Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
ONU: 640,000 déplacés internes dans les Kivu entre juin et juillet 2007

Article précédant | Suivant
MONUC - 14 août 2007 18:35

L'insécurité qui prévaut toujours à l'est du pays continue de causer le déplacement interne des populations. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et les agences humanitaires font face à ce problème ainsi qu'au retour des réfugiés dans les pays voisins. Marcellin Hepie, Représentant Adjoint du HCR en RDC, nous fait le point sur la situation. L’insécurité qui prévaut toujours à l’est du pays continue de causer le déplacement interne des populations. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et les agences humanitaires font face à ce problème ainsi qu’au retour des réfugiés dans les pays voisins. Marcellin Hepie, Représentant Adjoint du HCR en RDC, nous fait le point sur la situation.


ENTRETIEN

Il y a des réfugiés congolais dans les neuf pays frontaliers de la RDC. Quelle est la situation actuellement?

Effectivement, il y a des réfugiés congolais dans les neuf pays qui ont une frontière commune avec le Congo; Angola, Burundi, Congo, la République de Centrafrique, Rwanda, Ouganda, Soudan, Tanzanie, Zambie. Au total 321.195 personnes.

Actuellement, beaucoup de ces réfugiés qui désirent retourner en RDC. Il y a d’autres qui sont déjà rentrés et nous sommes dans le processus d’assister au retour de bon nombre de ces réfugiés, notamment de la République du Congo, de la Tanzanie et de la Zambie.

En ce qui concerne la Zambie, nous avons momentanément suspendu nos opérations à cause des incidents de Moba, le 1er août dernier.

Il y a aussi des réfugiés en RDC. Sont-ils sur le point de rentrer chez eux?

Évidemment, il y a des réfugiés dans sept des neuf pays voisins à l’exception de la Zambie et de la Tanzanie qui n’ont pas des réfugiés sur le sol de la RDC. Il y a au total 182.232 personnes.

Concernant le départ de ces réfugiés, pour l’instant, nous n’en sommes pas là parce que nous ne pouvons pas faire le départ croisé maintenant. Mais bientôt ça va reprendre. Des négociations sont en cours, notamment avec la signature d’un accord tripartite avec le Rwanda et le Burundi. Après cela ces réfugiés pourront rentrer.

Quelle est la situation des déplacés internes en RDC?

Les déplacés internes, c’est le défi major auquel nous, les humanitaires faisons tous face. Nous avons le chiffre de plus d’un million deux cents sur lesquels nous travaillons.

Le ministre des Affaires humanitaires a mentionné le chiffre de 10 millions de Congolais qui seraient déplacés internes. La situation dans les Kivu nous préoccupe le plus. Rien que pour les mois de juin et juillet, on nous signale un chiffre total de 640.000 personnes déplacés dans leur propre pays à cause de ce qui se passe là-bas.

Mais ce n’est pas tout. Dans le Katanga aussi nous avons beaucoup des déplacés ainsi qu’en Equateur. Nous devons donc intervenir un peu partout en même temps.

Nous ne sommes pas les seuls maîtres à bord, nous y sommes avec tout le monde.
L’approche que nous utilisons, c’est l’approche des clusters. En ce qui concerne la protection, c’est avec la MONUC que nous pilotons les clusters protection. Il faut pouvoir protéger ces personnes déplacées, voir dans quelles conditions elles vivent et essayer d’apporter des solutions aux problèmes quotidiennes qu’ils vivent.

En ce qui concerne notre assistance de relance communautaire, nous le faisons avec le PNUD. Nous sommes partenaires, mais il y a d’autres acteurs des Nations Unies et des ONG sur place. Au HCR, nous sommes spécifiquement sensés gérer les camps et apporter l’abri dont ces personnes ont besoin.

D’autres acteurs tels que l’Unicef s’occupent de l’éducation et les autres besoins auxquels ces personnes déplacées font face.

Il y a aussi le cas de notre intervention à Mitwaba, où depuis qu’il y a eu des accords de cessez le feu, le HCR et ses partenaires interviennent. Là-bas, nous utilisons l’approche multi sectorielle réelle parce que là-bas c’est nous qui faisons, avec nos partenaires comme la GTZ et autres, la construction des routes, des caves, des abris et autres infrastructures.

Si vous rendez sur place, vous allez voir que la vie de ces personnes déplacées a été pratiquement transformée grâce à de l’intervention du HCR et ses partenaires.

Vous avez parlé de la situation humanitaire à l’Est. Est-ce que vous pouvez nous informer plus précisément de la situation en Ituri?

En Ituri, la situation s’est sensiblement améliorée. Bientôt, on va ouvrir une antenne à Kisangani pour pouvoir accéder à ces personnes déplacées là-bas. Maintenant que la situation sécuritaire est relativement bonne, nous allons pouvoir intervenir en Ituri. Nous sommes en train de développer un programme conjoint avec l’UNOPS. D’abord, nous allons commencer par la situation à Dongo et ensuite nous allons évoluer certainement dans d’autres endroits.

Quelle la situation actuelle des réfugiés de la Zambie au Katanga et spécifiquement à Moba?

Nous étions dans une opération qui marchait très bien jusqu’au 1er août 2007 lorsque nos installations ont été attaquées et celles de la MONUC complètement détruites avec quatre de ses Casques Bleus blessés. Le HCR a été assiégé, des pierres ont été jetées sur nos bureaux et les vitres de nos voitures ont volé en éclat.

Mais grâce à Dieu, il n’y a pas eu des blessés graves, juste un de nos gardiens a été légèrement blessé. Le personnel a été évacué et re-localisé à Kalémie. Nous attendons le feu vert du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC avant que le HCR et les agences humanitaires puissent retourner à Moba pour reprendre les opérations.

Nous subissons des pressions de la part de ces réfugiés et de nos collègues en Zambie parce que les réfugiés veulent venir pour retrouver leurs parents, leurs amis et leurs terres qu’ils ont quittés depuis des années. Nous avons l’obligation d’assister ces réfugiés à rentrer chez eux.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.