Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé»

Article précédant | Suivant

Radio Okapi - 14 décembre 2015

Le Président Joseph Kabila lors de son discours sur l'Etat de la nation le 14/12/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Le Président Joseph Kabila lors de son discours sur l'Etat de la nation le 14/12/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo | Agrandir
« J’en appelle au sens élevé des responsabilités de tous afin qu’au sortir du dialogue national nous soyons plus unis dans la mise en œuvre d’un processus électoral authentiquement congolais, fruit d’un consensus librement dégagé », a déclaré lundi 14 décembre dans son discours sur l’état de la nation prononcé devant le Parlement réuni en congrès.

Pour Joseph Kabila, ce dialogue est l’occasion pour les Congolais de se réunir pour régler eux-mêmes leurs divergences.

« Ce n’est pas par la violence que nous règlerons nos divergences. Ce n’est pas non plus des Nations unies, de l’Orient ou de l’Occident que viendront les solutions à nos problèmes, mais plutôt de nous-mêmes et par le dialogue entre les Congolais et les Congolaises mus par la fibre patriotique », a martelé le chef de l’Etat.

Au sujet du début de ce dialogue, Joseph Kabila n’a pas donné de date précise, évoquant un démarrage « à brève échéance ».

« La mise en place en cours du comité préparatoire et celle prochaine de la facilitation internationale permettront à brève échéance le démarrage effectif dudit dialogue avec pour objectif de trouver des solutions consensuelles aux questions majeures qui minent le processus électoral, ouvrant la voie à des élections crédibles et apaisées », a estimé le président de la République.

« Il n’y aura ni le sang ni la sueur »

Joseph Kabila a également mis en garde ceux qui s’opposent au dialogue, préférant la violence.

« Je ne permettrai pas que les sacrifices consentis ensemble au cours de dernière années pour bâtir la paix soient compromis, sous quelque prétexte que ce soit, par ceux qui, de mauvaise foi et de manière délibérée, choisiront de rester enfermés dans leur posture négativiste, refusant le dialogue au profit des complots contre la République et en promettant sang et sueur à notre peuple. Il n’y aura ni l’un ni l’autre », a-t-il lancé.

Pour lui, le peuple congolais aura à choisir entre deux projets de société pour les prochaines élections.

« Là où il lui est promis la mort, nous l’assurons que tout sera mis en œuvre pour la vie. Là où on veut tout détruire, notre engagement c’est de construire et de développer sans relâche. A notre peuple de choisir lors des élections lequel des deux projets de société lui convient le mieux », a indiqué Joseph Kabila.

Réduire le coût des élections

Joseph Kabila est revenu sur l’idée de revoir les modalités de vote lors des prochaines élections pour réduire le coût des élections.

« Je demeure persuadé que l’option à lever sur les modalités de vote prévues à l’article 47 de la loi électorale à savoir, soit le vote par bulletin à papier soit le vote électronique, pourrait contribuer à réduire substantiellement le coût des opérations électorales », a-t-il affirmé.

Vous pouvez écouter un extrait du discours de Joseph Kabila où il parle du dialogue politique.


Autres articles


  1. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  2. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  3. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  4. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  5. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  6. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  7. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  8. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  9. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  10. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  11. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  12. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  13. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  14. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  15. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  16. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  17. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  18. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  19. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  20. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  21. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  22. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  23. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  24. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  25. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  26. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  27. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  28. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  29. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  30. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.