Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les inondations font 3 600 sans abris à Bumba

Article précédant | Suivant
20:00

Carte du Congo -Kinshasa

KINSHASA, le 12 décembre (IRIN) - Près de 3 600 personnes sont sinistrées et sans abri à la suite des inondations provoquées par les pluies diluviennes qui sont tombées sur Bumba, une localité située à 520 kms au nord-est de Mbandaka, chef-lieu de la province de l'Equateur en République démocratique du Congo (RDC).

« Quelques familles sinistrées sont hébergées par des proches dont les maisons tiennent encore ou dans des villages environnants, mais la plupart des familles sont restées à Bumba où elles vivent dans des pirogues », a dit le médecin inspecteur de la province, Charles Longoso, depuis Iyonda, une localité située à 15 kms de Mbandaka.

Plusieurs maisons ont été emportées par les eaux ou sont sous les eaux, et un enfant est mort, a affirmé le Dr Longoso.

Selon le gouverneur de la province de l'Equateur, M. Yves Mobando Yogo, les rizières ont été dévastées et un comité d'urgence a été mis sur pied pour étudier les modalités de l'intervention. Ce comité, constitué de l'Organisation mondiale de la Santé (Oms), du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) et de l'inspection médicale provinciale, ne pourra pas être opérationnel avant lundi prochain car il ne dispose pas pour l'instant de moyen de transport.

Les agences humanitaires ont déjà collecté 16 tonnes de vivres et six tonnes de produits non alimentaires. La mission des Nations Unies en RDC (MONUC) sera sollicitée pour assurer l'acheminement de ces produits par voie aérienne.

Les inondations menacent d'autres villes comme Lisala et Mankanza, à l'ouest de Bumba, où des centaines de personnes risquent d'être piégées par les eaux qui continuent de monter, a indiqué le Dr Longoso. Toute la province a été déclarée zone sinistrée.

Médecin épidémiologiste à l'Oms, M. Jean-Robert Likofata a révélé qu'un des ses collègues a été envoyé sur place pour évaluer la situation et établir un tableau épidémiologique. « Nous nous attendons toutefois à une augmentation des cas de maladie hydrique et de paludisme.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.