Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
De nouveaux combats en Ituri font des milliers de déplacés

Article précédant | Suivant

BUNIA, le 29 juin (IRIN) - De récents combats dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC) entre les forces de l'Onu et des milices locales auraient fait des milliers de déplacés, a déclaré Mohammad Abdoul Wahab, agent d'information publique pour la mission de l'ONU en RDC (MONUC).

« Nous avons tous fui dans la brousse. Ceux qui sont restés sont les civils qui participaient aux affrontements », affirme Jean Mbafele, un résident de Medu qui est arrivé à Bunia lundi.

Les combats, qui ont duré huit heures, ont eu lieu dans le village de Medu, à 25 km au sud de Bunia, dans le district de l'Ituri (province Orientale). Quelque 4 000 personnes habitent à Medu.

Le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) de la région n'a pas encore pu évaluer la situation, selon son porte-parole pour la région, Idrissa Conteh. D'après ce dernier, la communauté humanitaire avait cessé ses activités dans la région depuis le 20 juin et les a seulement reprises ce dimanche.

Lors des combats de lundi, les casques bleus bangladais et indiens ont affronté plus de 1 000 miliciens du Front des nationalistes et intégrationnistes (FNI) armés de mortiers, de roquettes et de grenades, a indiqué Wahab. Les forces de l'Onu ont dépêché deux hélicoptères de combat MI-25 et ont renforcé leurs effectifs en déployant des troupes pakistanaises.

Les casques bleus ont repoussé une nouvelle attaque dans l'après-midi, a déclaré Wahab. La MONUC continue de patrouiller dans la région alors que le calme est revenu, selon Wahab.

« Tous les miliciens ont fui et abandonné le village », a-t-il dit.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.