Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le fleuve Congo retrouve son niveau normal

Article précédant | Suivant

Xinhua - 1 novembre 2011

Pêcheurs sur le fleuve Congo
Pêcheurs sur le fleuve Congo. © Greenpeace/Jan-Joseph Stok | Agrandir
De fortes pluies enregistrées ces derniers mois dans la partie nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC), particulièrement dans les provinces de l'Equateur, du Bandundu et dans la Province Orientale, ont fini par augmenter le niveau des eaux du fleuve Congo.

Selon des experts de la Régie des Voies fluviales, le fleuve Congo va retrouver le niveau normal de ses eaux durant le mois de novembre du fait des fortes précipitations enregistrées dans la partie nord-ouest de la RDC ainsi que dans le Pool Malebo.

Le directeur technique de la RVF affirme toutefois qu'il est encore difficile de dire exactement quand est-ce que la situation peut revenir à la normal parce que les années hydrologiques dépendent des précipitations.

Selon plusieurs spécialistes, la montée de niveau des eaux du fleuve Congo va, à coup sûr, relancer le trafic fluvial sur le fleuve Congo et ses affluents et va augmenter la fréquence de navettes de bateaux et ferry entre les provinces de Nord et de centre du pays et la ville de Kinshasa.

LA SITUATION A INGA

La montée du niveau des eaux du fleuve Congo va également relancer la production en énergie hydro électrique au niveau du Barrage hydroélectrique d'Inga, dans la province du Bas Congo et va réduire sensiblement les coupures intempestives de l'énergie hydro-électrique dans la ville de Kinshasa et ses environs.

Il y a quelques mois, les autorités de la SNEL avaient justifié la fréquence élevée de la coupure de l'électricité à Kinshasa et à Brazzaville par la diminution du niveau des eaux du fleuve Congo au barrage d'Inga. Avec la nouvelle montée des eaux du fleuve, il y a fort à parier que la situation va revenir à la normal.

Le fleuve Congo a atteint son niveau le plus bas depuis une cinquantaine d'années. Au niveau du centrale hydro électrique d' Inga, dans le Bas-Congo, l'étiage du fleuve était on ne peut plus visible. Le niveau d'eau du fleuve Congo a sensiblement baissé.

Au niveau du complexe Inga I, le canal d'amenée est presque desséché. La baisse du niveau d'eau du fleuve Congo a profondément perturbé la production en énergie hydroélectrique.

"Du jamais vu depuis plus de 40 ans. L'étiage du fleuve Congo a provoqué un sérieux ralentissement de la production de l'énergie hydro électrique dans le complexe hydro électrique de Inga. La puissance de production à la centrale hydro électrique d'Inga est passée de 58,6 à 4 mégawatts", a déclaré le directeur du site d' Inga, l'ingénieur Lambert Mbuyi.

Il faut dire que outre la baisse du niveau du fleuve Congo sur la région de Inga, il y a également la présence de sables qui envahissent le lit du fleuve qui s'introduisent dans les turbines du central hydro électrique d' Inga. Selon l'ingénieur Lambert Mbuyi la SNEl a utilise actuellement deux dragues pour désensabler cette partie du fleuve afin d'augmenter le bassin de retentiontion d'eau afin de permettre au faible courant d'eau de faire fonctionner les turbines du centrale de Inga.

LA PANIQUE

Depuis le mois de mai 2011, le fleuve Congo n'a cessé de baisser. La Régie de Voies fluviales (RVF) a exprimé son inquiétude face à la baisse du niveau des eaux du fleuve Congo. Un phénomène qui ne s'était pas produit depuis une cinquantaine d' année.

En juin 2011, la RVF a publié un communiqué dans lequel il a annoncé que le fleuve Congo connaissait depuis le mois de mai 2011 son plus bas niveau jamais enregistré.

Sur le pool Malebo situé entre le Chenal et la baie de Ngaliema, l'on pouvait observer des bancs de sable qui émergent empêchant toute navigation à plusieurs endroits.

Selon le directeur technique de la Régie des Voies fluviales ( RVF), M. Gabriel Mokangeli, cette situation est toute particulière.

"Nous n'avons vu un pareil phénomène depuis plus de 60 ans. Le fleuve Congo est complètement asséché déjà au mois de mai. Alors que très souvent le niveau des eaux du fleuve démuni vers le mois d'aout. Depuis le mois de mai, le niveau du fleuve Congo n'a pas dépassé un mètre et demi au niveau du Pool Malebo", a affirmé M. Gabriel Mokango.

