Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Affrontements entre policiers et militants de Kyungu à Lubumbashi

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 11 novembre 2015
Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'Union national des fédéralistes du Congo (Unafec) et président du bureau provisoire de l'assemblée provinciale du Haut-Katanga
Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'Union national des fédéralistes du Congo (Unafec) et président du bureau provisoire de l'assemblée provinciale du Haut-Katanga | Agrandir
Plusieurs jeunes militants de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec) ont été blessés dans les échauffourées qui les ont opposés mardi 10 novembre matin aux policiers, dans la commune Kenya à Lubumbashi. A l’origine de cette situation : l’arrestation par les militaires de quelques jeunes du parti de Kyungu wa Kumwanza, ont indiqué des sources concordantes à Radio Okapi.

Plusieurs sources indiquent que tout a commencé avec l’arrestation de certains jeunes de l’Unafec mardi avant-midi à l’angle des avenues Révolution et Kashobwe. Un véhicule portant la mention Zulu et appartenant à la Jeunesse de l’Unafec a été réquisitionné à cet endroit par les éléments des forces armées, ajoutent ces sources. A cette occasion, sept jeunes gens ont été arrêtés.

Entre-temps, un nommé Zazou, responsable de la jeunesse du parti, aurait été arrêté au siège de l’Unafec et amené à une destination inconnue, selon les mêmes sources.

Pris de colère, d’autres jeunes militants de l’Unafec sont partis saccager le sous-commissariat de la police «Luvwa» dans la commune Kenya. Ils ont détruit et emporté plusieurs biens, selon des témoins.

Appelés à rétablir l’ordre, les policiers se sont mis à lancer des bombes lacrymogènes et à tirer à balles réelles, obligeant les habitants du quartier à se terrer chez eux, paralysant ainsi toutes les activités commerciales dans ce périmètre.

Les jeunes, qui tenaient à la libération de leurs collègues, ont bravé la police en lançant des projectiles. Dans ces échauffourées, on a noté plusieurs blessés et des biens de la population saccagés.

Entre-temps, Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza a lancé un appel au calme sur Radio Okapi depuis le lieu de la manifestation:

«Je lance un appel aux jeunes de la Junafec, qui me suivent pour le moment et partout où ils sont, à ne pas s’adonner à des actes des vandalisme ni à se laisser faire par des provocations.»

Les jeunes interpellés ont été libérés, ont fait savoir des sources locales.

Lors d’une conférence de presse tenue il y a quatre jours à Kinshasa, le président de l’Unafec avait interdit à ses militants de prendre part à toute manifestation publique à Lubumbashi.

«J’apprends que les frondeurs de l’Unafec veulent, par tous les moyens, recruter des jeunes et les faire porter l’uniforme du parti pour provoquer des troubles pour dire que l’Unafec entretient des milices», avait-il averti.

L’Unafec, comme six autres partis, a été exclu de la Majorité présidentielle (MP) en septembre dernier après que les chefs de ces partis ont adressé une lettre ouverte au président Kabila lui demandant de respecter la constitution. La loi fondamentale congolaise limite à deux le nombre des mandats successifs de 5 ans chacun que peut briguer un président de la République.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Demi-finale aller CAF-C2 : Mazembe s'impose face au FUS Rabat (1-0) (1 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  6. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  7. Moise Katumbi demande la libération de tous les prisonniers politiques avant la tenue du dialogue (23 août 2016)
  8. L'opposant Katumbi condamné à 3 ans de prison pour un conflit immobilier (22 juin 2016)
  9. Moïse Katumbi inculpé pour « atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat », précise le parquet (19 mai 2016)
  10. Recrutement des mercenaires: Katumbi demande une confrontation avec les personnes arrêtées (12 mai 2016)
  11. Affaire mercenaires: Moïse Katumbi dénonce «des accusations mensongères et farfelues» (5 mai 2016)
  12. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  13. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  14. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  15. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  16. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  17. L'immolation du taximan Mwamba doit interpeller les Congolais, estime Moïse Katumbi (5 novembre 2015)
  18. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  19. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  20. Kyungu wa Kumwanza démissionne de la présidence de l'Unafec (22 octobre 2015)
  21. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  22. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  23. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  24. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  25. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  26. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  27. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  28. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  29. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  30. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.