Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Kinshasa reste calme après les violences de samedi dernier

Article précédant | Suivant
Monuc - 13 novembre 2006 15:46

Monuc Kinshasa reste calme après les affrontements de ce samedi 11 novembre 2006, dans le quartier de la Gombe, en plein centre ville, qui ont impliqué la police congolaise et les membres des forces de sécurité du vice-président Bemba. Le bilan donné par les autorités est de 4 morts.

Les heurts ont commencé à 11heures auprès d'une des résidences de M. Bemba sur le Boulevard du 30 Juin, principal artère de la capitale, quand des «shégués» (enfants des rues) soutenant le vice-président ont commencé à protester en brûlant des pneus et bloquant la circulation.

La Police nationale congolaise (PNC) est intervenu pour les disperser en tirant en l'air. Ensuite, des échanges de tirs à l’arme légère ont éclaté entre la PNC et les forces de sécurité loyales à Jean Pierre Bemba.

Les tirs ont duré plusieurs heures, et des tirs de mortiers ont eu lieu, mais la violence a été limitée aux alentours de la résidence du vice-président et ne s'est pas étendue, grâce à la présence des véhicules blindés et de patrouilles de la MONUC.

Le Ministre de l'Intérieur, le général Denis Kalume Numbi, avait déclaré le samedi que les FARDC interviendraient si les violences se poursuivaient.

Les négociations entre la MONUC, M. Bemba et la PNC ont permis d'éviter l’aggravation de la situation, et l’intervention des FARDC n'a pas été nécessaire

Le Représentant spécial du Secrétaire général en RDC, William Swing, et le commandant de la force de la MONUC, le général Babacar Gaye, ont rencontré M. Bemba, qui a consenti à cantonner ses troupes jusqu'à la fin du processus électoral.

La Force de la MONUC a maintenant pris position près de la résidence de M. Bemba, comme une mesure préventive contre un accroissement de la violence et pour sauvegarder l'intégrité du processus électoral en RDC.

L’EUFOR, pour sa part, a maintenu une présence attentive par sa surveillance aérienne continue.

Selon le lieutenant Colonel Thierry Fusalba, porte-parole de l’EUFOR, la force européenne était "prête à intervenir si la MONUC l'avait sollicité; toutes nos ressources étaient à notre disposition, et notre surveillance aérienne contrôlait la situation au sol."

L’EUFOR n'a pas, par ailleurs, constaté la présence de membres de la Garde républicaine de Kabila sur les lieux des troubles.

Ces événements se sont produits alors que les accusations d'irrégularités dans le scrutin s'étaient multipliées la semaine passée.

Cependant, le président de la Commission Électorale Indépendante (IEC), l’abbé Apollinaire Malu Malu, a déclaré samedi qu'après vérification qu'aucune irrégularité n'a été constatée parmi les cas soulevés par l'Union pour la Nation.

La CEI doit annoncer le résultat provisoire du deuxième tour le dimanche 19 novembre prochain, au plus tard.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.