Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Point de presse du Président Joseph KABILA, jeudi 13 septembre 2007

Article précédant | Suivant
Presse présidentielle - 14 septembre 2007

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a rassuré au cours d'un point de presse tenu jeudi au palais de la Nation, que les cinq chantiers qu'il s'est fixés pour son quinquennat seront bel et bien réalisés en tant que vaste programme adopté par le gouvernement et présenté a l'Assemblée nationale.

Le Président Joseph Kabila a ajouté que pour mobiliser 5 à 10 milliards de dollars nécessaires à la réalisation de ces cinq chantiers, il faut du temps, avant de préciser que toutefois un peu de moyens vient d'être mobilisé grâce à un montage financier.
L'option prise par le gouvernement, a dit le Chef de l'Etat, c'est d'utiliser, à cet effet, nos propres ressources, notamment l'or, le diamant, le cuivre, ? le bois? en partenariat avec certaines sociétés et d'autres pays amis. Les cinq chantiers, ce n'est donc pas une illusion, il s'agit plutôt d'un programme qui requiert beaucoup de moyens. « Je n'ai donc pas peur que les cinq chantiers ne puissent être effectifs, car j'ai la volonté et la détermination pour aller de l'avant », a insisté le Président Joseph Kabila.
Il a cité quelques projets de réalisations dans le cadre de ces cinq chantiers dont l'asphaltage de la route qui va du centre ville de Bukavu à Kavumu, la pose prochaine de la première pierre de l'autoroute de Kasumbalesa, l'autoroute qui partira de l'aéroport deN'Djili au centre ville etc. En ce qui concerne les infrastructures routières, l'objectif est d'arriver, d'ici 2011, à connecter la Rdc de l'Est à l'Ouest et du Nord au Sud, a ajouté le Président de la République.

Le Chef de l'Etat a aussi révélé que d'ici 2011, le grand barrage de Katende, au Kasaï Occidental, sera construit avec deux à trois lignes de transport de l'énergie. Dans le cadre de l'accord avec l'Ouganda, la Rdc va acheter du courant ougandais en vue d'alimenter Beni, Butembo et les environs. Car transporter le courant d'Inga jusqu'au Kivu, environ deux mille kilomètres s'avère très coûteux pour le pays. Des études pour transporter le courant de Mobai Mbongo à Gemena, Lisala, Bumba? sont en cours.
Quant à la ville de Kindu, le courant y est déjà installé, a dit le Président de la République. A une question sur le détournement de fonds mis à la disposition d'une société sud-africaine pour la construction du barrage de Katende, le Chef de l'Etat a dit qu'une plainte du gouvernement congolais a été déposée à la justice sud africaine à ce sujet et on attend la suite. Il en est de même du fonds débloqué pour la construction du barrage de Kakobola qui a été détourné par la même entreprise sud-africaine.
Parlant de différentes négociations avec d'autres pays, le Chef de l'Etat a fait savoir que la Rdc ne négocie jamais en position de faiblesse. La démarche du gouvernement congolais vise à redonner à la Rdc sa place d'antan sur la scène internationale. Au niveau de l'Afrique centrale et de l'Afrique australe, l'objectif est de faire entendre la voix de la Rdc qui vient de lancer une véritable offensive diplomatique visant la normalisation et le renforcement de ses relations avec les pays voisins. Ce qui, a souligné le Chef de l'Etat, est indispensable pour qu'il y ait la paix et la stabilité au niveau de l'Afrique centrale.

2. A propos de Laurent Nkunda

S'agissant de sa position sur la récente déclaration du Président Kagame, selon laquelle les revendications de Kundabatware seraient légitimes, le Président Joseph Kabila a dit ne pas en être au courant, avant d'ajouter que le général déchu ne fait pas partie des Fardc. La préoccupation de la Rdc se focalise sur la situation au Nord-Kivu. Pour y ramener la paix, il faut qu'il y ait brassage de l'armée et la démobilisation des éléments qui veulent quitter l'armée. « Je n'accepterai donc jamais qu'un individu ou une ethnie dispose de milices pour inquiéter les populations.
Si Nkunda refuse le brassage, a-t-il mis en garde, nous utiliserons tous les moyens pour rétablir l'autorité de l'Etat à l'Est du pays. Pour ce faire, nous allons recourir aux actions diplomatiques et politiques de même que nous allons renforcer la capacité de l'armée à l'Est pour le contraindre », a dit Joseph Kabila.
« Nous sommes toujours à l'écoute de nos compatriotes, raison pour laquelle nous projetons d'organiser la conférence sur le Nord-Kivu en y faisant participer toute la population ».
S'agissant de la proposition du Rwanda en ce qui concerne la réouverture de son ambassade à Kinshasa et celle de la Rdc à Kigali, le Chef de l'Etat a dit que tout doit être schématisé, à savoir instaurer d'abord la paix et la sérénité au niveau de la frontière entre les deux pays, avant d'envisager quoi que ce soit. Le Chef d'Etat a ensuite indique que depuis 2001, la Rdc, avec le concours de la Monuc a pu rapatrier plus de 20 mille combattants au Rwanda. Les quelque 6 mille qui restent doivent tous rentrer chez eux.

