Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila prend la présidence tournante du Comesa

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 26 février 2014
Passation du pouvoir entre le chef de l'Etat congolais Joseph Kabila et son homologue ougandais Yoweri Museveni le 26/02/2014 à Kinshasa lors de l'ouverture du 17e sommet de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement du Comesa
Passation du pouvoir entre le chef de l'Etat congolais Joseph Kabila et son homologue ougandais Yoweri Museveni le 26/02/2014 à Kinshasa lors de l'ouverture du 17e sommet de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement du Comesa | Agrandir
Le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, a pris ce mercredi 26 février la présidence du Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (Comesa) à l’ouverture du 17e sommet de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de cette organisation à Kinshasa. Il a salué « la plus grande zone de libre échange en Afrique ».

« Après 20 ans de croissance caractérisée par un dynamisme exemplaire, le Comesa est devenu un puissant outil de promotion du développement de ses Etats-membres ainsi que l’intégration de leurs économies », s’est-il félicité.

Joseph Kabila a reconnu que le niveau des échanges entre les pays de l’organisation était encore faible. Mais il a salué la « remarquable progression » de ces échanges.

« Au cours de la dernière décennie, nos échanges ont augmenté de 600%. Ils auraient pu croître davantage. Ils ont toutes les chances d’y arriver pour peu que nous consolidions les acquis et mener à bonne fin les reformes en cours. Parmi ces reformes, il y a lieu de souligner la mise en œuvre des institutions d’appui au développement des activités économiques telle l’agence africaine d’assurances, la chambre de compensation et l’agence régionale d’investissement », a expliqué le président congolais.

Au cours de son allocution, Joseph Kabila a également évoqué la question du financement des projets du Comesa. Pour lui, les pays membres de cette organisation devraient financer eux-mêmes leurs projets.

« A ce jour, la grande partie du financement de nos projets provient des partenaires extérieurs. Cette situation ne saurait durer plus longtemps sans mettre en cause notre indépendance, notre capacité de décider de notre avenir et l’existence même de notre organisation », a-t-il fait savoir.

A l’exemple de la Chine et de l’Inde

Joseph Kabila succède à Yoweri Museveni à la tête du Comesa. Dans son discours, le président ougandais a lancé un appel pour le financement de la construction des infrastructures dans cette région.

Tout en saluant l’aide des pays étrangers, il a estimé que chaque pays devrait financer ses propres projets, invitant les Etats du Comesa à suivre les exemples de la Chine et de l’Inde.

Yoweri Museveni a également plaidé pour la transformation des ressources minières et pétrolières ainsi que de la production agricole dans les pays producteurs avant leur exportation.

Il a déploré l’exportation de ces produits à l’état brut, expliquant notamment que les entreprises anglaises vendaient du café 10 fois plus cher qu’elles ne l’achètent en Ouganda à l’état brut.

Ce sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Comesa va se clôturer jeudi. Les chefs d’Etat soudanais, ougandais, malawite, tanzanien, zimbabwéen, djiboutien et zambien ont fait le déplacement de Kinshasa pour y participer.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  10. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  11. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  12. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  13. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  14. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  15. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  16. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  17. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  18. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  19. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  20. 8 habitants sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté absolue en RDC (15 octobre 2015)
  21. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  22. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  23. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  24. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  25. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  26. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  27. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  28. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  29. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  30. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.