Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila appelle à un partenariat constructif entre les pays ACP et UE

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 3 décembre 2010
Joseph Kabila, Evariste Boshab, Leon Kengo wa Dondo, Louis Michel lors de l'ouverture de l'assemblée ACP-UE à Kinshasa
Joseph Kabila, Evariste Boshab, Leon Kengo wa Dondo, Louis Michel lors de l'ouverture de l'assemblée ACP-UE à Kinshasa

Le président de la République Joseph Kabila a plaidé pour un partenariat ACP-UE au bénéfice de la paix, du progrès social et du développement durable. Il a invité les parlementaires réunis à Kinshasa dans le cadre de la 20ème session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE à faire le point des problèmes en matière des droits de l’Homme, de la démocratie et de l’amélioration des conditions de vie dans leurs pays respectifs. Cela avant de dévoiler un pan du nouveau paysage qu’offre la RDC après de longues années d’instabilité, de guerre et de destruction.

Quelques allocutions ont dominé la séance d’ouverture, jeudi au Palais du peuple, de la 20ème session de l’Assemblée parlementaire paritaire groupant les pays ACP et ceux de l’Union européenne (UE). C’est le président de la République Joseph Kabila qui a donné le coup d’envoi des travaux qui prendront fin le 4 décembre prochain. Le chef de l’Etat a saisi cette occasion pour lancer un appel aux participants en vue d’un partenariat pour la paix, le progrès social et le développement. Il a estimé que dans ce partenariat le Parlement a un important rôle à jouer dans la mesure où les élus sont les représentants du peuple à qui il revient le pouvoir d’investir et de sanctionner le gouvernement. Selon le chef de l’Etat, les rencontres des élus du peuple sont des lieux par excellence pour une meilleure connaissance réciproque. Celles-ci facilitent la compréhension des défis auxquels tous sont confrontés. D’où, la nécessité d’agir de concert pour y faire face et de manière efficace.

Il a rappelé qu’à la faveur de la révision quinquennale de l’Accord de Cotonou, le rôle des élus du peuple a été reconnu et renforcé, permettant ainsi à l’Assemblée parlementaire paritaire d’apporter sa contribution aux efforts tendant à rendre le partenariat ACP-UE toujours plus pertinente et plus efficace.

Auparavant, le président de l’Assemblée nationale, Evariste Boshab avait souhaité la bienvenue à toutes les délégations estimées à environ 450 personnes. A son avis, le choix de Kinshasa est notamment le fait que c’est une ville multiculturelle et charnière par sa position géostratégique. Les deux coprésidents de ces assises, à savoir Louis Michel pour l’UE et le Zambien David Matongo pour les ACP ont mis l’accent entre autres sur un partenariat et un dialogue franc entre les deux parties.

Pour Louis Michel qui a noté une transformation remarquable de la ville de Kinshasa, la présence de Joseph Kabila dans la salle de banquets du Palais du peuple est un témoignage d’amitié à l’égard de l’Union européenne ainsi que sa volonté de fonder les institutions sur un parlementarisme vigilant, engagé et proche du peuple. Il a félicité le Parlement de la RDC pour avoir voté des lois courageuses notamment contre les violences faites aux femmes et sur l’environnement.

Au nombre des sujets retenus pour les discussions, le député européen a annoncé la liberté des médias, la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), les violences faites aux femmes et le changement climatique. Dans la foulée, il a dit que la démocratie, la bonne gouvernance (politique et économique) ainsi que la protection des droits de l’Homme sont essentielles au développement.

Abordé par la presse, Modeste Mutinga Mutuishayi, rapporteur du Sénat, a fait savoir que sans la liberté de la presse, on ne peut s’attendre à la démocratie et au développement.

Encadré

Louis Michel plaide pour une législation européenne sur les minerais de sang

Louis Michel, coprésident de l'Assemblée ACP-UE, a appelé l'UE à renforcer son arsenal juridique pour assurer une meilleure traçabilité des minerais issus de l'exploitation illégale, notamment en Afrique et dans les provinces orientales de la RDC. La séance inaugurale de la 20ème session de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, s'est tenue ce jeudi à Kinshasa (République démocratique du Congo).

