Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La Ceni publie le calendrier des élections urbaines, municipales et locales

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 26 mai 2014
Abbé Apollinaire Malu Malu le 14/06/2013 à Kinshasa, lors de sa prestation de serment à la cour suprême de justice de la RDC pour sa nomination à la tête de la commission électorale nationale indépendante(Ceni)
Abbé Apollinaire Malu Malu le 14/06/2013 à Kinshasa, lors de sa prestation de serment à la cour suprême de justice de la RDC pour sa nomination à la tête de la commission électorale nationale indépendante(Ceni) | Agrandir
La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a procédé lundi 26 mai à la publication du calendrier des élections urbaines, municipales et locales. Il contient trois grandes dates: le 14 juin 2015, jour du scrutin des conseillers des communes, des secteurs et des chefferies ; le 29 août 2015, jour du vote des conseillers urbains, des bourgmestres et des chef des secteurs, et enfin le 15 octobre 2015, prévu pour le scrutin des maires et maires adjoints. «Ce calendrier sera respecté», a assuré le président de la Ceni, abbé Apollinaire Malumalu, précisant que le problème de financement ne se pose pas.

Pour la Ceni, les élections urbaines, municipales et locales sont « les grandes  qui doivent aider à la stabilisation de l’Etat congolais.»

Une autre raison qui pousse cette institution citoyenne «à prendre des mesures courageuses », c’est qu’il faut que le système électoral congolais soit défini une fois pour toutes, qu’il soit régulier. «On ne peut pas à chaque élection, commencer avec des discussions qui ne se  terminent jamais», a déclaré l’abbé Malumalu.

«Le calendrier sera respecté et nous veillerons à ce que chaque institution de la République  puisse remplir ses obligations légales», a poursuivi le président de la Ceni.

Financement

En ce qui concerne le financement, a-t-il indiqué, la loi des finances de 2014 a déjà voté un budget de 166 millions de dollars américains. «Puisque la préparation de ces élections urbaines, municipales et locales porte sur deux exercices budgétaires - l’exercice 2014 et l’exercice 2015 – il n’y a donc pas de problème de financement de ces élections», a estimé l’abbé Malumalu.

L’ensemble de budget qui avait été déposé par la Ceni pour ces élections est d’environ 300 millions USD, selon la même source. A chaque étape, cette institution déposera au Gouvernement – qui assure le gros de financement – un plan de décaissement y afférant.

La Ceni pourra également solliciter la contribution de la communauté internationale, à travers le comité de partenariat qui regroupe pour les représentants du gouvernement et des partenaires du processus électoral congolais.

Quid de la présidentielle de 2016 ?   

En réaction à une question de la presse, le président de la Ceni a évoqué la feuille de route de la poursuite du processus électorale en République démocratique du Congo, qu’il avait présentée à l’Assemblée nationale le 30 janvier dernier. Ce document présentait deux hypothèses: organiser en premier les élections municipales et locales au suffrage direct avant de poursuivre avec des élections au suffrage indirect des députés provinciaux, sénateurs, bourgmestres, gouverneurs, maires et conseillers urbains. Apres cette étape, viendraient les élections au suffrage universel direct des députés nationaux et du président de la République en 2016.

L’autre hypothèse consistait à organiser d’abord des élections au suffrage universel direct des députés provinciaux, nationaux, et du président de la République en 2016.

Lorsque le Parlement va se prononcer sur l’option des élections provinciales et sénatoriales, a promis l’abbé Apollinaire Malumalu, la Ceni publierait le calendrier y afférant.

Les législatives et la présidentielles sont programmées en 2016. Mais la loi elle-même a mis un préalable à ces élections, a-t-il fait observer, c’est le recensement administratif.

L’horizon 2016, c’est donc le recensement administratif qui est le préalable: soit le Gouvernement s’active pour faire ce recensement dans les délais constitutionnels, soit le législateur modifie la loi électorale en vigueur. Si alors rien n’est fait dans ce sens, la Ceni se verra dans l’obligation d’introduire une dérogation dûment motivée de prolongation à la Cour constitutionnelle.

«La Ceni ne peut jamais planifier une élection qui va au-delà de 2016 […]  La Ceni ne sera jamais dans le club des gens qui veulent aller au-delà de 2016 », a martelé le président de la Ceni.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  10. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  11. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  12. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  13. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  14. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  15. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  16. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  17. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  18. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  19. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  20. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  21. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  22. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  23. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  24. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  25. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  26. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  27. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)
  28. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  29. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  30. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.