Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le président de la CENI consulte la classe politique

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 9 mars 2011
Daniel Ngoy Mulunda Nyanga

L'honneur est revenu à deux poids lourds de la classe politique, Etienne Tshisekedi et Antoine Gizenga, d'étrenner les consultations initiées par le tout nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le pasteur Daniel Ngoy Mulunda. La démarche vise à obtenir plus d'adhésion au réaménagement du calendrier électoral. L'opération devrait s'étendre à d'autres acteurs de la vie nationale.

Après sa sortie médiatique, le président de la Commission électorale indépendante, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, vient d'inaugurer une série des consultations de la classe politique congolaise et des acteurs impliqués dans le processus électoral en cours. Le matin du 8 mars, consacré pourtant à la journée internationale de la femme, le président de la CENI s'est rendu d'abord à la résidence officielle d'Antoine Gizenga, secrétaire général du Parti lumumbiste unifié (Palu).

D'entrée de jeu, l’hôte de marque du patriarche du Palu a rassuré son interlocuteur sur l'indépendance de son institution. Daniel Ngoy Mulunda considère son institution comme "l'Eglise au milieu du village". Pour sa part, le secrétaire général du Palu a dit tenir à l'organisation des élections dans une plus large transparence. Avant de faire remarquer que la marche du pays a été émaillée de beaucoup de turbulences. En outre, Antoine Gizenga a souhaité que les élections ne débouchent pas sur la violence.

"Il m'a beaucoup encouragé dans ce pari difficile", a confié Daniel Ngoy après avoir bénéficié de quelques sages conseils de la part du doyen d'âge de la classe politique congolaise aux fins d'un meilleur déroulement des élections à venir.

DANIEL NGOY CHEZ TSHISEKEDI

De la commune de Gombe, le cortège du président de la CENI s'est ébranlé vers la commune de Limete pour jeter l'ancre à la résidence du lider maximo de l'UDPS. Ici, Daniel Ngoy Mulunda s'est inscrit dans la logique de convaincre sur sa détermination à conduire, en toute indépendance, le processus électoral. Il a exhorté le sphinx de Limete, dans l'éventualité où celui-ci n'accorderait aucune confiance à sa personne ni à la CENI, de prendre acte de la volonté qui l'anime de ne travailler que sous l'autorité "de la Constitution, de la Loi électorale et de Dieu". La CENI, a promis Daniel Ngoy Mulunda, ne sera au service d'aucune famille politique.

Après l'entretien qui a duré juste un quart d'heure, le président de la CENI a confié à la presse avoir rassuré Etienne Tshisekedi et obtenu sa confiance :" Je suis venu lui présenter mes civilités, le saluer en tant que doyen de la vie politique nationale et partenaire dans le processus électoral sous notre conduite. Je suis convaincu que le président national de l'UDPS me fait confiance. C'est important pour moi ".

Du côté de l’UDPS, l'on considère que les premières prestations de la CENI sont positives. Pour Emmanuel Albert Moleka, directeur de cabinet et porte-parole du président de l'UDPS, la démarche de la CENI est de bonne augure: "C'est un très bon signe en ce qui concerne l'esprit du travail qui doit animer le CENI. Nous pensons qu'il y a de l'espace pour bien travailler et en toute transparence pour l'intérêt du peuple congolais. Le président Tshisekedi a pesé le degré d'engagement du président de la CENI, et les déclarations de ce dernier, qui seront suivies des actes que nous attendons maintenant voir, vont dans le sens de mener le processus électoral dans un climat de paix. "

Auprès de ces deux patriarches, le président de la CENI, qui se veut rassurant pour le processus électoral, a tenu à rassurer tous les acteurs politiques quant à l'esprit nouveau qu'il entend imprimer dans le travail électoral. Cela sur fond d' un engagement personnel. Les guerres qui ont déchiré le pays poussent à observer un comportement de nature à sécuriser les uns et les autres. Le résultat, qui sera proclamé, découlera des urnes.

RELANCE DE LA REVISION DU FICHIER ELECTORAL

La suite des consultations est annoncée pour les tout prochains jours avec d'autres acteurs concernés par les prochaines élections.

A l'occasion, le nouveau patron de la CENI a confirmé le démarrage très prochainement de la révision du fichier électoral dans la province du Kasaï Oriental. Cette fois-ci, a-t-il annoncé, avec un acquis de taille : "la promesse de l'UDPS dans la sensibilisation des populations pour leur enrôlement".

De la commune de Limete, la délégation de la CENI s'est rendue à l'aéroport de N'djili pour Lubumbashi où devrait être lancé le processus de révision du fichier électoral au Katanga.

LE CONSENSUS

La méthode séduit dans la mesure où, la CENI se démarque de la CEI qui concevait tout et l'imposait par la suite aux acteurs impliqués dans le processus électoral. Apparemment, Ngoy Mulunda semble avoir pris en compte les remarques et recommandations faites dernièrement par l'Union européenne et quelques gouvernements occidentaux sur la nécessité d'ouvrir un dialogue public et transparent. L'adhésion des uns et des autres s'obtient par la discussion et débouche sur un consensus. Le dictat, on l'a vu, a toujours été source de frictions inutiles. De cette façon, toutes les parties intéressées par l'organisation de prochaines élections donnent ainsi leurs points de vue, sans être surprises par l'organisateur des scrutins. Une avancée encourageante pour des élections apaisées.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  6. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  7. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  8. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  9. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. L'Opposition républicaine de Kengo wa Dondo refuse le dialogue non inclusif (23 août 2016)
  16. Lisanga Bonganga appelle l'opposition à s'unir autour d'Etienne Tshisekedi (28 juillet 2016)
  17. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  18. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  19. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  20. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  21. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)
  22. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  23. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  24. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  25. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  26. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)
  27. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  28. La Cenco propose le report des élections locales (28 juin 2015)
  29. Dialogue national : Clément Kanku invite Joseph Kabila à se prononcer « clairement » (26 juin 2015)
  30. Les Etats-Unis encouragent la tenue d'un dialogue politique en RDC (5 juin 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.