Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Insécurité aux Kivu: Joseph Kabila, Didier Etumba et Roger Meece à Goma

Article précédant | Suivant

Radio Okapi - 10 avril 2012

Didier Etumba - FARDC
Général Didier Etumba (Photo d'archives)
Le Président Kabila est arrivé lundi en fin d’après-midi à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Le chef de l’Etat congolais est parti s’enquérir de la situation sécuritaire dans cette région où des défections sont signalées dans les rangs des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). C’est la première visite du Chef de l’Etat congolais dans cette région depuis sa réélection à la tête du pays en novembre 2011 pour un mandat de 5 ans.

L’arrivée du président Kabila a été précédé dans la matinée de lundi à Goma par celle du Chef d’Etat- major général de l’armée, le général Didier Etumba. Il a déclaré à son arrivée que « ceux qui ne veulent pas se soumettre à l’ordre républicain seront traqués par l’armée ». Allusion faite à la défection de certains officiers des FARDC issus de l’ex-rébellion du CNDP au Nord et Sud-Kivu depuis plus d’une semaine.

Le général Etumba a affirmé :

« Nous avons une idée très claire. Il y a quelques indisciplinés qu’il faut traquer et ils sont en train d’être traqués, et de la manière la plus radicale. Ce n’est pas nécessairement une question de revendication. Quelqu’un qui est indiscipliné qui ne veut pas se soumettre à la constitution de la République, aux lois de la République, quelqu’un qui ne veut pas respecter les instructions du président de la République commandant suprême des forces armées.

Quelqu’un qui refuse d’être républicain ne peut pas servir sous le drapeau. Et dès lors qu’il se manifeste comme tel, lorsqu’il prend les armes, eh bien il est traqué pour être neutralisé et ceux qui ont des problèmes à caractère judiciaire ils auront à en répondre ».

Le chef d’Etat-major des FARDC a aussi indiqué qu’il pourrait se rendre au Sud-Kivu.

Les défections au sein des FARDC dans les Kivu ont été enregistrées après les fortes pressions de la communauté internationale qui demande le transfert de Bosco Ntaganda à la Cour pénale internationale (CPI). Ce général des FARDC établi à Goma a été reconnu, par les juges de la CPI, complice des crimes de guerre commis en 2002 en Ituri (Province Orientale) pour avoir enrôlé des enfants dans les milices.

En visite à Goma le même lundi, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Roger Meece a déclaré que Bosco Ntaganda constituait depuis longtemps une menace pour la sécurité des populations de la région et doit répondre de ses actes devant la CPI.

« Depuis longtemps, nous avons bien parlé des problèmes posés par Bosco Ntaganda. C’est quelqu’un, avec certains qui s’allient à lui, qui pose une menace à la sécurité de la population de la Région depuis assez longtemps. C’est quelqu’un recherché par la CPI. Et nous pensons bien que toute personne recherchée par la CPI doit être traduite sûrement en justice. Comme je viens de le dire, c’est quelque chose d’important, de garder la sécurité, de rester toujours dans la ligne de l’autorité de l’Etat, des institutions, des FARDC et autres…J’encourage donc tout le monde qui pense s’allier avec Bosco ou ceux qui pensent déserter leurs postes de ne pas le faire et de reprendre leurs places comme soldats ou autres au sein des FARDC », a déclaré Roger Meece.


Autres articles


  1. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  2. La Cenco propose le report des élections locales (28 juin 2015)
  3. Dialogue national : Clément Kanku invite Joseph Kabila à se prononcer « clairement » (26 juin 2015)
  4. Les Etats-Unis encouragent la tenue d'un dialogue politique en RDC (5 juin 2015)
  5. Ne Mwanda Nsemi : «Les conditions pour des élections crédibles ne sont pas remplies» (4 juin 2015)
  6. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  7. Consultations présidentielles: les Eglises et les chefs coutumiers prônent un dialogue pour la paix (2 juin 2015)
  8. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  9. Evariste Boshab démissionne du secrétariat général du PPRD (14 mai 2015)
  10. 22 personnes tuées à la machette à Beni (14 mai 2015)
  11. Elections en RDC: Barack Obama insiste sur le respect de la constitution (1 avril 2015)
  12. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  13. La loi électorale envoyée à la commission mixte Sénat - Assemblée nationale (23 janvier 2015)
  14. Sénat : le recensement et l'identification de la population élagués de la loi électorale (23 janvier 2015)
  15. Bukavu: journée ville morte contre la loi électorale (22 janvier 2015)
  16. Loi électorale: les étudiants réclament la libération des personnes arrêtées à Goma (21 janvier 2015)
  17. Loi électorale : des étudiants barricadent la nationale n°2 à Bukavu (21 janvier 2015)
  18. Bukavu: marche de l'opposition contre le nouveau projet de loi électorale (15 janvier 2015)
  19. Loi électorale: la police étouffe une manifestation de l'opposition à Kinshasa (11 janvier 2015)
  20. Mwenze Kongolo dénonce une «tentative de créer un autre mandat présidentiel» (8 janvier 2015)
  21. La VSV dénonce l'enlèvement d'une dizaine d'opposants politiques à Kinshasa (6 janvier 2015)
  22. Joseph Kabila confirme la tenue d'élections provinciales en 2015 (1 janvier 2015)
  23. Joseph Kabila : « Toutes les élections prévues par les lois seront organisées » (15 décembre 2014)
  24. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  25. Le G.14 juge le remaniement du gouvernement inopportun (10 décembre 2014)
  26. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  27. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  28. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  29. Recensement: un moyen pour prolonger le mandat de Kabila, selon Kamerhe (2 décembre 2014)
  30. La CPI confirme la peine de 14 ans de prison de Thomas Lubanga (1 décembre 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2015 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.