Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Abbé Malu-Malu: Je pense que dans les dix jours on aura déjà une idée générale des résultats

Article précédant | Suivant
Monuc - 28 octobre 2006 20:07

Abbe Malu Malu A la veille du second tour de l’élection présidentielle, le président de la Commission Electorale Indépendante confirme que tout est prêt pour le scrutin du dimanche 30 octobre et invite les congolais à se rendre nombreux aux bureaux de vote.


INTERVIEW


La CEI est-elle prête pour les élections du 29 octobre 2006?

En RDC, on ne peut jamais être prêt étant donné que les défis sont énormes. Mais des efforts jamais fournis ont été faits et je peux vous dire que les élections auront lieu le 29 octobre 2006. Nous aurons la possibilité d’ouvrir tous les 50 045 bureaux de votes regroupés dans 11856 centres de vote.

Que pouvez-vous dire à propos des bulletins qui manqueraient dans certains centres de bureau de votes?

Ce sont des faits marginaux. Il a manqué un carton de bulletins à Fizi car cela avait été livré à Ndjolu dans l’Equateur à cause d’un problème d’étiquetage. 5 Carnets ont également manqué à Bolomba dans l’Equateur et cela a aussi été réglé à partir de Mbandaka. Aussi, le dernier cas au bas Congo où il manquait un carton a été réglé. Retenez que à chaque fois ces problèmes logiques ont été réglés et tous les bureaux de vote seront ouverts.

Que pouvez vous dire pour rassurer les congolais inscrits qu’ils pourront tous voter, y compris ceux qui ne l’avaient pas fait lors du premier tour?

Vous savez que la Commission électorale indépendante en vertu de la loi, a pris toutes les précautions nécessaires pour que quelqu’un qui est inscrit ne puisse pas ne pas voter. La première précaution, est que outre la liste des électeurs de notre base informatique, nous avons tenu compte des chiffres tels qu’ils étaient déclarés par les centres d’inscription à la fin de l’enrôlement.

Ce qui fait que là où il nous semble que des électeurs auront des problèmes, nous avons mis une liste des omis et nous avons déjà publié le tableau des bureaux de vote concernés par ces listes.

Environ 6 000 bureaux de vote sont concernés par ces listes des omis, dont 195 avec une liste spéciale. C’est là ou nous avons eu le plus de difficulté pour des raisons techniques, mais des solutions ont déjà été proposées pour les résoudre.

Néanmoins, par inadvertance de la part des membres d’un bureau de vote, deux électeurs avec un même numéro peuvent prêter à confusion. Les membres des bureaux qui ont été formés à cet effet, doivent procéder à toutes les vérifications nécessaires sur l’identité des électeurs afin qu’ils puissent voter. Aussi les mandataires des candidats ainsi que les observateurs nationaux et internationaux ont reçu les tableaux contenant ces listes.

Sont exclus du vote, uniquement ceux qui ont été radiés par la loi et leur nom est incorporé sur la liste des électeurs avec la mention «électeur radié» souligné.

N’y a-t-il pas de risque de manipulation avec ces listes additives?

Non pas forcement. Il peut avoir manipulation lorsque les témoins des candidats et les observateurs ne sont pas présents et que les membres des bureaux de vote sont abandonnés à eux même. La CEI s’est efforcée de faire son travail; il faut que les candidats aussi fasse le leur et que les observateurs internationaux et nationaux soutiennent la surveillance du processus afin qu’il soit transparent.

C’est une oeuvre collective. Les lecteurs sur ces listes doivent se présenter dans le bureau où ils se sont fait enregistrés et avec le numéro de leur carte et le code de leur centre de vote figurant sur la liste, ils pourront voter et leur nom sera complété manuellement.

Quel est le plan de ramassage mis en place pour éviter les problèmes rencontrés lors du premier tour?

Nous avons tiré des leçons de l’expérience du premier tour. Les sacs de ramassage sont maintenant plus solides dans chaque bureau de vote pour éviter les mélanges des bulletins et des procès verbaux qui sont livrés dans des enveloppes pré imprimées plastifiées et scellées à l’épreuve des intempéries.

A Kinshasa il a été prévu un plan de ramassage spécial en raison du fait que la CEI ne dispose que de 70 véhicules. Il a été donc fait appel au soutien des Nations Unies pour avoir des voitures et camions et utiliser la base logistique de la Monuc comme lieu de traitement.

Nous avons par ailleurs renforcé le dispositif de sécurité et d’accompagnement des résultats par les chefs des centres de vote et la police. Aussi, il a été prévu à Kinshasa 14 points de ralliement à partir desquels les résultats seront acheminés vers le centre de traitement et des conteneurs ont été achetés pour stocker les résultats par commune.

Au bout de combien de jours pensez-vous pouvoir annoncer les résultats provisoires du vote du second tour?

Nous devons prendre des précautions car nous sommes dans un pays qui a des problèmes logistiques. Nous avions déterminé une marge du 30 octobre au 21 novembre 2006, en fonction des conditions logistiques. Nous allons cependant tout faire pour accélérer le processus et pensons que ceux qui ont dit dix jours ne sont pas loin de la vérité. Mais c’est l’expérience sur le terrain qui va nous guider.

Cependant, il faut rappeler que le chapitre 7 de la loi électorale indique bien les étapes: chaque candidats doit récupérer une copie de la fiche des résultats dans le bureau de vote et les centres locaux de compilation des résultats affiches les résultats dès que le processus est terminé.

Par ailleurs, aujourd’hui, les représentants des deux candidats ont déclaré qu’ils sont prêts à respecter les procédures d’annonce des résultats. Ils doivent donc éviter de s’autoproclamer et se mettre au dessus des passions car c’est un exercice démocratique et seul les résultats des urnes nous guident. Je pense donc que dans les dix jour, sauf s’il faut attendre les résultats d’un bureau de vote en pleine forêt, tout le monde aura déjà une idée générale des résultats.

Quel est votre mot de fin pour les frères et sœurs congolais qui vont voter demain?

Je veux d’abord les féliciter pour le premier tour de l’élection présidentielle et les élections des députés nationaux et leur dire de revenir de nouveau car c’est un enjeu important. Je lance un appel à la mobilisation la plus totale possible pour aller aux urnes dans la sérénité, la paix, et dans la tolérance afin d’accepter la démocratie. C’est désormais le peuple qui décide du sort de nos dirigeants.

C’est cela mes vœux les meilleurs en les invitant tous, acteurs politiques et sociaux, électeurs comme candidats, à l’acceptation des résultats quitte à ce que chacun renforce la surveillance pour garantir la transparence du processus.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.