Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila: « Si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes oeuvres »

Article précédant | Suivant
L'Avenir - 9 décembre 2010
Joseph Kabila

A l’occasion de quatre années de la première législature de la 3ème République, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, conformément à l’article 119 de la Constitution, a fait son discours sur l’état de la nation devant les deux chambres du parlement réunies en Congrès. Pour la circonstance, les membres de deux chambres ont fait le plein. Au niveau de l’Assemblée nationale, 450 députés étaient présents, 25 excusés et 21 en retard. Sur 108 sénateurs, 91 étaient présents, 10 excusés et 7 en retard. L’ordre du jour portait trois points, à savoir, l’adoption de l’ordre du jour, le mot du président du Congrès, et le discours du Chef de l’Etat.

Joseph Kabila a commencé par rendre grâce à Dieu qui a permis que se réalisent de grandes choses dans ce pays. Citant quelques faits, il a relevé que cette année du cinquantenaire a été marquée par la réussite de l’année jubilaire. Au cours de cette année, le pays s’est vu débarrassé du poids de la dette extérieure après l’atteinte du point d’achèvement. Il a relevé le fait qu’au cours de cette année, l’équipe TP Mazembe a été sacrée championne d’Afrique de la ligue des champions. Enfin, pour la troisième fois, la Rdc a vu un des ses fils créé cardinal par le Pape Benoît XVI. Le Chef de l’Etat a demandé d’observer une minute de silence en mémoire de tous les Congolais qui, en diverses circonstances, maladie, action des hors-la loi, accidents et autres, ont trouvé la mort. Revenant sur le vif du sujet de son discours, le Chef de l’Etat a mis en exergue la certitude de gagner. Le sénateur Yerodia Abdoulaye Ndombasi parlerait de la certitude anticipée qui situe toute action dans le temps logique.

Une tâche de longue haleine

Joseph Kabila a fait remarquer que l’action de reconstruction est une tâche de longue haleine. Elle exige des temps d’évaluation. Situant son discours, Joseph Kabila a estimé que c’est un moment de dire la vérité sur la marche de l’Etat, de faire voir si le pays avance, stagne ou recule. Revenant sur la conclusion de son discours sur l’état de la nation fait en 2007. En effet, faisait-il remarquer, grâce à l’engagement du peuple congolais, on constate que la réalité rattrape le rêve et que la Nation congolaise se porte mieux qu’il y a quinze ans et son état s’améliore au jour le jour. C’est ici que le Chef de l’Etat, paraphrasant Jésus-Christ, soulèvera le public en disant que : « Si vous ne croyez pas à ma parole, croyez au moins à mes œuvres ». Applaudissements nourris ponctués de « bis, bis ». Et le Chef de l’Etat d’ajouter qu’il n’est pas question de tomber dans l’autosatisfaction, mais plutôt d’avoir l’honnêteté de dire la vérité. Il a cité quelques objectifs que le gouvernement s’était fixés au début de la législature. Il s’agit de la consolidation de la paix, de la réhabilitation de l’Etat, de l’amélioration de la gouvernance économique, politique, et sociale, la relance économique, la reconstruction à travers les cinq chantiers de la République. Tous ces objectifs sont atteints.

5 territoires seulement en insécurité

En ce qui concerne la sécurité, le Chef de l’Etat a reconnu l’existence de certains foyers d’insécurité entretenus essentiellement par des groupes armés étrangers. Mais, dans l’ensemble, cinq territoires seulement sur 145 connaissent cette situation d’insécurité et où se passent des opérations militaires. Joseph Kabila a expliqué que la lutte contre ces groupes armés relève d’une politique qui consiste à utiliser des pressions militaires alternées avec le dialogue pour un désarmement et un rapatriement volontaires. Il a rendu hommage aux soldats congolais qui, en dépit des insuffisances, réalisent de hauts faits d’armes. Pour lui, la qualité de l’armée congolaise est croissante.

