Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Kabila appaise les magistrats en grève pour réclamer leur salaire

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 19 septembre 2011
Magistrats et Juges au Congo
Le tollé suscité par la hauteur des salaires des magistrats relevée dans le discours du chef de l’Etat le 14 septembre 2011 pourrait se tasser. Un accord est intervenu samedi entre la présidence de la République, le gouvernement et les délégués des syndicats agréés des magistrats. Joseph Kabila vient de trancher. Les magistrats toucheront bel et bien les 1.600 USD à partir du mois d’octobre.

Parfum d’apaisement de tension dans la magistrature. Le président de la République a pesé de tout son poids pour décanter la situation qui paralysait depuis la semaine passée les cours et tribunaux. Les magistrats ont observé une grève pour protester contre la hauteur de leurs salaires relevée dans le discours du 14 septembre. Dans ce discours, le chef de l’Etat indiquait que le salaire du magistrat était de USD 1600 par mois. Un chiffre qui, selon les magistrats, ne concordait pas avec la réalité.

C’est comme si, quelque part, il existait un blocage et que les instructions du président de la République n’étaient pas appliquées correctement. L’accord n’était pas du tout exécuté tel qu’il a été convenu.

Aussitôt informé de la grève des magistrats, le président de la République a instruit ses services pour engager, sans délai, une concertation avec toutes les parties impliquées dans cette affaire. D’où cette réunion de concertation qui s’est tenue le samedi 17 septembre au Palais de la Nation. Présidée par le directeur de cabinet du président de la République, cette concertation a connu également la participation des membres du gouvernement et des délégués de tous les syndicats agréés des magistrats. Du côté du Conseil supérieur de la magistrature, il importe de signaler aussi la présence du premier président de la Cour suprême de Justice et du Procureur général de la République.

Au terme de cette concertation, un accord est intervenu. Notamment l’amélioration des conditions salariales des magistrats, telle que rappelée par le président de la République dans son discours du 14 septembre 2011. La hauteur de salaires annoncée dans ledit discours demeure un acquis pour les magistrats. Certainement qu’au terme de cette concertation, les délégués des magistrats ont eu droit à toutes les explications et que le malentendu a pu être dissipé.

En effet, le point 2 de cet accord précise que cette « amélioration sera effective dès la paie du mois d’octobre et obéira au principe de progressivité, tenant compte de la nécessité d’assurer la stabilité du cadre macroéconomique du pays ».

Selon les observateurs, la solution aux préoccupations des magistrats est donc trouvée. Leur salaire de 1.600 USD annoncé dans le discours du 14 septembre 2011 leur sera payé.

COMMUNIQUE OFFICIEL

Sur instruction de Son Excellence Monsieur le Président de la République, il s'est tenu ce samedi 17 septembre 2011, sous la direction de Monsieur le Directeur de Cabinet du Président de la République, une réunion de concertation au Palais de la Nation, entre d'une part, les membres du Gouvernement concernés par les questions relatives au traitement des magistrats et d'autre part, les délégués de tous les syndicats agréés des magistrats.

Monsieur le Directeur de Cabinet était assisté de deux Directeurs de Cabinet Adjoints et du Conseiller Principal au Collège chargé des Questions Juridiques et Administratives.

Ont également pris part à cette concertation :

Le Premier Président de la Cour Suprême de Justice et le Procureur Général de la République, en leurs qualités respectives de Président et de Vice-président du Conseil Supérieur de la Magistrature.

Après examen du cahier de charge commun des magistrats déposé par les syndicats susvisés auprès de leur hiérarchie, et tenant compte des informations pertinentes fournies par le Ministre des Finances, le Ministre du Budget et celui de la Justice et Droits Humains au nom du Gouvernement, il a été arrêté de commun accord, ce qui suit :

1.- L'amélioration des conditions salariales des magistrats telle que rappelée par Son Excellence Monsieur le Président de la République dans son discours du 14 septembre 2011 est un acquis pour les magistrats.

2.- Cette amélioration sera effective dès la paie du mois d'octobre et obéira au principe de progressivité, tenant compte de la nécessité d'assurer la stabilité du cadre macroéconomique du pays.

3.- La Commission paritaire entre le Gouvernement et les représentants des syndicats des magistrats reprend ses travaux dès le début de la semaine prochaine afin d’examiner toutes les questions spécifiques connexes contenues dans le cahier des charges des magistrats.

4.- Tous les magistrats sont appelés au calme et à entrer en contact avec leurs syndicats en vue de la reprise effective du travail.

niangura22 sept. 2011 02:50
Qu'ils gagnent 1600 DOLLARS, c'est déjà beaucoup dans un pays qui a d'énormes problèmes économiques et sociales.Ils sont là pas pour le gouvernement. La justice doit être indépendante de tout bord. Defendez le peuple pas les dirigeants politiques. Entre-autres, les scandales qu'ont lisent dans les médias, les riches maltraitent les pauvres. Alors que la justice est basée sur les lois écrites et non orales ou l'argent...

Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  5. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. L'opposant Katumbi condamné à 3 ans de prison pour un conflit immobilier (22 juin 2016)
  16. Moïse Katumbi inculpé pour « atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat », précise le parquet (19 mai 2016)
  17. Recrutement des mercenaires: Katumbi demande une confrontation avec les personnes arrêtées (12 mai 2016)
  18. Affaire mercenaires: Moïse Katumbi dénonce «des accusations mensongères et farfelues» (5 mai 2016)
  19. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  20. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  21. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  22. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  23. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  24. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  25. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  26. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  27. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  28. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  29. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  30. L'opposition porte plainte pour agression lors de son meeting de N'djili (14 octobre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.