Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La Primature donne des précisions sur l'annulation de la dette extérieure

Article précédant | Suivant
Forum des As - 29 juillet 2010
Francs congolais

Une certaine confusion semble s'être installée dans l'opinion autour de l'atteinte, par la RDC, du point d'achèvement de l'Initiative des Pays pauvres très endettés (IPPTE). La multiplicité des chiffres avancés au titre de la dette proprement dite, de la remise concédée ou du pourcentage qu'il représente, etc., a, en effet, suscité quelques interrogations, notamment en milieux scientifique et académique.

Quelle était la hauteur réelle de la dette avant le point d'achèvement ? Qu'est-elle après ? Quelle est la hauteur de la remise du service de la dette et celle du stock de la dette ? Qu'est-ce que l'Etat congolais payait avant le point d'achèvement et qui constitue aujourd'hui des économies, etc. ? Autant de questions donc auxquelles, pour dissiper tout malentendu, le Directeur de cabinet adjoint du Premier ministre, Jean Claude Nachega, a répondues, hier à la Primature, au cours d’une conférence de presse.

D'entrée de jeu, Jean Claude Nachega a expliqué que le stock de la dette congolaise, estimée à 13,704.9 milliards USD à fin 2009, a été rabattue à 2,931 milliards USD à la fin de cette année 2010, soit une réduction de 10,774 milliards USD représentant 80% du total du stock de la dette. Cet allègement se répartit comme suit : 491 millions USD de la part du FMI ; 1,832 milliards USD de la part des pays bilatéraux membres du Club de Paris ; et le reste provenant des créanciers bilatéraux non membres du Club de Paris.

Quant au service nominal de la dette, il a connu un allègement global de 12,3 milliards USD. Il comporte 11,1 milliards USD au titre de l'initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), et 1,2 milliard USD au titre de l'initiative d'allègement de la dette multilatérale.

Tout en ajoutant qu'il s'agit " du plus grand allègement de dette dont ait jamais bénéficié un pays dans le cadre de ces deux initiatives ", Jean Claude Nachega a tenu a donner, toujours en chiffres, la signification de cette remise de la dette. En effet, l'Etat congolais, qui devait payer le principal et les intérêts de sa dette en 2011 pour un total de 613 millions USD, n'en paiera plus que 83 millions. Les 577 millions USD prévus à payer en 2012 sont ramenés à 94 millions, contre 627 millions USD prévus pour 2013 et qui son ramenés à 107 millions.

LES SALAIRES NON CONCERNES !

Les économies ainsi réalisées grâce à l'IPPTE devront, à partir du budget 2011, figurer sur la rubrique " fonds PPTE " d'une valeur de plus ou moins 400 millions, a aussi indiqué Nachega qui a précisé que ces fonds seront exclusivement destinés au secteur social (santé, éducation, etc.). Quid alors des salaires des fonctionnaires pour lesquels ces derniers étaient renvoyés à l'atteinte du PPTE ? 

A cette question, le Directeur de cabinet adjoint du Premier ministre a renvoyé la presse à la compétence du ministère des Finances avant d'expliquer que les questions de salaire devraient, en principe, trouver leur règlement à travers l'accroissement des recettes budgétaires et non les économies réalisées grâce au PPTE.

Pour cela, a-t-il encore indiqué, la RDC doit multiplier des efforts pour améliorer la pression fiscale à porter au niveau de 2 chiffres et ainsi accroître les recettes de l'Etat. Une telle perspective, a-t-il conclu, ne saurait s'envisager sans l'instauration d'un réel civisme fiscal et le relèvement de l'activité économique, puisque l'enveloppe salariale nationale représente près de 50% des dépenses de l'Etat.

DEFINITION DES CONCEPTS

Le service de la dette est la somme que l'emprunteur (l'Etat) doit payer chaque année pour honorer sa dette. Cette somme comprend deux parties : d'abord les intérêts qui sont calculés en appliquant un taux d'intérêt au capital restant dû (la somme qui n'a pas encore été remboursée). Ce taux d'intérêt a été fixé au moment de l'emprunt. Ensuite le principal, c'est-à-dire le montant du capital emprunté qui est remboursé chaque année (annuité). Ce montant dépend donc de la durée et du montant total de l'emprunt (par exemple on peut rembourser un dixième de la dette pendant dix ans).

