Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Conflit ouvert Trésor Kapuku-Chef Luandanda au Kasaï-Occidental, Joseph Kabila doit s'impliquer

Article précédant | Suivant
Forum des As - 19 août 2010
Trésor Kapuku
Trésor Kapuku

Une tension sociale réelle secoue la province du Kasaï-Occidental depuis dimanche, le 15 août 2010. A la base de cette situation, le conflit ouvert entre le gouverneur de province, Trésor Kapuku Ngoy, et le chef coutumier Luandanda.

Après la bagarre qui a opposé dimanche, les deux autorités et au cours de laquelle un policier de la garde rapprochée du gouverneur a trouvé la mort, la situation continue à se dégrader. Pas plus tard que mardi dernier, soit un jour après le corps-à- corps entre les deux camps, un incendie d'origine «mystérieuse» a consumé une pièce annexe à la résidence officielle de Trésor Kapuku.

Compte tenu du fait que ce conflit s'ouvre à un moment de grands enjeux politiques (les élections en 2011), des observateurs avertis sont unanimes que seule une implication personnelle du Président Kabila peut ramener la paix dans cette province, considérée comme le fief sociologique de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d'Etienne Tshisekedi.

Jusqu'où irait le conflit Trésor Kapuku - Chef coutumier Luandanda ? Combien de temps va-t-il durer et quelles en sont les conséquences ? Voilà, autant de questions que se posent nombre d'observateurs qui suivent l'évolution de la situation actuelle dans la province du Kasaï -Occidental.

Des sources indépendantes affirment que les rapports entre l'autorité administrative et le détenteur du pouvoir traditionnel à Luandanda sont ceux où le premier dit ; " je t'aime " et le second lui rétorque ; " moi non plus ".

Cependant, à en croire les mêmes sources que le chef Luandanda aurait le soutien de la population qui considère l' " agression " du chef coutumier, non seulement comme un acte d'humiliation, mais plus comme un sacré désacralisé.

En conséquence, il faudrait réparer ce " crime de lèse majesté ", quel qu'en soit le prix à payer. Pourvu que l'autorité du chef coutumier Luandanda soit rétablie. La population du Kasaï-Occidental, forte de la conception que le pouvoir administratif, acquis par papier (selon le modèle européen) est un pouvoir d'autrui serait encore loin de pardonner à son Gouv.

De son côté, Trésor Kapuku Ngoy se serait enfermé dans le mythe de la toute-puissante autorité administrative. On n'en est donc là. Face à la difficulté de l'instant à rapprocher les deux parties, une insécurité réelle serait née dans la chefferie de Luandanda.

A Kinshasa, les notabilités de la province dont les députés nationaux et les sénateurs, aussitôt informés de la situation, ont vivement condamné les faits, avant de lancer un appel au calme et inviter les deux fils du terroir à fumer le calumet de la paix surtout que Trésor Kapuku Ngoy est lui aussi ressortissant de la chefferie Luandanda.

L'IMPLICATION DE KABILA VIVEMENT SOUHAITEE

A qui profite le conflit au Kasaï-Occidental? En tout cas, ni à son auteur ni à la majorité au pouvoir. Bien au contraire, certaines langues craignent que cette crise diversement interprétée et commentée, puisse dégénérer, dès lors que la population autochtone se trouve en colère. D'autres fustigent, cependant, toute récupération politique qui risquerait de plonger la province du Kasaï -Occidental dans un conflit inter-ethnique aux conséquences lourdes.

L'opinion se rappelle que les deux provinces du Kasaï (Oriental et Occidental) ont été considérées, pendant les années Mobutu, comme étant la base sociologique et politique de l'opposition, incarnée à l'époque par l'Udps. La même tendance a été observée au début du pouvoir de Laurent-Désiré Kabila en 1997. Certes, la donne politique n'étant plus la même, beaucoup de choses ont changé. Mais, rien ne prouve que l'Udps, qui a accepté de s'ouvrir au processus électoral de 2011, après son boycott de celui de 2005, a totalement perdu sa base naturelle dans ces deux provinces.

A partir du moment où l' " épopée " Trésor Kapuku qui a tout air d’un scandale, éclate au moment où le pays s'apprête d'organiser les nouvelles échéances électorales, plus d'un analyste politique averti recommande l'implication personnelle du chef de l'Etat. Non pas comme autorité morale de l'Alliance pour la majorité présidentielle (AMP) au pouvoir (Trésor Kapuku en étant membre), mais plutôt en sa qualité de garant de la nation, conformément à ses prérogatives prévues dans l'article 69 de la Constitution en vigueur.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  4. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  5. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Lisanga Bonganga appelle l'opposition à s'unir autour d'Etienne Tshisekedi (28 juillet 2016)
  13. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  14. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  15. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  16. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  17. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  18. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  19. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  20. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  21. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  22. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  23. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  24. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  25. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  26. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  27. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  28. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  29. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  30. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.