Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Schisme au MLC

Article précédant | Suivant

La Prospérité - 20 avril 2011

MLC - Congo

Latente depuis plusieurs mois, la crise qui mine le Mouvement de Libération du Congo (MLC) a atteint son paroxysme avec la déchéance, le lundi 18 avril 2011, de François Muamba Tshishimbi de ses fonctions de Secrétaire Général du Parti.

Le coup ou la signature porte les griffes du Collège des Fondateurs. D’après Germain Kaminga, Porte-parole du Parti, et du Collège des Fondateurs, circonstance oblige, sur 31 Fondateurs, seuls 20 présents à la réunion ont approuvé le départ de François Muamba.

Pourtant, l’intéressé lui-même ne se fait aucun souci quant à la légalité de l’acte pris par cette structure dirigeante du Parti. Et pour cause ! L’élu de Kabeya Kamuanga, dans la Province du Kasaï Oriental, considère que c’est fait en violation des statuts du Parti. En conséquence, il invite les auteurs de cet égarement à rejoindre le rang du MLC pour se ranger en ordre de bataille pour les prochaines élections.

Eu égard à ce qui arrive au MLC, il y a de quoi s’interroger. Qui peut être à l’origine de cette machination si c’en est une ? Pourquoi prendre ce risque de nature à démobiliser davantage la base ? Que veut-on protéger en agissant ainsi ? Selon certaines indiscrétions, le groupe qui a évincé Muamba ne conçoit pas un autre candidat à la présidentielle en dehors de JP Bemba.

Est-ce réaliste ou irréaliste ? C’est aussi la question. Seulement, la position actuelle de Bemba à la CPI ne peut aucunement lui permettre pareille éventualité. Ce, pour plusieurs raisons : juridique et financière. C’est donc irréaliste de s’inscrire sur cette logique. Le groupe qui soutient Muamba, a-t-on indiqué, voudrait apporter une réflexion féconde pour ne pas se lancer dans les joutes électorales en ordre dispersé.

Et le candidat potentiel pour mener la barque, semble être le SG au regard des statuts, a-t-on laissé entendre. Or, sur ce point, certains cadres du Parti ne sont pas d’accord. Ceci a permis à certains critiques d’affirmer qu’en RDC finalement, il n’y a pas des Partis politiques. Simplement parce que ceux qui existent ne tiennent pas aux idées, mais se fondent plutôt sur la personnalité des fondateurs.

Ainsi, à la mort de ces derniers, comme le MPR de Mobutu, ou lorsque les circonstances changent, le cas du MLC et de tant d’autres encore, c’est le schisme qui s’installe parmi les membres. Alors, peut-on, à ce stade, envisager un lendemain meilleur pour le MLC ? Difficile d’y répondre. Beaucoup d’analystes sont restés sceptiques.

En effet, que François Muamba se cache derrière la légalité, sa légitimité sera mise en mal. Surtout lorsque la décision de son éviction émane du chairman Bemba Gombo à partir de sa cellule de La Haye. Au finish, l’on soutient que c’est l’intolérance politique qui brise l’unité des partis. C’est aussi le cas du côté de la Majorité Présidentielle. Aimé Sesanga s’est vu discipliné pour avoir osé exprimer ses ambitions.


Autres articles


  1. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  2. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  3. L'opposition dit non à tout débat sur la loi électorale (9 décembre 2014)
  4. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  5. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  6. Le rapport des députés sur les expulsions des Congolais de la RDC du Congo/Brazza (13 mai 2014)
  7. Velléités de révision constitutionnelle : Jean-Lucien Busa appelle à un front du refus (9 mai 2014)
  8. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  9. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  10. Le parlement invité à avoir « le courage de dénoncer la corruption » (25 février 2014)
  11. L'amnistie va couvrir les faits commis entre janvier 2006 et décembre 2013 (3 février 2014)
  12. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  13. Le MLC, l'UNC, l'UDPS et Alliés rejettent des « concertations nationales » à sens unique (8 août 2013)
  14. Equateur: Louis Koyagialo rend public la composition de son gouvernement (2 août 2013)
  15. L'abbé Apollinaire Malumalu désigné président de la Ceni (7 juin 2013)
  16. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  17. Aubin Minaku élu président du bureau de l'Assemblée nationale (13 avril 2012)
  18. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  19. La Ceni publie les derniers résultats partiels des élections législatives (2 février 2012)
  20. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  21. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  22. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)
  23. Les présidentiables en croisade à l'étranger (5 octobre 2011)
  24. Tshisekedi et Kengo plaident pour une candidature commune de l'opposition (30 septembre 2011)
  25. Etienne Tshisekedi rencontre Jean-Pierre Bemba à La Haye (29 septembre 2011)
  26. Douze candidats dans la course à la présidentielle de novembre (12 septembre 2011)
  27. Présidentielle 2011: Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe déposent leurs candidatures (7 septembre 2011)
  28. Présidentielle 2011: Etienne Tshisekedi dépose sa candidature (6 septembre 2011)
  29. L'Opposition aile MLC, UNC, UFC signe un programme commun de gouvernement (2 septembre 2011)
  30. Tshisekedi prend de vitesse Kengo et Kamerhe (31 août 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2014 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.