Le stock de la dette est le montant total des emprunts contractés par un État. Le plus souvent, c'est la valeur actualisée nette (VAN) du stock de la dette qui est utilisée pour mesurer le fardeau de la dette d'un pays. La VAN est la valeur actuelle des flux de remboursements espérés, actualisés au taux d'Intérêt Commercial de Référence (TICR).
Ci-dessous les précisions du Dircaba du Premier ministre. Jonas Eugène KOTA

POINT DE PRESSE DU DIRCABA J.C NACHEGA SUR LE POINT D’ACHEVEMENT (les chiffres)

Comment l'atteinte du PA a-t-elle affecté le niveau et la structure à la fois du stock et du service de la dette de la RD Congo ?
La RD Congo a bénéficié d'allégements significatifs à la fois du stock et du service de sa dette publique extérieure.
Le stock de la dette extérieure, estimé à 13,704.9 milliards de dollars EU, représentant 125 pourcent du PIB, à fin décembre 2009, a diminué pour s'établir à 2,931 milliards de dollars, représentant 24 pourcent du PIB, à la fin de cette année 2010.
L'allégement du stock de la dette est donc d'environ 80 pourcent, soit 10,774 milliards de dollars EU, dont :
o 491 millions de dollars EU de la part du FMI ;
o 1,832 milliards de dollars EU de la Banque Mondiale (AID) ;
o Environ 7,4 milliards de dollars EU de la part des pays bilatéraux membres du Club de Paris Etats-Unis, France, Belgique, ... ) ; et
o Le reste provenant de créanciers bilatéraux non membres du Club de Paris (Serbie et Monténégro, Koweït, Taiwan-Province de la Chine, Arabie Saoudite ...) et des commerciaux (dont Club de Londres).
L'allégement total (au fil des ans) du service nominal de la dette (principal plus intérêts) est de 12,3 milliards de dollars EU dont:
o 11,1 milliards de dollars EU au titre de l'initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et
o 1,2 milliards de dollars EU au titre de l'initiative d'allégement de la dette multilatérale (IADM).

N.B : II s'agit du plus grand allégement de dette dont ait jamais bénéficié un pays dans le cadre de ces deux initiatives (IPPTE et IADM).

Fait à Kinshasa, le 28 Juillet 2010
Jean-Claude NACHEGA
DIRCABA / PM


Autres articles


  1. 8 habitants sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté absolue en RDC (15 octobre 2015)
  2. Le Sénat adopte le budget 2015 revu à la hausse (11 décembre 2014)
  3. Corruption : la RDC classée 154e sur 174 pays par Transparency International (4 décembre 2014)
  4. Doing Business 2015: la RDC améliore son environnement des affaires (29 octobre 2014)
  5. Joseph Kabila dit non à Martin Köbler (2 juin 2014)
  6. Congo/Brazza : plus de 72.000 Congolais refoulés (7 mai 2014)
  7. Mystère sur les revenus du cuivre congolais malgré la hausse de la production (3 mars 2014)
  8. Réunion au Conseil de sécurité de l'ONU sur la région des Grands Lacs (25 juillet 2013)
  9. Matata Ponyo inaugure le guichet unique pour la création d'entreprises en RDC (3 juin 2013)
  10. « La corruption gangrène tous les secteurs économiques de la RDC » (16 mai 2013)
  11. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  12. La RDC perd une place dans le classement Doing Business 2013 de la Banque mondiale (29 octobre 2012)
  13. Le pétrole du Parc national des Virunga est à vendre (24 septembre 2012)
  14. Le gouvernement s'engage à améliorer le climat des affaires (27 août 2012)
  15. Augustin Matata Ponyo nommé Premier ministre (18 avril 2012)
  16. La RDC devrait enregistrer une croissance record de 7 % en 2013 (12 avril 2012)
  17. Le Premier ministre Adolphe Muzito a démissionné (6 mars 2012)
  18. Le mot de grève d'Etienne Tshisekedi n'a pas été suivi à Matadi (30 janvier 2012)
  19. La RDC et la Chine signent deux accords de coopération de 16 millions USD (22 décembre 2011)
  20. L'économie verte, une opportunité pour la RDC riche en ressources (10 octobre 2011)
  21. Clôture de la 7ème session de la Grande commission mixte Rdc-Afrique du Sud (21 juin 2011)
  22. La France annule plus d'un milliard USD de dette de la RDC (7 juin 2011)
  23. Pillage organisé du portefeuille de l'Etat (8 avril 2011)
  24. Hausse des prix des carburants en RDC (31 mars 2011)
  25. La Banque centrale du Congo appelée à rendre opérationnel le Fonds national de la micro finance (22 mars 2011)
  26. Le FMI satisfait des progrès enregistrés par la RDC (2 mars 2011)
  27. La SNCC devient une société commerciale (28 décembre 2010)
  28. La suspension de la RDC de l'AGOA n'est pas une sanction, selon l'ambassade américaine (28 décembre 2010)
  29. Obama exclut la RDC de la liste des partenaires commerciaux des USA, Lambert Mende réagit (22 décembre 2010)
  30. Troisième feuille de route du gouvernement sur l'amélioration du climat des affaires (22 décembre 2010)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.