Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
L'ONU dit avoir « échoué » lors des viols en masse au Nord-Kivu

Article précédant | Suivant
UN News - 7 septembre 2010
Atul Khare

Envoyé à la fin du mois d'août en République démocratique du Congo (RDC) par le chef de l'ONU, Ban Ki-moon, pour faire la lumière sur les circonstances des viols de masse perpétrés dans l'est du pays, le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Atul Khare, a réitéré mardi devant le Conseil de sécurité l'importance de mettre un terme à l'impunité et de mobiliser les moyens nécessaires pour traduire en justice les responsables de ces « crimes ».

« Il est essentiel que les responsables de ces crimes odieux soient rapidement arrêtés et traduits en justice », a souligné Atul Khare. Il a recommandé aux membres du Conseil de sécurité d'adopter des sanctions à l'encontre des dirigeants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) à l'intérieur du pays comme à l'extérieur.

« L'une des principales conclusions de ma visite est que le viol est la seule violence pour laquelle les communautés tendent à stigmatiser la victime plutôt que de poursuivre les responsables. Les victimes sont victimes deux fois : d'abord par les auteurs et ensuite par leurs communautés », a-t-il ajouté devant les 15 membres du Conseil de sécurité.

Au moins 240 civils ont été violés dans 13 villages le long d'une portion de route de 21 kilomètres du territoire de Banamukira, entre le 30 juillet et le 2 août. Les assaillants ont bloqué la route et empêché les villageois d'atteindre les communications extérieures pour demander de l'aide. De nombreuses maisons ont également été pillées.

Afin de collecter des informations, Atul Khare s'est rendu dans les villages de Kirumba, Kibua, Bukavu et Uvira. A Kinshasa, la capitale congolaise, il s'est entretenu avec des membres du gouvernement, dont le ministre des affaires étrangères et le vice Premier-ministre, ainsi qu'avec le Conseiller du Président congolais sur la sécurité. Il a aussi rencontré des représentants des organisations non gouvernementales et de la société civile.

Le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix a plaidé en faveur « du maintien de la pression militaire sur les groupes armés illégaux ; la mise en œuvre de mesures non-militaires pour résoudre le problème des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) ; combattre l'exploitation illégale des ressources qui amène clairement la violence dans la région ; rétablir l'autorité de l'Etat dans les zones de conflits ».

Il aussi souligné qu'au regard de la situation, la solution sur le long terme sera de « renforcer les capacités de sécurité des autorités et l'Etat de droit, en particulier de transformer les forces armées et de police en forces protectrices de la population civile ».

Rappelant que « la protection des civils est la première des responsabilités de l'Etat, son armée nationale et ses forces de police, nous avons aussi c ». « Nous devons faire mieux », a-t-il ajouté.

Il a également annoncé que depuis le 1er septembre la Mission de Stabilisation des Nations Unies en République Démocratique du Congo (MONUSCO) avait lancé l'opération 'Shop Window' dans les zones de Pinga, Kibua et Walikale dans l'est du pays afin de rassurer la population et soutenir les forces de sécurité congolaise. Le déploiement de ces 750 casques bleus sur le périmètre des récentes violences sera prolongé jusqu'au 10 septembre et sûrement au-delà.

S'exprimant également mardi devant le Conseil de sécurité, la Représentante spéciale de l'ONU pour les violences sexuelles dans les confits, Margot Wallström, a exprimé son indignation face à ces viols.

Dans le village de Luvingi, une des femmes a raconté l'agression des hommes armés, a rapporté Margot Wallström. « Elle a décrit comment les hommes armés sont passés de maisons en maisons en forçant les portes, et comment les habitants ne pouvaient pas s'échapper, le village étant encerclé. Elle a décrit comment les hommes armés ont inséré leurs mains dans les parties génitales des femmes à la recherche d'or. De nombreuses femmes se sont faites violées en groupe par cinq ou six hommes à la fois », a dit Margot Wallström. « Les femmes de la République démocratique du Congo méritent mieux », a-t-elle ajouté.

« Il est évident que le viol est progressivement devenu 'l'arme de choix' à l'est de la RDC, atteignant des proportions endémiques », a-t-elle déploré, et de poursuivre, « j'exhorte le Conseil à prendre les mesures adéquates concernant les atrocités commises à Kibua en commençant par les commandants responsables de ces groupes armés ».

« Il en va de notre responsabilité collective envers les survivants et notre réaction collective face aux auteurs de ces crimes qui nous observent et qui attendent de voir comment le monde réagit. Notre politique de 'tolérance zéro' ne peut se concrétiser par une réalité où il y a 'zéro conséquence' », a-t-elle conclu.

Le 26 août dernier, à la suite de consultation sur la situation en RDC, les Etats membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont exprimé « leur indignation » face aux viols de masse perpétrés par des membres des FDLR et des milices Maï-Maï.

Ces viols et agressions sont « un nouvel exemple grave du niveau de violence sexuelle et d'insécurité qui continue de ravager l'est de la RDC », avait pour sa part déclaré la veille Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  3. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  4. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  5. Au moins deux morts dans un important séisme dans l'est (7 août 2015)
  6. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  7. Elections en RDC: Barack Obama insiste sur le respect de la constitution (1 avril 2015)
  8. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  9. Sénat : le recensement et l'identification de la population élagués de la loi électorale (23 janvier 2015)
  10. Bukavu: journée ville morte contre la loi électorale (22 janvier 2015)
  11. Loi électorale : des étudiants barricadent la nationale n°2 à Bukavu (21 janvier 2015)
  12. Bukavu: marche de l'opposition contre le nouveau projet de loi électorale (15 janvier 2015)
  13. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  14. L'Opposition républicaine de Kengo Wa Dondo appelle au respect de la constitution (9 décembre 2014)
  15. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  16. La police étouffe une marche de l'opposition (3 novembre 2014)
  17. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. CPI : les juges confirment les charges contre Bosco Ntaganda (9 juin 2014)
  21. Les Etats-Unis insistent sur la nécessité d'organiser la présidentielle en 2016 (5 juin 2014)
  22. Joseph Kabila dit non à Martin Köbler (2 juin 2014)
  23. Des Congolaises condamnent les exactions contre leurs compatriotes expulsées de Brazzaville (28 mai 2014)
  24. La RDC s'apprête à lancer l'exploitation du gaz méthane du lac Kivu (28 mai 2014)
  25. L'Onu exige un arrêt immédiat des expulsions des Congolais de la RDC de Brazzaville (26 mai 2014)
  26. Germain Katanga condamné à 12 ans de prison par la CPI (23 mai 2014)
  27. Les Grands Lacs et la Centrafrique au centre des discussions entre Kabila et Hollande (21 mai 2014)
  28. 3ème mandat pour Joseph Kabila : Martin Köbler « La Constitution congolaise doit être respectée » (15 mai 2014)
  29. Martin Kobler : «La Monusco va quitter la RDC graduellement » (2 avril 2014)
  30. Le mandat de la Monusco prorogé jusqu'au 31 mars 2015 (28 mars 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.