Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Louis Koyagialo est décédé en Afrique du Sud

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 14 décembre 2014
Louis Koyagialo
Alphonse Koyagialo | Agrandir
Le gouverneur de l’Equateur, Louis Alphonse Koyagialo, est décédé dimanche 14 décembre en Afrique du Sud où il suivait des soins depuis plusieurs mois. Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, l’a annoncé sur Radio Okapi.

« Malheureusement, je dois confirmer le décès du gouverneur Koyagialo en Afrique du Sud aujourd’hui. Nous sommes ravagés par cette triste nouvelle. Le gouverneur Koyagialo comme homme politique et comme administrateur était l’un des meilleurs d’entre nous. C’est quelqu’un que j’ai fréquenté, que j’ai appris à connaître. C’est une très triste nouvelle pour ce pays », a déclaré Lambert Mende.

Au sujet du programme des funérailles, il a dit attendre que la famille du défunt et le gouvernement le publient.

La maladie l’éloigne de sa province

Élu gouverneur de l’Equateur en juin 2013, Louis Alphonse Koyagialo a souvent été éloigné de sa province à cause des problèmes de santé.

Il quitte l’Equateur pour la première en septembre 2013 pour se faire soigner à Kinshasa et en Afrique du Sud. Il y rentre en mars 2014.

De nombreuses personnes viennent l’accueillir à sa descente d’avion à Mbandaka.

Mais il n’y reste pas longtemps.

Quelques semaines après, il est obligé de quitter l’Equateur pour se faire soigner. Il ne rentrera pas cette fois-ci pour diriger cette province à la tête de laquelle il a été porté en 2013.

Long parcours dans la territoriale

Louis Koyagialo né à Yakoma le 23 mars 1947. Il est licencié en Droit de l’Université de Lovanium [aujourd’hui Université de Kinshasa, Unikin]. En 1972, il travaille comme conseiller juridique à l’Office national de logement (ONL). Il rejoint l’année suivante le ministère des Affaires sociales.

Réputé pour son expertise dans la territoriale, carrière qu’il embrasse en 1979, d’abord comme directeur de région au Katanga (appelé alors Shaba), Louis Alphonse Koyagialo devient ensuite commissaire sous régional de Likasi (1980 – 1982), puis commissaire urbain de Lubumbashi jusqu’en 1985.

Il devient ensuite vice-gouverneur du Kasaï-Oriental et du Kivu. Entre 1986 et 1990, Louis Alphonse Koyagialo occupe le poste de gouverneur du Katanga.

« Massacre des étudiants de Lubumbashi »

Louis Koyagialo était gouverneur de la province du Shaba (actuel Katanga) en 1990 quand survient ce qui est connu sous le nom de « massacre des étudiants de Lubumbashi ».

Il a alors été accusé d’avoir été responsable d’un présumé massacre de nombreux étudiants de l’Université de Lubumbashi. Il a écopé d’une peine d’emprisonnement de 4 ans avant d’être gracié.

En 2012, Koyagialo publie «Massacre de Lubumbashi du 11 au 12 mai 1990». Dans cet ouvrage, il se considère comme « un bouc-émissaire ».

Invité sur Radio Okapi pour parler de ce livre, il affirme que cette affaire est « une grande manipulation politique » qu’il compare à l’affaire Dreyfus.

« Il y a un étudiant qui est mort. A part lui, il n’y a pas eu un autre », indique-t-il, affirmant qu’il s’agissait d’une affaire entre étudiants.

En 2013, Koyagialo est assigné en justice par les parents de l’étudiant Ilombe Ilombe. Pour les plaignants, leur fils serait décédé à la suite de coups et blessures portées contre lui par les forces de sécurité qui obéissaient aux ordres de Louis Koyagialo.

Ministre puis Premier ministre intérimaire

Cadre de la Majorité présidentielle, Louis Koyagialo est vice-Premier ministre et ministre des Postes et Nouvelles technologies de communication dans le gouvernement Muzito III.

En mars 2012, il est nommé Premier ministre intérimaire de la RDC en remplacement d’Adolphe Muzito, élu député.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  4. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  5. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  6. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  7. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  8. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  9. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  10. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  11. Affrontements entre policiers et militants de Kyungu à Lubumbashi (11 novembre 2015)
  12. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  13. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  14. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  15. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  16. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  17. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  18. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  19. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  20. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  21. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  22. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)
  23. Dialogue national : Clément Kanku invite Joseph Kabila à se prononcer « clairement » (26 juin 2015)
  24. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  25. Elections en RDC: Barack Obama insiste sur le respect de la constitution (1 avril 2015)
  26. Loi électorale: les étudiants réclament la libération des personnes arrêtées à Goma (21 janvier 2015)
  27. Plusieurs activités perturbées à Kinshasa dans les manifestations contre la loi électorale (19 janvier 2015)
  28. Manifestation de l'opposition: Clément Kanku déplore la réaction de la police (14 janvier 2015)
  29. Jean-Claude Muyambo : «Nous voulons qu'il y ait alternance politique en 2016» (9 janvier 2015)
  30. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.