Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
UE: Il serait prématuré de se prononcer déjà sur une tendance nationale des résultats

Article précédant | Suivant
Monuc - 9 août 2006

Eu observers La Mission d'Observation Electorale de l'Union Européenne en RD Congo (MOE EU) a dit ce mardi, 8 août 2006 qu'il y avait quelques difficultés pendant le processus électoral en RDC et qu'elle continuera à observer attentivement le déroulement du processus électoral. Elle a averti tous les intervenants de ne pas extrapoler de quelques résultats locaux une tendance nationale.

La MOE EU a salué la participation massive du peuple congolais et le calme avec lequel il a voté le 30 juillet, preuve de son attachement aux processus démocratique.

Les observateurs se sont également félicités du déroulement de la compilation des résultats qui avance d'une manière efficace et constante après quelques corrections sur le plan logistique qui ont été implémentés par la CEI, entre autres suite à quelques suggestions de la part de la Mission de l'UE.

Parmi les difficultés identifiées figurent le mauvais niveau de compréhension de quelques électeurs pour la procédure dans les bureaux de vote et aussi quelques incidents isolés d'intimidation.

«Nous avons remarqué quelques faiblesses en ce qui concerne la sensibilisation des électeurs, l'éducation civique, car quelques électeurs ne connaissaient pas exactement les procédures. Nous avons aussi noté certaines intimidations, soit de la part d'externes aux bureaux de votes, soit par des témoins des partis politiques, ce qui a peut-être influencé sur les opérations de vote», a dit l'analyste électoral Marco Sioli.

La MOE EU a également remarqué un désordre sur le plan technique du processus en cours, particulièrement à Kinshasa. Les emballages de certains matériaux électoraux ont été insuffisants et ont été quelque fois perdus au cours du transport.

A N'djili et à Limete, par exemple, des documents électoraux ont été brûlés.

«Les circonstances de ces événements ne sont toujours pas claires, mais il y a une enquête en cours qui est mené par des observateurs internationaux et nationaux afin d'assurer la transparence du processus», a expliqué Monsieur Sioli.

Autres difficultés ont été rencontrés, y compris la perte de quelques bulletins de vote et le manque d'accessibilité de quelques centres de compilation dans le pays pour un nombre d'observateurs et témoins des partis politiques.

«Mais nous avons compris que ces problématiques sont adressés par la CEI et nous espérons que toutes ces difficultés seront résolues bientôt.», M. Sioli a ajouté.

A présent, il y a 100 observateurs de l'Union Européenne sur le terrain, dans toutes les provinces de la RDC, qui sont en train de suivre très attentivement ce moment crucial de la compilation de résultats.

La MOE EU a souligné qu'elle était contente des opérations présentes au niveau des centres locaux de compilation qui se déroulent «avec une efficacité en progression constante».

Cependant, ils ont insisté sur le point que, à raison de la nature partielle des résultats, il serait inapproprié, de se livrer déjà à des spéculations sur la personne du futur président. Ils ont lancé l'appel à toute la population, mais particulièrement aux professionnels des médias, de faire preuve d'une grande prudence et responsabilité.

«La CEI ne peut que donner des résultats partiels, on ne peut pas extrapoler et essayer d'établir une tendance nationale. Ceci serait prématuré, irresponsable et dangereux. Dans le cas où nous rencontrons d'autres irrégularités, nous allons certainement les dénoncer » a conclus M. Sioli.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.