Pour preuve, le bon comportement des soldats congolais lors de l’opération Kwanza. Un officier congolais commande la force de l’Afrique centrale. C’était pour le Chef de l’Etat congolais l’occasion de rendre hommage à tous les pays qui participent à la création d’une armée professionnelle en Rdc. Il a cité l’Angola, la Belgique, les Usa, la France, la Chine, …sans oublier la Monusco. La réforme du secteur sécuritaire est en marche et Joseph Kabila a estimé qu’il faut l’accélérer. La redynamisation de la coopération avec les pays voisins, a fait remarquer le Chef de l’Etat, c’est aussi un impératif sécuritaire. Il en est de même de la lutte contre l’exploitation minière artisanale. L’effectivité de STARC permettra entre autre de désintéresser les jeunes du métier des armes comme gagne-pain. La récolte des armes aux mains des civils, a dit Joseph Kabila, participe à la sécurité du pays. A ce jour, a-t-il annoncé, plus de 32.000 armes ont déjà été récoltées.

Situation inacceptable dans la magistrature

Et Joseph Kabila de s’écrier, « nous venons de loin, de très loin ». C’était l’occasion pour aborder le secteur de la Justice. Les efforts du gouvernement ont consisté à promouvoir l’indépendance de la justice à travers des réformes menées grâce au travail parlementaire. Citant quelques actions menées en vue d’assainir ce secteur, il a cité la mise à la retraite, la révocation des magistrats sans oublier le recrutement et l’affectation de nouveaux magistrats. Il s’agit, a dit le chef de l’Etat, de rapprocher le juge du justiciable. En dépit de ces efforts, Joseph Kabila constate que les résultats obtenus dans le domaine de la justice sont en deçà des attentes. Pour le Chef de l’Etat, cette situation est inacceptable. Car, a-t-il poursuivi, la justice est un droit, un préalable au bon climat des affaires. Et Joseph Kabila de faire comprendre que l’heure n’est pas à la moralisation mais aux résultats. Et, a continué le Chef de l’Etat, la magistrature ne doit pas se disqualifier. Il a recommandé au parlement d’accélérer le vote de la loi sur la prise à parti des magistrats. Si la place de délinquants et en prison, a dit le Chef de l’Etat, il y a lieu d’améliorer les conditions de détention. C’est pourquoi, à court terme, il faudra réhabiliter toutes les prisons qui existent et à long terme, construire de nouvelles prisons.

Reprise économique

Abordant le secteur économique, Joseph Kabila a fait remarquer que l’économie de ce pays est en pleine reprise. Donnant quelques indicateurs, il a souligné la croissance qui a atteint 6%. Le taux de change est à ce jour de 910 fc le dollar alors que les prévisions étaient de 950 fc. Les réserves en devises sont de l’ordre d’un milliard deux cents millions de dollars Us, soit huit semaines d’importations. C’est le niveau des réserves le plus élevé atteint par ce pays depuis 20 ans. Grâce à la discipline budgétaire, le pays a atteint le point d’achèvement de l’initiative PPTE et a vu allégée une grande partie de sa dette extérieure. La Rdc a également résolu un vieux litige avec les victimes de la zaïrianisation. Un montant de cinq millions de dollars a été disponibilisé à cette fin. L’entrée à l’Ohada, le code sur les marchés publics, la décentralisation financière, l’introduction de la TVA en 2012, sont autant d’efforts dans le sens de l’amélioration de la situation économique. La production minière est en hausse à tel point que le pays est en passe de retrouver sa place de premier producteur de cuivre et de cobalt. Il y a aussi une amélioration dans la production agricole. Le Chef de l’Etat a épinglé essentiellement la production du maïs au Katanga et au Kasaï. Ces efforts sont à poursuivre en vue d’aboutir à la loi de l’offre et de la demande en augmentant l’offre afin que les prix des produits alimentaires diminuent.

