Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La CENI rappelle le PPRD à l'ordre, accusé de campagne électorale anticipée

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 20 septembre 2011
Daniel Ngoy Mulunda
Daniel Ngoy Mulunda
La campagne électorale anticipée ou déguisée préoccupe la CENI. Elle a rappelé à l’ordre les partis politiques qui s’y adonnent, particulièrement le PPRD dont les affiches arborent les grandes villes du pays. C’est un des points évoqués le lundi 19 septembre, à l’Hôtel Memling, entre la CENI et les partis politiques de l’Opposition. Rencontre qui augure des élections apaisées d’autant que l’UDPS a promis enfin de signer le Code de bonne conduite.

Le Bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a invité, le dimanche 18 septembre, dans une de ses correspondances, le ministre de l’Intérieur et les gouverneurs de provinces à tout mettre en œuvre pour débarrasser les grandes artères et places publiques de toutes les villes de la République , des affiches, banderoles et pancartes déguisant la propagande électorale. Il s’agit, notamment du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). L’information a été livrée, hier lundi 19 septembre à Kinshasa, par Daniel Ngoy Mulunda, président du bureau de cette institution d’appui à la démocratie. Il répondait ainsi à l’une des préoccupations lui exprimées par l’Opposition, aile Fatima, qui soutient la candidature d’Etienne Tshisekedi à la présidentielle 2011. C’était lors d’un échange « fructueux » entre le bureau de la CENI et cette frange de l’Opposition, au salon Virunga de l’Hôtel Memling.

En effet, les différents représentants de ces regroupements politiques se sont dit préoccupés par la campagne électorale précoce « à laquelle les partis politiques autres que celles de l’Opposition se sont lancées », alors que l’organe de gestion des élections n’a pas encore ouvert les hostilités.

« La CENI a tout intérêt à rappeler les partis politiques autres que celles de l’Opposition à l’ordre, car cela y va de sa crédibilité et de sa bonne foi », a déclaré Jean-Pierre Lisanga Bonganga, porte-parole de l’Opposition aile Fatima. Il a invité la CENI à rappeler à la Majorité présidentielle qu’elle est en train de violer le Code de bonne conduite qu’elle se targue d’avoir signé.

En réponse, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda rassure : « Nous voulons qu’il y ait de l’égalité, de l’équité pour tous les partis politiques, nous rappelons à l’ordre les partis politiques concernés ; d’ailleurs nous avons interdit, dans un communiqué, tous les acteurs politiques à se lancer dans la campagne électorale avant la date prévue par la CENI ».

Par ailleurs, l’Opposition aile Fatima a réitéré au bureau de la CENI sa demande relative à l’accès aux médias étatiques. A cette question, Ngoy Mulunda a promis de tout mettre en œuvre pour que la requête des opposants politiques trouve un écho favorable.

Dossiers bloqués

Après avoir félicité le président de la CENI pour « sa politique d’ouverture », le président des FONUS, Joseph Olengankoy, a évoqué, au cours de ce débat, « un sérieux problème » opposant, à l’intérieur du pays, les chefs d’antenne à certains partis politiques de l’Opposition, notamment sur la caution payée par des candidats députés à Kinshasa.

Selon lui, ces chefs d’antenne auraient bloqué les dossiers de candidatures de ces derniers parce qu’ils ne se seraient pas acquittés de leur caution dans leurs circonscriptions électorales.

Séance tenante, le pasteur Ngoy Mulunda a demandé à tous les partis politiques concernés par ce problème de bien vouloir passer ce mardi au siège de la CENI pour une solution.

Tous vont signer

Auparavant, le président de cette institution d’appui à la démocratie avait, dans son mot de circonstance, affirmé que la rencontre d’hier répondait « au souci de la CENI de pouvoir poursuivre le dialogue avec les partis et regroupements politiques qui n’avaient pas souscrit au Code de bonne conduite ».

« Certes, la CENI sait que votre volonté de signer ce code est conditionnée à la réponse à certains préalables que vous lui avaient posés et auxquels elle s’est efforcé de répondre à son temps », a rappelé Daniel Ngoy. Et de poursuivre : « les discussions engagées antérieurement avec vous étaient axées essentiellement autour de l’audit du fichier électoral et de la question du serveur central de la CENI ».

Au sujet de l’audit du fichier électoral, Ngoy Mulunda a dit que son bureau a déjà répondu à cette question en invitant l’Opposition et la Majorité au pouvoir de proposer deux techniciens pour échanger avec les spécialistes de la CENI.

Les interlocuteurs de Ngoy Mulunda ont promis de mettre à la disposition de la CENI cinq techniciens. Toutefois, ils ont refusé que leur préalable soit conditionné par la présence des techniciens de la MP. Ils ont proposé que la CENI puisse recourir aux techniciens de la Communauté internationale au cas où la Majorité au pouvoir n’accéderait pas à cette requête.

S’agissant de la question du serveur central, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a déclaré que « cela n’est pas important » d’autant plus que « le comptage de votes sera manuel ». Cependant, l’Opposition a fait comprendre à la CENI que « même si elle n’y voit aucune importance », la question du serveur central « est, à ses yeux, très capital ».

A l’issue de cet échange, le porte-parole Lisanga Bonganga a réitéré au bureau de la CENI la volonté de tous les partis et regroupements politiques de l’Opposition de participer aux élections et de signer « prochainement » le Code de bonne conduite.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  6. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  7. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  8. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  9. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. L'Opposition républicaine de Kengo wa Dondo refuse le dialogue non inclusif (23 août 2016)
  16. Lisanga Bonganga appelle l'opposition à s'unir autour d'Etienne Tshisekedi (28 juillet 2016)
  17. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  18. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  19. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  20. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  21. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  22. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)
  23. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  24. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  25. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  26. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  27. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  28. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  29. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  30. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.