Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
417 Kinois envoyés au Service National paramilitaire contre leur gré

Article précédant | Suivant
Monuc - 14 novembre 2006 09:43

Kinshasa: violence pendant les elections 417 personnes parmi lesquelles des femmes, des enfants et des «shegués» (enfants de la rue) ont été interpellées dans la nuit du 11 au 12 novembre à Kinshasa par la Police nationale congolaise (PNC). Cette interpellation fait suite aux combats survenus dans la capitale dans la matinée du 11 novembre et ayant fait quatre morts dont un militaire des FARDC.

Dans un communiqué officiel du gouverneur de la ville-province de Kinshasa, cette interpellation est consécutive à la décision d?empêcher tout attroupement et toute manifestation non autorisés à Kinshasa.

Dans ce communiqué, le gouverneur  annonce un renforcement des patrouilles policières a Kinshasa et précise que parmi les personnes interpellées, figurent 39 femmes et 87 mineurs dont 3 bébés.

Selon le gouverneur «Ces personnes étant devenues des récidivistes ; sur instruction du ministre de l?Intérieur, Décentralisation et Sécurité, elles sont mises à la disposition du Service national qui va procéder, aux frais de la ville-province de Kinshasa, à leur encadrement, notamment en les initiant aux travaux de production, spécialement la production agricole, en leur apprenant à exercer un métier, les aidant à devenir utiles à elles-mêmes et à la nation par la promotion d?une politique de sédentarisation».

Le communiqué précise que, ces personnes, à l?exception des femmes, seront transférés au centre pilote du Service national à Kanyama-Kasese dans la province du Katanga. Les femmes seront transférées dans un centre de Menkao, sur le plateau des Bateke à Kinshasa.

Cette intervention de la PNC, qui s?est poursuivie jusqu?au lundi 13 novembre et qui peut être saluée à certains égards, soulève tout de même des interrogations.

Toutes les personnes interpellées n?étaient pas impliquées dans les affrontements du 11 novembre 2006 à Kinshasa. Par conséquent, si aucune charge n?est retenue contre celles-ci, elles doivent être relâchées.

Les performances actuelles de la PNC, grâce au soutien de la Monuc et de Eupol leur permettent d?atteindre un standard acceptable par rapport au respect des droits de l?homme. Pour preuve, les personnes interpellées en flagrant délit de trouble à l?ordre public et contre lesquelles des charges ont déjà été retenues risquent d?être déférées à Makala en attendant d?être jugées.

Par contre il est difficile de comprendre pourquoi cette même police, sur ordre de l?Amiral Liwanga Mata Nyamunyobo, gouverneur de la ville-province de Kinshasa, décide de déporter une partie de cette population dans des centres de formation paramilitaire et civique qui ne sont plus opérationnels depuis des lustres.

Cependant, même si l?interpellation de personnes directement ou non impliquées dans des affrontements ou troubles à l?ordre publique fait partie des prérogatives de la police, aucun texte ne permet aux services de sécurité de transférer, contre leur gré, des personnes non jugées dans des centres de formation où les conditions de vie laissent à désirer.

En attendant de voir si les autorités policières de Kinshasa iront jusqu?au bout de cette logique, l?on peut également s?interroger sur les conditions de détention à l?Inspection provinciale de Kinshasa (IPKin) de toutes ces personnes, quand on connaît les conditions de vie dans les centres de détention de Kinshasa.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kinshasa : la Police libère les manifestants contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  3. Kinshasa : la police interpelle 30 personnes qui manifestaient contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  4. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  5. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  6. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  7. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  8. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  9. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  10. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  11. L'opposition porte plainte pour agression lors de son meeting de N'djili (14 octobre 2015)
  12. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  13. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  14. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  15. Fosse commune de Maluku: le défi de la transparence (13 avril 2015)
  16. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  17. Sénat : le recensement et l'identification de la population élagués de la loi électorale (23 janvier 2015)
  18. Loi électorale: les étudiants réclament la libération des personnes arrêtées à Goma (21 janvier 2015)
  19. Loi électorale : des étudiants barricadent la nationale n°2 à Bukavu (21 janvier 2015)
  20. Nouveaux incidents à Kinshasa entre policiers et groupes de jeunes (20 janvier 2015)
  21. Plusieurs activités perturbées à Kinshasa dans les manifestations contre la loi électorale (19 janvier 2015)
  22. Manifestation de l'opposition: Clément Kanku déplore la réaction de la police (14 janvier 2015)
  23. Loi électorale: la police étouffe une manifestation de l'opposition à Kinshasa (11 janvier 2015)
  24. La VSV dénonce l'enlèvement d'une dizaine d'opposants politiques à Kinshasa (6 janvier 2015)
  25. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  26. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  27. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  28. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  29. La police étouffe une marche de l'opposition (3 novembre 2014)
  30. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.