Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila : « Toutes les élections prévues par les lois seront organisées »

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 15 décembre 2014
Le président Joseph Kabila devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès le 14/12/2014 au palais du peuple à Kinshasa
Le président Joseph Kabila devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès le 14/12/2014 au palais du peuple à Kinshasa | Agrandir
Dans son discours sur l’état de la nation prononcé lundi 15 décembre devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, le chef de l’Etat Congolais a annoncé que toutes les élections prévues par les lois de la République seront organisées conformément aux dispositions qui seront prises par la commission électorale. Cette déclaration intervient alors qu’un débat agite depuis plusieurs mois la classe politique congolaise sur la tenue des prochaines élections présidentielle et législatives notamment prévues en 2016.

« Les élections sont dans notre pays devenues incontournables pour l’accès aux plus hautes charges de l’Etat. Nous ne pouvons donc pas en faire l’économie quelles que soient nos difficultés. Toutes les élections prévues par les lois de la République seront organisées conformément aux dispositions qui seront prises par l’institution compétente pour ce faire, à savoir la Ceni [commission électorale]», a déclaré Joseph Kabila.

Le chef de l’Etat congolais a plaidé pour que l’Assemblée nationale et le Sénat dotent la Ceni des lois dont elle a besoin pour mieux programmer les différentes échéances électorales.

Au gouvernement, il a demandé de mobiliser et de mettre à la disposition de la commission électorale « les ressources nécessaires pour la bonne organisation des élections ».

Joseph Kabila a également évoqué le recensement de la population.

Il a exhorté le gouvernement à appuyer « comme il sied » l’Office national d’identification de la population, chargé d’organiser ce recensement.

« Les résultats du travail de ce service public étant nécessaires pour la bonne fin du processus électoral », a fait savoir le président congolais.

Respect de la souveraineté

Joseph Kabila a également évoqué les réactions suscitées à l’intérieur comme à l’extérieur du pays par le débat politique interne en RDC.

Il a reconnu aux acteurs politiques congolais le droit de susciter ou d’entretenir le débat au sujet du processus électoral.

« On peut en revanche s’interroger sur le bien-fondé de l’auto-invitation dans ce débat des personnalités non congolaises aussi bien intentionnées soient-elles », a-t-il cependant ajouté.

Le chef de l’Etat s’est également interrogé sur « la tendance fort remarquée de certains compatriotes d’en appeler systématiquement à l’étranger pour régler les différends entre Congolais, comme si dans ce pays, nous n’avions pas collectivement assez de sagesse pour le faire nous-mêmes ».

« Je voudrai dire aux premiers et aux seconds que le peuple congolais n’est pas n’importe quel peuple. Nous sommes les descendants de Kimpa Vita, de Simon Kimbangu, de Joseph Kasa-Vubu, d’Antoine Gizenga, de Patrice Lumumba et de Laurent Désiré Kabila. Nous sommes ce peuple tellement jaloux de son indépendance conquise de haute lutte et de liberté démocratique obtenue parfois au prix de sang », a lancé Joseph Kabila, avant de faire cette mise en garde aux partenaires de la RDC :

« De nos partenaires et pourvu que cela soit fait dans le respect de notre souveraineté, nous sommes toujours prêts à recevoir des avis, conseils et suggestions mais jamais des injonctions. »

Gouvernement de cohésion nationale

Joseph Kabila est revenu sur la composition du nouveau gouvernement dont il a rappelé les principales missions :

consolider la paix

rendre effective l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national

appliquer les recommandations des concertations nationales, mettre en œuvre le processus de décentralisation

appuyer l’organisation des élections

améliorer les conditions sociales des populations et poursuivre la reconstruction du pays

Il a aussi plaidé pour l’unité.

« C’est uni que nos leaders de 1960 ont arraché l’indépendance. C’est uni que notre génération gagnera la bataille de l’émergence », a affirmé Joseph Kabila, indiquant que le gouvernement de cohésion nationale réunit la plupart de nos courants politiques et forces sociales.

Ce gouvernement de cohésion nationale a été publié le dimanche dernier.

Massacres de Beni

Le chef de l’Etat a également évoqué la situation sécuritaire du pays, estimant qu’il fallait consolider la paix « chèrement acquise ». Il a notamment déploré la situation qui prévaut actuellement dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

« Les forces obscures de l’intérieur et de l’extérieur guettent la moindre distraction de notre part pour allumer le feu. C’est le cas depuis quelques mois dans le secteur de Beni-Mabu au Nord-Kivu où des milliers de personnes sont contraintes d’abandonner leurs foyers et où la population subit quotidiennement des violences insupportables du fait des bandes d’anarchistes dépourvues de toute revendication intelligible moins encore légitimes », a expliqué Joseph Kabila.

Il a indiqué avoir donné l’ordre aux forces armées de la RDC « de poursuivre le travail de restauration de la paix jusqu’à l’éradication de toutes les forces négatives nationales et étrangères ».


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  10. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  11. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  12. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  13. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  14. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  15. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  16. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  17. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  18. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  19. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  20. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  21. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  22. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  23. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  24. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  25. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  26. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  27. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  28. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  29. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  30. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.