Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La RDC face aux défis de la protection des civils et de la tenue d'élections

Article précédant | Suivant
UN News Service - 9 juin 2011
Roger Meece devant le Conseil de sécurité de l'ONU
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République démocratique du Congo (RDC), Roger Meece, a estimé jeudi devant le Conseil de sécurité de l'ONU que les principaux défis auxquels est confronté actuellement le pays sont la protection des civils contre l'insécurité et la tenue d'élections prévues en novembre.

M. Meece a fait un exposé sur la situation en RDC alors que le Conseil de sécurité doit bientôt avoir des consultations sur l'avenir de la Mission des Nations Unies dans ce pays (MONUSCO).

Le Représentant spécial a rappelé que, si la situation sécuritaire s'était améliorée au cours des dernières années, il y avait toujours beaucoup à faire. « L'environnement sécuritaire et la menace qu'il fait peser sur la population civile, notre première priorité, doit être observé localement afin de comprendre les menaces, les facteurs explicatifs et les options disponibles pour résoudre les problèmes », a-t-il expliqué.

Il a détaillé les difficultés rencontrées et les défis à relever par zone. Il a évoqué la situation du nord-est de la RDC où la première menace à laquelle fait face la population est la présence de l'Armée de libération du Seigneur (LRA). « Je pense que la seule stratégie qui réduira de manière significative ou éliminera la LRA est de se concentrer sur le commandement ; trois chefs sont déjà mis en accusation par la Cour pénale internationale », a-t-il déclaré, ajoutant que cette stratégie demandait un effort qui dépassait le mandat et les compétences de la MONUSCO, mais que la mission ferait tout son possible.

Roger Meece a décrit la situation « plus complexe » dans les provinces du Nord et Sud Kivu où la menace posée par les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) reste vivace. « Nous continuons activement de chercher des voies avec les autorités congolaises pour que les capacités des FDLR diminuent », a-t-il précisé.

S'agissant des Kivu, il a également évoqué le problème de l'intégration incomplète des combattants de milices armées dans l'armée congolaise.

Le chef de la MONUSCO a souligné les progrès réalisés dans le district de l'Ituri de la Province Orientale, malgré les traces d'activités de milices. Il a également évoqué le problème de l'exploitation illégale des ressources minérales à l'est de la RDC et a appelé à mieux le résoudre.

Afin d'adresser ces différents problèmes, Roger Meece a encouragé la poursuite du dialogue entre la MONUSCO et les autorités congolaises en vertu de la résolution 1925 de l'ONU, ainsi qu'une coopération essentielle entre la RDC et les pays de la région.

Le chef de la MONUSCO a ensuite parlé du calendrier électoral de RDC, notamment les élections présidentielles et parlementaires prévues pour le 28 novembre prochain et annoncées par la Commission électorale indépendante nationale (CENI) de RDC.

« La MONUSCO soutient activement le processus électoral, en transportant des milliers de tonnes de matériels, en apportant une aide technique dans un certain nombre de domaines et, généralement, en facilitant la préparation des élections », a-t-il déclaré.

« Le calendrier électoral est très ambitieux », a-t-il ajouté. « La MONUSCO, avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), est résolue à apporter toute son aide pour assurer un cycle électoral réussi et en accord avec le calendrier de la CENI. »

Il a noté que la sécurité électorale restait une inquiétude de la MONUSCO et qu'une initiative était en cours afin de former des unités de police congolaise spécialement pour assurer la sécurité pendant les élections. Il a également souligné les incidents signalés ces derniers mois faisant état de harcèlement, d'intimidation et d'autres violences relatives aux activités électorales, notamment celles des partis d'opposition. « Nous continuerons de mener un dialogue actif avec tous les acteurs concernés pour assurer des élections crédibles et transparentes. »

Roger Meece a mentionné les problèmes financiers auxquels faisait face la MONUSCO pour mener ces différentes tâches. « Si nous avons jusqu'ici utilisé les ressources financières de la Mission pour soutenir les élections cela ne sera pas possible lors de la prochaine année budgétaire sans avoir un impact négatif inacceptable sur les autres opérations sous son mandat », a-t-il déclaré.

En conclusion il a souligné « l'importance critique des élections à venir » ainsi que « l'importance des efforts continus de l'ONU dans ces activités de stabilisation qui sont également essentiels au succès futurs de la RDC ».


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  5. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  16. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  17. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  18. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  19. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  20. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  21. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  22. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  23. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)
  24. Au moins deux morts dans un important séisme dans l'est (7 août 2015)
  25. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  26. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  27. La Cenco propose le report des élections locales (28 juin 2015)
  28. Dialogue national : Clément Kanku invite Joseph Kabila à se prononcer « clairement » (26 juin 2015)
  29. Les Etats-Unis encouragent la tenue d'un dialogue politique en RDC (5 juin 2015)
  30. Ne Mwanda Nsemi : «Les conditions pour des élections crédibles ne sont pas remplies» (4 juin 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.