Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Procès Kutino : débat contradictoire autour de la demande de mise en liberté

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 10 janvier 2007 11:34

 La Cour militaire de la Gombe a examiné mardi la requête de mise en liberté provisoire du pasteur Kuthino et de ses codétenus. Mais la partie civile et le ministère public réfutent cette requête. Ils considèrent que toute mise en liberté des détenus occasionnerait leur fuite ou le triomphalisme des adeptes du pasteur. La défense soutient le contraire, rapporte radiookapi.net

Le collectif des avocats de la défense a demandé la mise en liberté provisoire des accusés. Ceci pour leur permettre de se soigner. Mais la partie civile considère cette requête comme un prétexte visant à faire fuir les détenus. « Nous avons démontré qu'il y avait des indices sérieux de culpabilité. La fuite est à craindre. Accorder la liberté provisoire à ces gens revient à leur offrir une occasion de fuite. C'est pourquoi la partie civile a plaidé pour la détention des prévenus », soutient Me Régine Sesepe, membre du collectif de la partie civile. Avis partagé par le ministère public. Ce dernier estime que la mise en liberté provisoire du pasteur Kutino susciterait un sentiment de triomphalisme dans le chef des fidèles. Sentiment qui pourrait conduire à un soulèvement populaire, selon toujours le ministère public.

Du côté de la défense, les avocats qualifient de prétentieux les arguments avancés par la partie civile. Par conséquent, la Cour ne doit pas le considérer, disent-ils. Me Ilunga Kabengele explique : « On a démontré que c'était des prétentions non fondées. Ce qui peut au contraire beaucoup révolter les membres de l'Armée de Victoire (Ndlr : appellation de l'Eglise de Kutino), c'est la détention de leur pasteur et sa condamnation et non sa détention. Par contre, sa libération va susciter beaucoup de joie et il n'y aurait pas risque de trouble »

La Cour répondra à cette requête lors de l'audience fixée jeudi. Pour rappel, le pasteur Kutino et son collaborateur Bompere Mbo sont accusés d'association de malfaiteurs et d'attentat à la vie du pasteur Ngalasi de l'église Louange. Cette église est voisine à l'Armée de Victoire.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.