Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La lutte contre des mines est un «impératif moral»

Article précédant | Suivant
MONUC - 5 avril 2007 16:02

Monuc - Kinhsasa La Journée internationale pour la lutte contre les mines antipersonnel a été célébré à Kinshasa le mercredi 4 avril 2007. Les représentants de la MONUC, du gouvernement, ainsi que les bailleurs de fonds et les ONG’s ont souligné les dangers de mines et engins non explosés (UXO) en RDC.

Apres des conflits armés, les mines antipersonnel et les engins non explosés restent enfouis dans le sol, et continuent à faire des victimes innocentes. La RDC est un des 84 pays dans le monde qui sont affectés par les mines, qui font 20.000 victimes chaque année.

Dans cette lutte, le gouvernement Congolais reçoit l’assistance des bailleurs de fonds, ainsi que la MONUC et des ONG’s internationales et nationales, dans trois domaines- le déminage, l’assistance des victimes et la sensibilisation - sur le danger des mines anti personnel.

Le déminage en RDC - effectué par Mechem, MAG et autres compagnies - est très cher et extrêmement difficile à faire, à cause du mauvais état des infrastructures du pays.

Sur le plan de l’assistance aux victimes et de la sensibilisation, c’est le CICR et Handicap International, entre autres, qui sont en charge.

M. Max Hodorn, représentant du CICR en RDC, a souligné qu’il y a deux défis importants à relever.

«Premièrement, le gouvernement doit légiférer sur ce sujet, et mettre en place des moyens pour l’assistance aux victimes qui est insuffisant. J’espère que cette célébration va permettre de mettre en lumière ce problème, qui affecte plusieurs congolais.»

Dans le cadre de l’assistance aux victimes, le CICR a cinq centres d’accueil en RDC - à Goma, Bukavu et Mbuji Mai, et deux à Kinshasa.

Les Pays Bas sont un des principaux bailleurs de fonds dans la lutte contre les mines en RDC. Selon Andre Dellevoet, de l’ambassade des Pays Bas, «La lutte est un impératif moral, et c’est n’est pas un luxe. Beaucoup a été réalisé, mais il reste encore faire pour améliorer la capacité du gouvernement Congolais à lutter et éradiquer ce problème dans le pays.»

Pour sa part, M. Ross Mountain, Représentant Adjoint du Secrétaire général en RDC, a souligné que la RDC a signé la convention d’Ottawa en 2002, et que à cet égard le gouvernement Congolais à une grande responsabilité.

«La MONUC a fait une importante contribution en aidant le gouvernement à renforcer ses capacités de déminage, d’assistance aux victimes et de la sensibilisation. Pour l’avenir du pays, c’est essentiel que le gouvernement continue ce travail important.»

Après les affrontements à Kinshasa entre le 22 et le 24 Mars dernier, plus de 20 engins non explosés ont été trouvés dans la commune de la Gombe.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.