Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Equateur: l'interdiction de couper le bois levée

Article précédant | Suivant
L'Avenir - 12 août 2010
Jean-Claude Baende

Déclarations catégoriques, guerre ouverte à travers les médias, c’était la situation dans le secteur du bois. Dans certains milieux, on entrevoyait une guerre entre ces deux ressortissants de l’Equateur, l’un ministre de l’Environnement et Conservation de la nature et l’autre Gouverneur de la province de l’Equateur. Ce qui était un problème de gestion de l’Etat tournait lentement, mais sûrement vers un conflit entre ressortissants de l’Equateur. On commençait à assister à la création des blocs derrière Endundo ou derrière Baende. Les vrais acteurs du conflit, à savoir les exploitants forestiers étaient relégués au second rang. L’approche des élections servant de ferment à ce bras de fer, on pouvait s’attendre à un embrasement généralisé.

Il fallait que le Premier ministre, sollicité par différentes parties au conflit - les exploitants forestiers, le ministre de l’Environnement et le gouverneur de l’Equateur- trouve le plus rapidement possible un terrain d’entente pour l’intérêt de tous et surtout pour l’intérêt de la Rdc. C’est dans ce cadre que le Premier Ministre Adolphe Muzito a réuni hier mercredi 11 août 2010 à l’Hôtel du Gouvernement, le ministre national de l’Environnement et de la Conservation de la Nature, José Endundo Bononge, les exploitants forestiers sous la direction de Molmotia, la Fédération des Entrepreneurs du Congo, représentée par son Administrateur Délégué, Kalala Mukong et le gouverneur de la province de l’Equateur, Jean Claude Baende qu’accompagnaient certains députés provinciaux. La représentation de la province de l’Equateur à cette réunion traduit mieux le niveau des attentes de cette province.

Les discussions ont tourné autour de la décision du gouverneur de l’Equateur d’interdire la coupe du bois dans cette province. C’était une décision prise par le gouverneur de province en date du 3 juillet 2010 à Mbandaka. A entendre le chef de l’Exécutif provincial de l’Equateur, cette décision était la conséquence d’un ras-le-bol à la suite du comportement des exploitants forestiers qui ne contribuent pas au développement de la province qui leur offre la richesse. Ils se contentent juste des pistes pour évacuer leur bois laissant la population de la province à l’époque de la cueillette, sans infrastructures les plus élémentaires que les autres entreprises construisent là où elles font leurs exploitations.

Dans les milieux des ressortissants de l’Equateur on signale que dans une province qui produit des grumes, on n’a pas du bois ni pour enterrer les morts ni pour fabriquer des bancs scolaires pour les élèves. Et pourtant, un traitement du bois sur place dans la province aurait permis non seulement de donner du bois pour les besoins locaux, mais aussi générer des emplois. C’est pour dire que la revendication est juste et se justifie. Le gouvernement provincial ne peut mieux espérer que de voir le bois coupé dans la province apporter de la richesse à cette province. Su ce point, le gouverneur de l’Equateur est irréprochable. Il n’était donc pas question pour le chef du gouvernement qui arbitrait la question de le débouter. Cependant, la Rdc étant un Etat de droit et au moment où le Chef de l’Etat insiste auprès du gouvernement pour améliorer le climat des affaires, le Premier ministre ne pouvait pas verser dans les sentiments.

La démarche rationnelle obligeait d’interroger les instruments juridiques que sont le code forestier, les conventions et autres engagements pris entre parties. C’est pourquoi le Premier Ministre a décidé la mise sur pied de deux commissions devant traiter des questions relatives aux taxes et au cahier de charges. En attendant, il a été demandé au gouverneur de lever la mesure d’interdiction de la coupe du bois sur toute l’étendue de la province de l’Equateur. Le Premier ministre qui veut une solution durable à cette question a même envisagé la possibilité de recourir à la Cour suprême de justice en vue d’interpréter la compréhension de certains textes dont le code forestier.

Une vue des participants à la réunion autour du Premier ministre Là où certains attendaient un bras de fer entre le gouvernent central et le gouverneur Baende, on a assisté au triomphe de la diplomatie du Premier ministre. Car, à la sortie de l’audience, Jean Claude Baende, gouverneur de la province de l’Equateur, a annoncé à la presse le retrait de sa décision du 3 juillet 2010 portant interdiction de la coupe du bois dans sa province. Comme on devrait s’y attendre, cette décision a été accueillie avec satisfaction par les opérateurs du bois.

