Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila annonce la formation d'un gouvernement de cohésion nationale

Article précédant | Suivant
ACP - 23 octobre 2013
Joseph Kabila lors de son discours ce mercredi devant le congrès
Joseph Kabila lors de son discours ce mercredi devant le congrès | Agrandir
Le Président Joseph Kabila Kabange a annoncé mercredi la formation prochaine d’un gouvernement de cohésion nationale comprenant aussi bien les membres de la majorité parlementaire, de l’opposition politique que de la société civile, avec pour missions principales de rétablir la paix et de consolider la cohésion nationale indispensables au développement de la RDC, d’améliorer les conditions sociales des populations et de poursuivre le processus de reconstruction nationale.

Le Chef de l’Etat, qui s’exprimait devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, dans un discours sur l’état de la Nation, en présence du Président congolais Denis Sassou Nguesso et de la Présidente de la Commission de l’Union africaine, Mme Nkosozana Dlimini Zuma, a rendu compte d’importantes mesures prises pour répondre aux préoccupations soulevées par les délégués aux concertations nationales.

« Grâce aux concertations nationales, demain sera différent d’aujourd’hui », a dit le Chef de l’Etat, ajoutant que l’émergence de la RDC exige que chacun s’engage et, là où il sert la République, que chacun s’améliore. «Nous sommes appelés collectivement et individuellement au changement de mentalités, de méthodes et de comportements », a-t-il souligné. Il a noté à ce sujet que pour mettre fin aux conflits sous toutes ses formes, poursuivre la marche du pays, consolider la paix et conforter les perspectives d’un Congo fort, uni et prospère, le Congolais doit cultiver plus de sens d’éthique et de respect de biens publics, en respectant les fondamentaux des principes démocratiques.

Des mesures pour consolider la cohésion nationale

Le Président Joseph Kabila a annoncé par ailleurs la mise sur pied, pour une durée d’une année renouvelable, d’un Comité national de suivi des recommandations des concertations nationales piloté par une équipe restreinte représentative des 5 thématiques de ces assises tenues récemment à Kinshasa. Ce comité sera placé sous la direction de la même co-présidence des concertations nationales, afin d’organiser un Forum national, d’examiner les conflits et de recommander les actions pour pacifier les cœurs et les esprits des Congolais.

S’agissant des violences persistantes issues des conflits et des groupes armés, cause du drame humanitaire dans les territoires de Nyiragongo et de Rutshuru (Nord Kivu), ainsi qu’en Ituri (Province Orientale), le Chef de l’Etat a relevé les soutiens extérieurs dont bénéficient ces groupes, qui procèdent, a-t-il dit, « d’une stratégie de déstabilisation et de fragilisation des institutions de la République afin de priver la RDC de ses terres et de ses ressources nationales ».

En ce qui concerne les pourparlers de Kampala, le Président de la République a indiqué que le gouvernement ne peut transiger sur les conditions d’amnistie et d’éligibilité aux institutions de la République, réitérant ainsi la position gouvernementale selon laquelle il n’y a pas d’amnistie pour les récidivistes impénitents. Le Chef de l’Etat a également annoncé la signature d’une ordonnance accordant la mesure de grâce en faveur de certains prisonniers civils, tandis que pour les détenus militaires il a demandé aux juridictions militaires compétentes de s’y pencher et de lui faire des propositions concrètes dans un plus bref délai. Il a instruit, par ailleurs, le gouvernement de transmettre au Parlement le projet de loi portant amnistie pour son examen en procédure d’urgence.

Abordant la situation des institutions publiques qui évoluent hors mandat, notamment le Sénat et les Assemblées provinciales issues des élections de 2006, le Président de la République, respectueux de la Constitution, a annoncé que celles-ci demeurent en place jusqu’à l’installation des institutions correspondantes issues des prochaines élections locales et sénatoriales. Il a recommandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de proposer urgemment un calendrier au Parlement pour parachever le processus électoral en cours.  Dans le même cadre, le Chef de l’Etat a demandé la prise en compte du quota de 30% réservé aux femmes sur les listes électorales présentées par les partis politiques.

En vue de consolider la cohésion nationale, le Président Joseph Kabila a exigé l’érection des monuments en divers endroits du territoire national en mémoire des victimes de guerre, avant de demander au gouvernement de prendre des dispositions en vue du rapatriement des dépouilles de feu le Président Mobutu et de l’ancien Premier ministre Moïse Tshombe, avec l’accord de leurs familles respectives. Le Chef de la République a, en outre, instruit le gouvernement de faire le suivi des dossiers de ressortissants Congolais en instruction devant la Cour pénale internationale (CPI) et ailleurs  à l’étranger. Il a également dans le même contexte préconisé le rapatriement des Congolais refugiés à l’extérieur du pays et en revanche d’organiser le retour des Mbororo réfugiés dans la Province Orientale (Nord-est de la RDC) dans leur pays d’origine.

Face à une nouvelle forme de criminalité qui s’installe de plus en plus dans les milieux urbains, le Président Kabila a instruit la police et les institutions judiciaires d’utiliser toutes les voies pour y mettre fin rapidement. En matière de décentralisation, il a demandé au Parlement de compléter l’arsenal juridique existant, avant d’annoncer l’installation progressive de nouvelles provinces et le transfert de leurs ressources conformément à la Constitution. D’autres mesures sont envisagées pour répondre à moyen et long termes aux 679 préoccupations exprimées par les délégués aux concertations nationales, a assuré le Chef de l’Etat.


Lire le discours


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Lisanga Bonganga appelle l'opposition à s'unir autour d'Etienne Tshisekedi (28 juillet 2016)
  13. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  14. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  15. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  16. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  17. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  18. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  19. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  20. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  21. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  22. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  23. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  24. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  25. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  26. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  27. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  28. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  29. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  30. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.