Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Un acte terroriste et non une tentative de coup d'Etat, selon Mende

Article précédant | Suivant
ACP - 1 mars 2011
Lambert Mende

L’attaque dimanche contre la résidence du Président Joseph Kabila est une « offensive terroriste de type primaire », a déclaré mardi le ministre de la Communication et des médias Lambert Mende Omalanga, porte-parole du gouvernement, au cours d’un point de presse à Kinshasa.

« Ils (assaillants) voulaient faire sauter le plus gros verrou que constitue l’institution Président de la République pour jeter le pays dans l’épouvante », a fait savoir le ministre.

M. Mende, citant les premiers éléments de l’enquête, s’est refusé à accréditer la thèse du coup d’Etat, alléguant l’absence de revendication dans ce sens par les commanditaires de l’attaque, qui seraient basés aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger selon les aveux des assaillants arrêtés et interrogés par les services spécialisés auxiliaires de la justice.

« La situation est suffisamment préoccupante pour que l’on s’amuse à mettre de l’huile sur le feu avec des rumeurs dans un sens ou un autre », a martelé M. Mende. Il a stigmatisé les SMS « exagérément alarmistes » d’une société privée de sécurité faisant état de l’insécurité dans la ville de Kinshasa, société à laquelle il a adressé une mise en garde pour l’avenir.

Lambert Mende s’est par ailleurs interdit d’impliquer l’opposition politique dans les événements de dimanche dernier. « Parmi la soixantaine de personnes arrêtées, il n’y a aucun opposant », a-t-il affirmé, mettant en garde contre une transposition de la situation ivoirienne en RDC.

« Les autorités judiciaires feront savoir très bientôt les conclusions », a dit le ministre Mende avant d’assurer que « l’axe terroriste avec ses appuis politiques et logistiques internes et externes sont sous surveillance ».

Le porte-parole du gouvernement a, par ailleurs, annoncé une batterie de mesures urgentes adoptées par l’exécutif pour juguler la hausse des prix des produits de première nécessité dans le pays, avec effet immédiat. Au nombre de ces mesures, il a cité l’augmentation, grâce à de nouvelles négociations avec les fournisseurs étrangers, des quotas des produits alimentaires afin de maîtriser les prix à l’achat. L’éradication des taxes illégales qui alourdissent les prix de revient des denrées et des produits ou encore la lutte contre les tracasseries administratives et le démantèlement des barrières routières figurent également parmi la trentaine de mesures épinglées par la Commission économique et reconstruction du gouvernement.

M. Mende a, d’autre part, fait une mise au point à propos de l’information faisant état de la présence de mercenaires originaires de la RDC parmi ceux qui sèment la mort en Libye.

« Pour le gouvernement, ce qui se passe en Libye est une affaire strictement intérieure à ce pays », a dit le porte parole. « Pour aucune raison le gouvernement congolais n’aurait pu activer une quelconque coopération militaire, qui n’existe du reste pas entre nos deux pays », a-t-il précisé, ajoutant que si la présence de mercenaires d’origine congolaise est confirmée en Libye, « il devrait s’agir sans doute de gens qui n’ont rien à voir avec les institutions en place » en RDC.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  5. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  6. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  7. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  8. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  9. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  10. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  11. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  12. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  13. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  14. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  15. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  16. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  17. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  18. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  19. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  20. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  21. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  22. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  23. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  24. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  25. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  26. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  27. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  28. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  29. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  30. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.