C’est ainsi que la Fédération des Industriels du Bois se dit satisfaite par la décision du Gouverneur de l’Equateur de rapporter sa décision interdisant la coupe du bois dans cette province. Pour Kalala, Administrateur délégué de la FEC, « le retrait de la décision du Gouverneur est un signal fort pour la reprise du travail par les opérateurs économiques du secteur bois et nous mettrons à profit le temps pour que le code forestier en application soit au bénéfice de tous ». C’est une façon de dire que les opérateurs économiques exploitants du bois vont prendre leurs responsabilités. Car, il ne faut pas que ces opérateurs économiques continuent à ignorer qu’il y a des gens qui vivent dans la forêt et de la forêt. Ces gens ne doivent pas continuer à voir leur bois sortir et aller faire la richesse des uns pendant qu’eux, ils sont réduits à la cueillette. Cette politique de colons ne doit plus être de mise pendant le nouveau cinquantenaire que le pays a commencé. Ce n’est qu’une partie remise.


Autres articles


  1. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)
  2. Loi électorale: les étudiants réclament la libération des personnes arrêtées à Goma (21 janvier 2015)
  3. Louis Koyagialo est décédé en Afrique du Sud (14 décembre 2014)
  4. La RDC connaît sa 7e épidémie d'Ebola (25 août 2014)
  5. Quel statut avait finalement le chef Enyele Undjani au Congo/Brazza? (14 mai 2014)
  6. Le rapport des députés sur les expulsions des Congolais de la RDC du Congo/Brazza (13 mai 2014)
  7. Plus de 20.000 Congolais de la RDC refoulés hier de Brazzaville au beach de Kinshasa (30 avril 2014)
  8. Le gouvernement suspend les activités de l'assemblée provinciale de l'Equateur (23 avril 2014)
  9. Koyagialo à Mbandaka: une fête gâchée (17 mars 2014)
  10. Koyagialo promet de rentrer bientôt à Mbandaka (11 mars 2014)
  11. Bandundu et Equateur: l'abattage du bois n'apporte pas le développement (11 février 2014)
  12. Equateur: Louis Koyagialo rend public la composition de son gouvernement (2 août 2013)
  13. Louis Alphonse Koyagialo élu gouverneur de l'Equateur (10 juin 2013)
  14. Augustin Matata Ponyo nommé Premier ministre (18 avril 2012)
  15. Le Premier ministre Adolphe Muzito a démissionné (6 mars 2012)
  16. La Ceni publie les quatrièmes résultats partiels de la présidentielle (5 décembre 2011)
  17. La Ceni publie les troisièmes résultats partiels de la présidentielle (4 décembre 2011)
  18. Etienne Tshisekedi quitte Kindu pour Mbandaka (22 novembre 2011)
  19. Le fleuve Congo retrouve son niveau normal (1 novembre 2011)
  20. La RVA s'inquiète de la présence des engins explosifs à l'aéroport de Gemena et Libenge (17 octobre 2011)
  21. Equateur: Cinq déserteurs des FARDC de Lukolela transférés à Kinshasa (10 octobre 2011)
  22. L'économie verte, une opportunité pour la RDC riche en ressources (10 octobre 2011)
  23. Les magistrats suspendent la grève (27 septembre 2011)
  24. 19.497 candidats vont se disputer les 500 sièges à l'Assemblée nationale (26 septembre 2011)
  25. Joseph Kabila remanie le gouvernement (12 septembre 2011)
  26. Le gouvernement condamne les violences pré-électorales (7 septembre 2011)
  27. Epidémie de choléra, près de 4000 cas enregistrés dont 294 décès (3 août 2011)
  28. Equateur: deux embarcations entrent en collision sur la rivière Ruki, 50 morts (29 juillet 2011)
  29. Plus de 23 millions d'électeurs enrôlés au 6 juin (8 juin 2011)
  30. Détournement de soldes des militaires: un officier Fardc écope de 5 ans de prison (8 juin 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.