Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
L'Opposition républicaine de Kengo Wa Dondo appelle au respect de la constitution

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 9 décembre 2014
Léon Kengo Wa Dondo, président du Sénat congolais le 8/11/2011 à Kinshasa
Léon Kengo Wa Dondo, président du Sénat congolais le 8/11/2011 à Kinshasa | Agrandir
L’Opposition républicaine a fait sa sortie officielle mardi 9 décembre à Kinshasa, deux jours après la publication du gouvernement de cohésion nationale. Sous l’autorité morale de Léon Kengo Wa Dondo, président du Sénat, cette plate-forme politique a passé en revue les résolutions issues des concertations nationales, et donné sa position notamment sur la révision constitutionnelle, le processus électoral, l’Office national d’identification de la population (Onip) et sur la situation sécuritaire à Beni.

S’agissant des résolutions issues des concertations nationales, l’Opposition républicaine salue la formation, bien que tardive, du gouvernement de cohésion nationale.

Mieux vaut tard que jamais, a estimé Florentin Mokonda Bonza, modérateur de cette structure, selon qui ce gouvernement arrive après près de 14 mois d’attente.

L’Opposition républicaine a en outre appelé au strict respect de la constitution, particulièrement dans ses dispositions voulues intangibles par le souverain primaire contenues dans l’article 220.

Quant au processus électoral, l’Opposition républicaine soutient le principe de la publication d’un calendrier consensuel et global afin de prévenir tout dérapage futur.

Cette plate-forme a aussi critiqué la composition «monocolore», selon elle, de l’Onip, récemment instituée par le président de la République.

«Afin de garantir la transparence des opérations, la vérité et la crédibilité des résultats, l’Opposition républicaine exige la révision de sa composition afin d’intégrer rapidement l’opposition et la société civile», a affirmé Mokonda Bonza.

Enfin, s’agissant de l’insécurité à Beni, l’Opposition républicaine exhorte le gouvernement à «accélérer et faire du processus de réforme des Forces armées de la RDC, de la police et des services de sécurité l’une des grandes priorités nationales pour les 5 prochaines années».

Elle l’appelle aussi à «entreprendre des actions de grande envergure à la fois politiques, diplomatiques et militaires pour l’éradication, avant la fin du mandat de la brigade spéciale d’intervention, de tous les groupes armés étrangers et le rapatriement de leurs combattants et/ou membres, notamment les FDLR, les ADF/Nalu, les LRA, les FNL, les Mbororo ».

Il s’agit là des recommandations 2 et 10 du groupe thématique 3 des concertations nationales qui, selon ces opposants, valent leur pesant d’or.


Autres articles


  1. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  2. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  3. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  4. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  5. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  6. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  7. L'Opposition républicaine de Kengo wa Dondo refuse le dialogue non inclusif (23 août 2016)
  8. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  9. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  10. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  11. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  12. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  13. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  14. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  15. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  16. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  17. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  18. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  19. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  20. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  21. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  22. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  23. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  24. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  25. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  26. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  27. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  28. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  29. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  30. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.