Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Conférence des Grands Lacs: «un grand pas a été franchi» selon l'ONU

Article précédant | Suivant
MONUC - 1 mars 2007 18:58

Grands Lacs - Monuc La rencontre parlementaire régionale sur la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs a été clôturée par le Premier ministre Antoine Gizenga le 28 février 2007 au palais du peuple de Kinshasa en RD Congo.

Durant trois jours, du 26 au 28 février 2007, les parlementaires ont réfléchi et débattu sur leur rôle pour contribuer à la ratification rapide et la mise en œuvre du Pacte sur la Sécurité, la Stabilité et de Développement dans la Région des Grands Lacs, avec le soutien des populations

A l’issue de leurs travaux, ils se sont engagés a prendre les dispositions nécessaires pour ratifier rapidement le pacte, sensibiliser les populations et les parlementaires de leurs pays respectifs, mettre sur pied un forum régional des parlementaires afin de pérenniser le dialogue, contribuer à la mobilisation des ressources internes et externes pour la mise en œuvre des programmes et inciter leurs Etats à honorer leurs contributions pour assurer le fonctionnement du secrétariat exécutif du Pacte.

Aussi, les parlementaires des onze pays signataires du Pacte ont formulé des recommandations à l’intention des gouvernements des pays membres, au secrétariat de la conférence et à la communauté internationale.

Les pays membres doivent notamment harmoniser leur législation nationale dans le cadre de la mise en œuvre des protocoles du pacte et prendre les dispositions pour garantir leurs contributions aux fonds spécial de reconstruction de la région ainsi que tout autre engagement qui découle de la signature et de la ratification du Pacte.

Finalement, la communauté internationale, notamment l’ONU et l’Union africaine sont inviter à poursuivre leur assistance pour la paix et la reconstruction des Grands Lacs.

Ces efforts de bonnes intensions sont louables et ne doivent pas faire oublier que les pays de la région «reviennent de loin». En effet, la zone regroupant le Rwanda, l’Ouganda et la RD Congo a été la plus instable de la dernière décennie avec comme épicentre l’Est de la RD Congo.

C’est pourquoi comme l’a bien dit le Représentant spécial adjoint du Secrétaire Général de l’ONU, Ross Mountain, «le moyen le plus sûr d’établir une paix durable est de re-unifier les peuples autour des initiatives collectives et concrètes visant la paix, la stabilité et le développement et ce, dans un élan partagé et dans le strict respect de la diversité culturelle et des histoires comparées».

Pour rappeler que temps où les forces armées du Rwanda et de l’Ouganda entre autre avaient directement participé au conflit sur le sur territoire congolais Ross Mountain fait remarquer que si «les Parlementaires du Rwanda, de l’Ouganda, de la RDC et du Burundi se retrouvent pour discuter de la ratification du pacte de stabilité, c’est dire qu’un grand pas a été franchi dans la sous région».

Aussi, la population des 11 Etats membres de la Conférence était estimée à 241 millions en 2004. Selon les projections des Nations Unies, cette région sera habitée par 320 millions de personnes, soit une augmentation de 33% en dix ans. Nous parlons donc d’un grand espace qui comptera en 2015 37% de la population totale de l’Afrique subsaharienne.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.