Le directeur technique de la RVF attribue cette baisse à la faible pluviométrie enregistrée ces derniers mois. Il a indiqué que le fleuve Congo et ses affluents son jonchés de points rocheux, de bancs de sable et même des épaves de bateaux qui ne peuvent que compliquer la navigation.

C'est pour cette raison que la Régie des Voies fluviales appelle les navigateurs à la plus grande vigilance pendant cette période.

"Il faudrait, notamment charger au minimum les bateaux, naviguer le jour et faire escale la nuit. Evidemment ; cela va prolonger la durée du voyage et augmenter le coût qu'entraînent la consommation du carburant et les frais corollaires", a-t-il fait savoir.

Au port de Kingabwa, beaucoup de tenanciers du port et des armateurs se réjouissent aujourd'hui de précipitations des ces jours qui entraîne la montée des eaux du fleuve Congo. Eux qui n' exerçaient presque plus leurs activités du fait de l'assèchement de bras du fleuve Congo qui longe le port de Kingabwa. Les unités flottantes ne pouvant accéder au port.

Aujourd'hui, les armateurs, opérateurs économiques et les autres exploitants du fleuve peuvent se frotter les mains et espèrent voir les activités fluviales et commerciales reprendre du poil de la bête avec la reprise normale du fleuve Congo.


Autres articles


  1. Le gouvernement suspend les activités de l'assemblée provinciale de l'Equateur (23 avril 2014)
  2. Koyagialo promet de rentrer bientôt à Mbandaka (11 mars 2014)
  3. Kinshasa: le retour de Kamerhe émaillé d'agitations (7 mars 2014)
  4. Les soldats angolais font le ménage au Bas-Congo (21 février 2014)
  5. Le projet de budget 2014 de la ville de Kinshasa évalué à 408 millions USD (17 février 2014)
  6. Bandundu et Equateur: l'abattage du bois n'apporte pas le développement (11 février 2014)
  7. Le procureur de la CPI accuse Bosco Ntaganda de crimes « ethniques » en RDC (10 février 2014)
  8. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  9. Joseph Kabila annonce la formation d'un gouvernement de cohésion nationale (23 octobre 2013)
  10. Plusieurs blessés dans l'effondrement d'un immeuble au quartier GB à Kinshasa (14 octobre 2013)
  11. Konde Vila-Kikanda accuse le Rwanda de « véritable casus belli » avec les obus tirés sur Goma « à partir de Rubavu » (27 août 2013)
  12. Kinshasa: 191 chefs d'établissements scolaires suspendus (6 août 2013)
  13. Joseph Kabila lance les travaux de construction de l'immeuble du gouvernement (2 août 2013)
  14. Equateur: Louis Koyagialo rend public la composition de son gouvernement (2 août 2013)
  15. Louis Alphonse Koyagialo élu gouverneur de l'Equateur (10 juin 2013)
  16. Après avoir attaqué Lubumbashi, 245 miliciens Maï-Maï transférés à Kinshasa (25 mars 2013)
  17. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  18. Kabila doit « casser autour de lui, au-delà du déclic Amisi Tango Four » (24 novembre 2012)
  19. Manifestations contre le M23, le gouvernement et la MONUSCO après la prise de Goma (22 novembre 2012)
  20. Manifestations à Kinshasa et à Kisangani après la prise de Goma (20 novembre 2012)
  21. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  22. 16 candidats se bousculent aux portillons du gouvernorat du Bas-Congo (1 octobre 2012)
  23. La régression du phénomène « Kuluna », une priorité à Kasa-Vubu (26 août 2012)
  24. Les délestages rendent difficile l'accès aux soins à Kinshasa (26 août 2012)
  25. Le procureur de la CPI requiert 30 ans de prison contre Thomas Lubanga (14 juin 2012)
  26. Opinion: Il faut en finir avec l'insécurité à l'Est du Congo (3 juin 2012)
  27. Nord-Kivu: les localités de Masisi et Rutshuru sous contrôle de l'armée (6 mai 2012)
  28. Insécurité aux Kivu: Joseph Kabila, Didier Etumba et Roger Meece à Goma (10 avril 2012)
  29. Détonations à Brazzaville: au moins 100 morts et 1500 blessés (4 mars 2012)
  30. La Ceni publie les derniers résultats partiels des élections législatives (2 février 2012)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2014 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.