Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les évêques catholiques opposés au scrutin indirect pour les prochaines élections

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 3 mars 2014
Des évêques congolais membres de la Cenco le 23/6/2011 au centre Nganda à Kinshasa
Des évêques congolais membres de la Cenco le 23/6/2011 au centre Nganda à Kinshasa | Agrandir
La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) est opposée à l’organisation des élections provinciales, municipales, urbaines et locales au suffrage indirect. Les évêques catholiques l’ont fait savoir dans une déclaration rendue publique ce lundi 3 mars à Kinshasa. Ils rejettent ainsi une proposition du président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Abbé Malu Malu, formulée dans sa feuille de route électorale.

« Les évêques disent que l’option ou l’hypothèse des élections au niveau provincial ou même au niveau municipal, urbain ou local au suffrage indirect n’est pas de nature à consolider notre démocratie », a déclaré le secrétaire général de la Cenco, abbé Léonard Santedi.

Pour la Cenco, l’organisation des élections au suffrage indirect accroît le risque de manipulation et de corruption.

« Les évêques demandent que les élections au niveau municipal, urbain et local se fassent par suffrage direct. Ceci pour consolider notre démocratie mais aussi pour permettre à la population, souverain primaire, d’exercer son droit reconnu par la constitution », expliquent les évêques dans leur communiqué.

Dans le même document, la Cenco demande à la Ceni d’en finir avec le cycle électoral enclenché en 2011 avant de débuter un nouveau. Elle suggère ainsi que les élections provinciales soient organisées au premier trimestre 2015.

Après l’organisation des élections présidentielle et législatives de 2011, la commission électorale n’a pas organisé les élections provinciales, sénatoriales, locales, urbaines et locales comme prévu.

Dans la feuille de route de la poursuite du processus électoral en RDC présentée le 30 janvier dernier, le président de la Ceni a proposé deux hypothèses.

Dans la première hypothèse, l’Abbé Malu Malu propose que la Ceni organise d’abord les élections municipales et locales au suffrage direct avant de poursuivre avec des élections au suffrage indirect des députés provinciaux, sénateurs, bourgmestres, gouverneurs, maires et conseillers urbains. C’est après cette étape que la Ceni pourra organiser des élections au suffrage universel direct des députés nationaux et du président de la République en 2016.

Dans la seconde hypothèse, le président de la Ceni souhaite organiser d’ abord des élections au suffrage universel direct des députés provinciaux, nationaux et du président de la République en 2016. Les élections au suffrage indirect des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs seront organisés en 2017.

C’est la première hypothèse qui fait le plus polémique. Des organisations de la société civile l’ont rejetée, affirmant qu’elle nécessiterait la révision de la constitution.

L’abbé Malu Malu avait aussi estimé indispensable la révision de quelques articles de la constitution pour mettre en pratique cette hypothèse. «On devrait, dans ce cas là [réviser] au niveau de la constitution un article qui concerne [le scrutin des] sénateurs et deux articles qui concernent les institutions provinciales: 197 et 198», avait fait savoir le président de la Ceni.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  16. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  17. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  18. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  19. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  20. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  21. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  22. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  23. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  24. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  25. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  26. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  27. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)
  28. 8 habitants sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté absolue en RDC (15 octobre 2015)
  29. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  30. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.