« Je plaide pour que l’Union européenne se dote d’un instrument de contrôle du marché international des ressources naturelles », a déclaré Louis Michel, coprésident de l'Assemblée. « Il est toujours incompréhensible que les pays les plus riches en ressources soient ceux dont les populations sont les plus misérables ». Il souhaite que l'UE s'inspire de la loi Dodd-Frank, récemment adoptée par le Congrès américain et qui impose aux sociétés cotées à Wall Street, et notamment les compagnies pétrolières, gazières et minières, de révéler publiquement leurs revenus ainsi que les paiements fiscaux qu’elles font de part le monde.

«Cette divulgation aurait un effet dissuasif sur la corruption et les flux illicites de capitaux qui se traduisent dans de nombreux pays pourtant riches en ressources naturelles par des pertes énormes de ressources, par l’aggravation des conflits et une profonde pauvreté», a-t-il ajouté.

Il a également lancé un appel aux entreprises qui opèrent dans les pays en développement d'adopter un «code d'éthique».

ACCORDS DE PARTENARIATS ECONOMIQUES

David Matongo (Zambie), coprésident, a réitéré la préoccupation des pays ACP sur les Accords de partenariat économique qui visent à créer une zone de libre échange entre l’Union européenne et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Il a notamment dénoncé le «manque de souplesse nécessaire» de la part de la Commission européenne pour faciliter une avancée dans les négociations. « Dépourvu de volet développement, tout APE serait préjudiciable au développement économique et ralentirait le processus d'intégration régionale des États ACP », a-t-il ajouté.

LIBERTE DES MEDIAS

Sur la liberté des médias, Louis Michel a fait référence au projet de résolution qui dénonce la dégradation des conditions de la liberté de la presse et qui sera soumis au vote samedi. Selon lui, «une information libre et professionnelle est toujours préférable à la «rumeur» qui se substitue souvent à la presse lorsque celle-ci est muselée ».

David Matongo a de son côté estimé que «seule une presse responsable - et permettez-moi de souligner ce terme - devrait faire partie du processus de démocratisation des pays africains».

SITUATION EN RDC, OMD ET INSECURITE AU SAHEL

L'Assemblée débattra de la situation en RDC lors d'un échange des vues avec les autorités de ce pays.

Lors du débat central sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui devrait se tenir en présence de Blaise Compaoré, président du Burkina-Faso, les députés devraient plaider pour une relance des efforts en vue de réduire la mortalité maternelle et les complications liées à la gestation et à la naissance, l'un des Objectifs du millénaire sur lesquels les progrès s'avèrent les plus limités.

Les députés se pencheront également sur l'insécurité dans la bande saharo-sahélienne et sur la lutte contre l'insécurité alimentaire dans les pays ACP. Ils débattront de la situation à Madagascar, en Somalie, au Soudan et au Zimbabwe et à Haïti.

Trois rapports co-rédigés par des députés européens et des députés ACP seront discutés et mis aux voix samedi 4 décembre : «Réalisation des OMD : des réponses innovantes pour relever les défis sociaux et économiques» : Licia Ronzulli (PPE, IT) et Odirile Motlhale (Botswana); «L’après Copenhague: transfert de technologies, nouvelles technologies et renforcement des capacités techniques dans les pays ACP »: Jo Leinen (S&D, DE) et Marisa Dalrymple Philibert (Jamaïque); «Liberté et indépendance des médias» : Rainer Wieland (EPP, DE) et Jean Rodolphe Joazile (Haïti).

Deux fois par an, 78 députés européens et 78 députés nationaux des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique se réunissent pour assurer le contrôle parlementaire de la politique de développement de l'Union européenne.

Cette 20ème session a été ouverte par Joseph Kabila, Président de la République démocratique du Congo.

Assemblée ACP-UE à Kinshasa


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  10. L'Opposition républicaine de Kengo wa Dondo refuse le dialogue non inclusif (23 août 2016)
  11. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  12. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  13. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  14. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  15. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  16. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  17. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  18. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  19. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  20. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  21. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  22. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  23. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  24. 8 habitants sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté absolue en RDC (15 octobre 2015)
  25. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  26. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  27. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  28. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  29. Suppression du visa entre Kinshasa et Brazzaville (26 septembre 2015)
  30. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.