Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Malu Malu persiste et signe sur la régularité du calendrier électoral

Article précédant | Suivant
Forum des As - 17 août 2010
Apolinaire Malumalu

Le calendrier électoral publié par la CEI pour les élections de 2011 sera bel et bien d'application. Apollinaire Malu Malu l'a réaffirmé hier au cours d'un point de presse annonçant la prolongation pour 20 jours de l'opération de révision du fichier électoral dans certains centres du Bas Congo.

Prenant le contre pied de toutes les critiques qui ont déferlé sur son institution et ses décisions, le Président de la CEI a évoqué l'article 55 de la loi portant organisation et fonctionnement de " sa " centrale électorale pour justifier la régularité et la légalité du calendrier des prochaines échéances. Pour lui donc, la décision du Bureau de la CEI est effectivement couverte par des dispositions légales qui, partant, lui confèrent la nécessaire légitimité.

Lancée depuis le 19 mai 2010 dans la province du Bas-Congo, l'opération de révision du fichier électoral, qui est arrivée
à terme hier, n'a pas répondu totalement aux attentes de la population qui n'a pas pu se faire enrôler massivement
en raison de quelques dysfonctionnements techniques.

Pour y remédier, la Commission électorale indépendante (CEI) a décidé, lundi 16 août 2010, de la prolongation, dans 63 centres d'inscriptions électoraux, de l'opération de la révision du fichier électoral. 48 centres bénéficient d'une prolongation de dix jours et 15 autres de 20 jours sur les 447 centres d'inscription (CI) implantés dans la province du Bas-Congo.

Cependant, les centres d'inscription qui n'auront plus de requérants seront définitivement fermés au public. Par ailleurs, après avoir effectué une évaluation de l'ensemble des opérations, centre par centre, la CEI vient d'instruire les centres d'inscription qui ont connu un arrêt significatif en raison de problèmes techniques prouvés, à poursuivre l'enregistrement des électeurs, chacun selon son cas.

A en croire le président de la CEI, la fermeture des centres d'inscriptions était déjà prévue. Car, de 28 jours du délai prévu pour la révision du fichier électoral, on est passé à 90 jours. Concernant les cinq témoins exigés par la CEI, il a indiqué que là où il n'y a pas de témoins, les chefs de quartier ont été chargés de choisir des gens ayant été enrôlés depuis les élections 2006 pour témoigner.

En clair, il a été question d'évaluer, centre par centre, les quatre vingt-dix jours de l'opération de révision du fichier électoral, selon les différents rapports et fiches journalières collectés par les contrôleurs techniques de terrain et transmis par les responsables des bureaux de liaison de la CEI à partir de chaque territoire. Ce travail d'évaluation a consisté à apprécier le nombre de jours régulièrement opérationnels pour chaque centre d'inscription. Des centres ayant connu un arrêt significatif des opérations ainsi que ceux qui ont bel et bien respecté le délai imparti à cette opération, il ressort des rapports des différents chefs des bureaux de liaison que l'opération s'est déroulée de manière satisfaisante dans la majorité des 447 centres d'inscription installés dans les groupements du Bas-Congo.

D'autre part, en vue de fixer l'opinion publique du Bas-Congo au sujet du calendrier électoral 2010 - 2013, l'Abbé Malu Malu a tenu à rappeler aux uns et autres le statut constitutionnel de la CEI qu'il dirige pour indiquer que l'article 55 de la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI attribue à la CEI le pouvoir de travailler jusqu'à l'installation effective des membres de la nouvelle CENI.

S'agissant du calendrier électoral proprement dit, le président de la CEI a fait savoir qu'en attendant la mise en place effective de la CENI, seule la CEI est habilitée à préparer les élections en RDC. A ce titre, a-t-il déclaré, le calendrier électoral rendu public le lundi 09 août 2010 reste valable et d'application, en tenant compte des exigences et des responsabilités de chaque institution concernée par la gestion du processus électoral en RDC.

Dans le Bas-Congo, le n°1 de la CEI a noté une baisse sensible des requérants dans les différents centres d'inscription avant d'annoncer que des équipes de supervision de l'opération ont sillonné les différents groupements du Bas-Congo pour constater sur le terrain que dans plusieurs centres d'inscription, il n’y a plus de requérant, pour la simple raison que la plupart des potentiels électeurs ont déjà reçu leur carte d'électeur.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  16. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  17. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  18. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  19. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  20. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  21. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  22. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  23. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  24. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  25. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  26. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  27. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)
  28. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  29. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  30. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.