Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les civils toujours en proie aux violences dans le Sud Kivu

Article précédant | Suivant
14:30


Photo: IRIN
Un camp pour déplacés internes dans l'est de la RDC, une région où les civils continuent à être victimes de nombreux actes de violence
NAIROBI, 3 juillet 2007 (IRIN) - Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a exprimé ses préoccupations face aux violences perpétrées à l'encontre des civils, et notamment des femmes et des enfants, dans le Sud Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), où enlèvements, exécutions, viols et pillages sont fréquemment signalés à l'organisation.

Le CICR a annoncé le lancement, le 2 juillet, d'une opération visant à aider 15 000 personnes déplacées par les violences, de plus en plus nombreuses, qui sévissent dans la région. A cette occasion, l'organisation a expliqué que de nombreuses familles de cette zone avaient fui.

« Le CICR est particulièrement préoccupé par les violences commises par des personnes armées à l'encontre de la population civile, généralement des femmes et des enfants », a déclaré Patrick Walder, qui dirige la sous-délégation du CICR à Bukavu, la capitale du Sud Kivu.

Les déplacés se sont installés dans la localité de Kaniola, située à 60 kilomètres à l'est de Bukavu.

« Cette opération a été rendue possible par un effort humanitaire plus vaste, coordonné entre plusieurs grandes organisations internationales qui opèrent dans le pays », a indiqué le CICR dans un communiqué. « Cet effort permet de combler les besoins les plus urgents [d'un total de] 55 000 personnes touchées par les violences ».

Pour soutenir les infrastructures médicales qui luttent pour gérer l'afflux de déplacés internes ayant fui pour échapper aux violences, le CICR fournit également aux hôpitaux de Walungu et de Kaniola des trousses médicales pour soigner les blessés, ainsi que d'autres équipements essentiels.

L'organisation a déclaré qu'elle continuerait à surveiller la situation sécuritaire dans la région et à dialoguer avec les autorités locales - civiles et militaires.

« Dans cette optique, nous entretenons un dialogue confidentiel avec les autorités concernées au sujet des violations du droit humanitaire international, tout en surveillant de près la situation des personnes déplacées au sein même du pays », a précisé le CICR.

Affrontements

Le 22 juin, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a annoncé que des attaques, menées à l'encontre de civils, et des affrontements entre rebelles congolais et rwandais avaient fait obstacle aux efforts déployés pour aider les populations affectées dans l'est de la RDC.

La plupart de ces attaques ont été menées par les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), qui ont fui leur pays à la suite du génocide de 1994, et continuent de s'opposer aux Forces armées de la RDC (FARDC).

Selon Modido Traoré, directeur des bureaux d'OCHA au Sud Kivu, une telle situation engendre un déplacement de populations constant.

D'après OCHA, les attaques menées à l'encontre des populations civiles ont atteint leur paroxysme en mars. Un certain retour au calme a été observé par la suite, mais de nouvelles flambées de violence ont eu lieu en mai.

Au cours d'une de ces attaques, 18 personnes ont été tuées, 27 blessées et quatre enlevées à Nyalubuze, Muhungu et Cihamba. Des prospectus ont en outre été largués, annonçant de nouvelles hostilités.

Le 20 juin, une délégation de 15 membres, dépêchée provisoirement par le Conseil de sécurité des Nations Unies, a appelé à une intensification des efforts en vue de mettre fin à l'insécurité qui règne dans l'est du pays.

js/mw/nh/ail


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.