Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Plus de 20.000 Congolais de la RDC refoulés hier de Brazzaville au beach de Kinshasa

Article précédant | Suivant
Le Phare - 30 avril 2014
Des familles refoulées de Brazzaville cherchant à rejoindre leurs proches le 24/04/2014 à l'entrée principale de l'ex- port Onatra à Kinshasa
Des familles refoulées de Brazzaville cherchant à rejoindre leurs proches le 24/04/2014 à l'entrée principale de l'ex- port Onatra à Kinshasa | Agrandir
A l’instar des journées de samedi 26, dimanche 27 et lundi 28, celle d’hier mardi 29 avril 2014 a offert aux visiteurs du beach de Kinshasa de nouvelles images de refoulés ramenés par des bateaux pleins à craquer. En dépit des conditions inhumaines de leur expulsion, la plupart regagnent la terre de leurs ancêtres en chantant et dansant, maudissant au passage le démon les ayant poussés à aller vivre de l’autre côté du Pool Malebo.

Dans cette marée humaine, on remarque facilement des hommes, des femmes et des enfants aux regards fuyants, visiblement débarqués en terre inconnue. Ne connaissant ni la ville, ni personne à Kinshasa, ils se laissent conduire, comme des moutons, vers les centres de transit du Stade Cardinal Malula et de la maison communale de Kinshasa, où ils s’entassent comme des sardines, en attendant un moyen de transport devant leur permettre de regagner leurs provinces d’origine : Bas-Congo, Bandundu ou Equateur. Certains compatriotes racontent avoir gagné le Congo/ Brazzaville à partir de leur village, à partir du Nord ou du Sud-Oubangui. D’où leur ignorance totale de la ville de Kinshasa.

A en croire un policier de la SCTP (ex-Onatra), le nombre des Congolais chassés de Brazzaville et Pointe Noire a dépassé le plafond de 20.000 pour cette seule journée.

Selon la même source, l’on assiste depuis samedi à trois rotations quotidiennes des vedettes de l’ex-Onatra contre une seule pour sa correspondante de Brazzaville, sans compter des embarcations privées et des canots rapides. A leur arrivée, chacun d’eux est enregistré par une équipe d’agents de la DGM (Direction Générale d’Immigration). Comme signe distinctif du refoulé, il y a le mot « OK » inscrit sur sa main à l’encre indélébile, comparable à celle utilisée par la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) pour attester que quelqu’un a déjà voté. C’est ce signe qui accorde au porteur le droit d’accès dans les bus de la « Transco » et au site de la maison communale de Kinshasa, celui du Stade Cardinal Malula affichant le plein.

Il est laissé aux refoulés ayant des adresses fixes dans la capitale ou des familles d’accueil, la latitude de s’embarquer dans les bus de « Transco » ou de tirer leur plan pour quitter le centre de la ville. Interrogés par des reporters du Phare, de nombreux expulsés ont confirmé avoir été arrêtés chez eux, conduits vers des commissariats de police ou des morgues avant leur transfert au beach de Brazzaville en vue de la traversée pour Kinshasa. Fauchés comme des rats de mosquées, certains sont contraints de vendre le peu des biens qui ont pu échapper aux rafles de la police de Brazzaville : postes de radio et de télévision, réchauds, cuisinières, frigos, congélateurs, matelas en mousse, habits, chaussures, etc.

Un marché des produits de seconde main est né dans le périmètre du beach de Kinshasa, vendus à des prix défiant toute concurrence. Mais, il y a tellement de barrières policières que son accès est difficile.


Autres articles


  1. Kinshasa : la Police libère les manifestants contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  2. CHAN-2018: Nul entre les deux Congo (0-0) (11 août 2017)
  3. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  4. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  5. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  6. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  7. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  8. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  9. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  10. Examen d'Etat: 64% de taux de réussite à Kinshasa (7 juillet 2016)
  11. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  12. Papa Wemba inhumé à Kinshasa (4 mai 2016)
  13. Kinshasa se transforme en Venise: spectaculaire inondation dans le quartier Des Marais (7 décembre 2015)
  14. Suppression du visa entre Kinshasa et Brazzaville (26 septembre 2015)
  15. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  16. Fosse commune de Maluku: le défi de la transparence (13 avril 2015)
  17. L'Assemblée nationale retire de la loi électorale l'alinéa controversé (24 janvier 2015)
  18. Sénat : le recensement et l'identification de la population élagués de la loi électorale (23 janvier 2015)
  19. Loi électorale: les étudiants réclament la libération des personnes arrêtées à Goma (21 janvier 2015)
  20. Nouveaux incidents à Kinshasa entre policiers et groupes de jeunes (20 janvier 2015)
  21. Plusieurs activités perturbées à Kinshasa dans les manifestations contre la loi électorale (19 janvier 2015)
  22. Louis Koyagialo est décédé en Afrique du Sud (14 décembre 2014)
  23. La police étouffe une marche de l'opposition (3 novembre 2014)
  24. La RDC connaît sa 7e épidémie d'Ebola (25 août 2014)
  25. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  26. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  27. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  28. Kinshasa et Brazzaville signent une convention sur la circulation et l'établissement des personnes (4 juin 2014)
  29. Des Congolaises condamnent les exactions contre leurs compatriotes expulsées de Brazzaville (28 mai 2014)
  30. L'Onu exige un arrêt immédiat des expulsions des Congolais de la RDC de Brazzaville (26 mai 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.