuivre: «rien, au plan de la sécurité, ne pourra empêcher les Congolais et Congolaises d?aller voter le 30 juillet prochain».
La fin de la transition n'est qu'une étape. Elle ne signifiera pas la fin de la présence onusienne en RDC mais un départ vers de nouveaux défis

Pour M. Swing, le travail de la presse est important à ce moment crucial pour le pays: «je voudrais vous demander de continuer à informer la population sur les enjeux des prochaines élections» a-t-il ainsi déclaré aux participants. «Je vous invite donc à comprendre comment fonctionne le mécanisme électoral pour que vous l?expliquiez ensuite, à votre tour, aux populations et éviter ainsi de laisser le champ libre à la rumeur.»

Pour le Représentant spécial, «la fin de la transition n?est qu?une étape. Elle ne signifiera pas la fin de la présence onusienne en RDC mais un départ vers de nouveaux défis». La tâche n'est pas mince, reconnait-il, car « tout est à refaire dans ce pays: promouvoir le respect des droits de l?homme, rapatrier tous les groupes armés étrangers, traiter plus efficacement les conséquences sociales et humanitaires de la guerre».

Le séminaire continuera demain vendredi 14 juillet. Il sera clos par une conférence de presse conjointe MONUC/CEI/PNUD/UNOPS.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.