3. L'action du gouvernement

Le Chef de l'Etat a ensuite annoncé que l'évaluation des actions du gouvernement a déjà commencé. Elle se fait dans le calme. En ce qui concerne le remaniement ou l'aménagement technique du gouvernement, il a déclaré que tout dépendra des résultats qu'on aura obtenus après cette évaluation. « Avons-nous vraiment besoin de soixante ministres ? », s'est interrogé le Président de la République ? au plus tard début octobre, on aura une réponse en ce qui concerne le changement au niveau du gouvernement et d'autres institutions, notamment la Justice, l'Assemblée nationale, le Sénat et pourquoi pas la Présidence de la République.
Répondant à la question de savoir pourquoi construire de nouveaux hôpitaux au lieu de réhabiliter ceux qui existent, le Président Joseph Kabila a dit que sa politique consiste plutôt à moderniser le Congo. Et très prochainement, avec l'ouverture de l'hôpital Biamba Marie Mutombo et celui de l'amitié sino-congolaise, il n'y aura plus de transferts des malades en Afrique du Sud ou en Europe, ajoutant que 'l'objectif est, entre autres, de faire revenir des médecins congolais prestant en dehors du pays.

4. De la rentrée scolaire

Parlant de la rentrée scolaire, le Président Joseph Kabila a reconnu que certaines revendications des enseignants sont tout à fait fondées, de même qu'il y a également de la manipulation. Il a, à cet effet, condamné « la ville sans uniforme » décrétée par les syndicalistes de même que l'agression sur des élèves en uniforme. Il a mis en garde toute personne qui toucherait sur des enfants allant à l'école. « Je serai très sévère », a-t-il dit. Il a souhaité que tous les enfants aillent à l'école d'ici le lundi prochain grâce aux efforts du gouvernement. A la question de savoir à quand le rapatriement de la dépouille mortelle de feu le Président Mobutu, le Président de la République a répondu que cela dépendait des dispositions qui seraient prises par sa famille et que pour le gouvernement, cela ne posait aucun problème.
Le Chef de l'Etat a ensuite fait savoir qu'il n'y a aucune pression internationale sur lui en ce qui concerne la situation du sénateur Jean Pierre Bemba qui séjourne au Portugal. De même qu'il n'existe aucun problème entre l'institution Président de la République et le sénateur Jean Pierre Bemba. « Laissons donc nos institutions faire correctement leur travail », a-t-il dit.
Pour ce qui est du déguerpissement de l'ancien vice-président Arthur Z'Ahidi Ngoma, le Chef de l'Etat a déclaré : « Je suis Président de la République et non intendant de la République ». Il a donné des assurances quant à ses relations avec les anciens vice-président, en déclarant : « le mal ne viendra jamais de moi », tout en déplorant la situation qui lui est arrivée ;

Abordant le chapitre de la rétrocession de 40% aux provinces, le Président Joseph Kabila a dit qu'au mois d'août dernier il avait fait venir à Kinshasa les gouverneurs de province et les présidents des Assemblées régionales à qui il avait signifié que la décentralisation ne signifie pas sécession, chao, ni anarchie. Il a ajouté que le gouvernement s'est engagé pour que dans le cadre du budget 2008-2009, les 40% soient une réalité. Mais, a-t-il précisé, le préalable est l'adoption de la loi sur la décentralisation.
A une préoccupation de la presse signés par la Rdc, le Chef de l'Etat a répondu que le gouvernement a mis en place une commission chargée de la révisitation des contrats signés, environ une soixantaine. L'objectif visé par le gouvernement avec l'appui du Chef de l'Etat, à travers cette démarche est l'assainir le secteur minier. Et on ne le fera pas de façon cavalière. L'Etat congolais est en train de mettre de l'ordre pour avoir le contrôle de ce secteur.

S'agissant de sa dernière rencontre à Arusha avec le Président Museveni, le Président de la République a dit que celle-ci a donné lieu à plusieurs accords bénéfiques pour Kinshasa et Kampala.
Abordant la question de l'épidémie d'Ebola qui a resurgi à Mweka, au Kasaï Occidental, le Président Joseph Kabila a informé que le ministre de la Santé s'y est rendu avec les médicaments nécessaires et que la situation est presque maîtrisée. Le Chef de l'Etat a ensuite déploré les cas d'assassinats des journalistes, avant d'ajouter que ceux-ci ne sont jamais commandités par l'Etat. Il a reconnu qu'il existe quelques faiblesses au niveau de la machine judiciaire, raison pour laquelle certains dossiers en rapport avec ces assassinats traîneraient.

Parlant des sports, le Chef de l'Etat a regretté l'élimination des Léopards, avant d'ajouter que cela n'était pas une fatalité. Pour le Chef de l'Etat, il faut toute une politique, une bonne stratégie et surtout de la discipline pour bien participer à la coupe du monde en Afrique du Sud en 2010. Il a conclu en disant que pour lui, en tant que Chef de l'Etat, toutes les disciplines sportives se valent quand bien même le football est le Sport roi.

J. Lusenge. - Presse présidentielle


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. 22 personnes tuées à la machette à Beni (14 mai 2015)
  8. Can 2015: les Léopards sont arrivés à Malabo (14 janvier 2015)
  9. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  10. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  11. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  12. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  13. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  14. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  15. Révision de la constitution: l'opposition politique salue la position de la CENCO (19 septembre 2014)
  16. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  17. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  18. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  19. La RDC connaît sa 7e épidémie d'Ebola (25 août 2014)
  20. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  21. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  22. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  23. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  24. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  25. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  26. Vital Kamerhe déplore les incidents de Bukavu (21 février 2014)
  27. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  28. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  29. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  30. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.