Infrastructures, priorité des priorités

Parlant des infrastructures, Joseph Kabila a fait savoir qu’il s’agit de la priorité des priorités. Car, a-t-il poursuivi, le développement repose sur la réhabilitation des infrastructures. Plusieurs routes sont en réhabilitation. Joseph Kabila a cité la nationale N°1 entre Muanda, Boma, Matadi, Kinshasa, Kikwit, Kananga, Mbuji-Mayi, Lubumbashi jusqu’à Kasumbalesa. Sur cette route, Joseph Kabila a signalé la construction des ouvrages comme le pont sur la rivière Mpozo et le pont sur la rivière Loange qui relie le Bandundu au Kasaï Occidental. C’est aussi le cas de la route Kisangani-Goma en passant par Bunia, Beni, Butembo, … Dans ce domaine, en plus des travaux sur la voirie aussi bien à Kinshasa que dans d’autres villes du pays, le Chef de l’Etat a annoncé la bonne nouvelle pour les provinces du Maniema, du Katanga, Kasaï et autres. Il s’agit du financement désormais disponible pour la réhabilitation de la voie ferrée de la SNCC.

Sur le chantier Santé, Joseph Kabila a fait une déclaration de guerre contre le paludisme et le Sida avant de citer des actions concrètes menées dans ce domaine. En ce qui concerne le secteur eau et électricité, le chef de l’Etat a reconnu que le bilan est mitigé. Une situation qu’il a jugée inacceptable. Il a dénoncé le délestage à Kinshasa et le manque d’eau potable. Des efforts fournis à ce sujet aboutiront bientôt. Il a cité la construction d’une deuxième ligne de transport de courant entre Inga et Kinshasa, construction du barrage de Kakobola, du barrage de Katende. Des efforts sont perceptibles notamment dans l’éclairage public à Kinshasa et dans d’autres villes.

Les autres chantiers

En matière d’eau potable, en plus du renforcement de la capacité de la Regideso à travers son usine de captage de Masina, le Chef de l’Etat a signalé le matériel de forage acquis par le gouvernement pour l’alimentation des milieux ruraux en eau potable. Dans ce domaine, Joseph Kabila a expliqué la grande dégradation par 40 ans d’inertie qui a fait qu’il y ait un grand retard à rattraper. Sur le chantier emploi, il y a eu des emplois à signaler notamment dans la fonction publique, dans le domaine minier, dans la magistrature et surtout dans le cadre des cinq chantiers.

En ce qui concerne le logement, Joseph Kabila a fait remarquer que les efforts fournis dans ce domaine n’ont pas permis de mettre des logements à la disposition de gagne-petits. Cela explique le projet des logements bon marché sur le terrain pépinière à Bandal. Le grand dossier de cette fin de la législature, c’est sans aucun doute l’organisation des élections. Le Chef de l’Etat a rassuré que le gouvernement financera ces élections à 60%. Parlant du calendrier électoral, Joseph Kabila a estimé qu’il doit tenir compte du cadre juridique et des contingences matérielles.

En résumé, le Chef de l’Etat fait remarquer que le développement de la Rdc est fonction de la maîtrise et du contrôle des ressources naturelles. C’est pourquoi, après la revisitation, il faut marquer un temps d’arrêt. Il ne faut plus distribuer des carrés miniers en répétant les erreurs du passé. Il faut réformer les entreprises, penser à la valeur ajoutée des produits miniers, le contrôle des frontières. En cette matière, a dit Joseph Kabila, si la Rdc n’a pas des revendications territoriales, elle n’entend pas céder un seul centimètre du territoire congolais à qui que ce soit. L’intégralité du discours du Chef de l’Etat dans nos prochaines éditions.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  10. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  11. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  12. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  13. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  14. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  15. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  16. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  17. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  18. TP Mazembe remporte son 5e titre de la Ligue des champions (8 novembre 2015)
  19. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  20. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  21. Mazembe domine USM Alger (2-1) en finale aller de la Ligue des champions (31 octobre 2015)
  22. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  23. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  24. TP Mazembe qualifié pour la finale de la Ligue des champions (4 octobre 2015)
  25. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  26. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  27. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  28. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  29. El Merreikh domine Mazembe (2-1) en demi-finale aller de la Ligue des champions (27 septembre 2015)
  30. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.