Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain

Article précédant | Suivant

Radio Okapi - 23 juin 2016

Le Commissaire provincial de la Police nationale congolaise, ville de Kinshasa, le général Célestin Kanyama, lors d'une parade le 15/02/2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Le Commissaire provincial de la Police nationale congolaise, ville de Kinshasa, le général Célestin Kanyama, lors d'une parade le 15/02/2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo | Agrandir
L'administration américaine a annoncé jeudi 23 juin des sanctions financières contre le chef de la police de Kinshasa pour sa responsabilité dans des violences et des disparitions dans la capitale de la République démocratique du Congo, selon un communiqué du Trésor, indique l’AFP.

Le général Célestin Kanyama est accusé « d'être responsable ou complice d'actes de violences et d'enlèvements (...) ciblant des civils, des femmes et des enfants ».

Aux termes de ces sanctions, ses avoirs sont gelés aux Etats-Unis et il est interdit à toute entité américaine de faire des transactions avec lui.

« Alors que la limite constitutionnelle du mandat du président Kabila touche à sa fin en décembre, le régime s'est engagé dans une vague de répression, comprenant l'arrestation des membres de l'opposition et la suppression violente de manifestations politiques, afin d'éviter la tenue d'élections nationales programmées », a affirmé John Smith, directeur du Bureau de contrôle des actifs étrangers (OFAC).

« L'initiative du Trésor envoie le message clair de la condamnation par les Etats-Unis des actions violentes et répressives du régime, en particulier celles de Célestin Kanyama, qui menacent l'avenir de la démocratie pour le peuple de la RDC », a-t-il ajouté.

En janvier 2015, au moment où le général Kanyama dirigeait la police de Kinshasa, plus de 40 personnes ont été tuées lors de manifestations, dont une vingtaine par les forces de police, rappelle le Trésor qui relaie des accusations des ONG des droits de l’homme notamment Human Right Watch.

Entre fin 2013 et début 2014, au cours d'une opération de police dite "Likofi" destinée à lutter contre le banditisme, au moins une cinquantaine de jeunes hommes et de garçons ont été tués et une trentaine ont disparu, affirme encore l'administration américaine.

« Atteinte directe à la souveraineté »

Pour sa part, le gouvernement congolais a condamné la décision des autorités américaines.

D’après son porte-parole, Lambert Mende, la décision du gouvernement américain« est une atteinte directe à notre souveraineté et une tentative de substitution de souveraineté ».

M. Mende estime que la RDC « a plutôt besoin d’être encouragée à trouver un consensus autour des problèmes qu’elle rencontre ».

« Il faut éviter de mettre de l’huile sur le feu inutilement », a-t-il dit.


Autres articles


  1. Kinshasa : la Police libère les manifestants contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  2. Kinshasa : la police interpelle 30 personnes qui manifestaient contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  3. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  4. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  5. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  6. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  7. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  10. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  11. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  12. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  13. Examen d'Etat: 64% de taux de réussite à Kinshasa (7 juillet 2016)
  14. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  15. Papa Wemba inhumé à Kinshasa (4 mai 2016)
  16. Kinshasa se transforme en Venise: spectaculaire inondation dans le quartier Des Marais (7 décembre 2015)
  17. L'opposition porte plainte pour agression lors de son meeting de N'djili (14 octobre 2015)
  18. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  19. Suppression du visa entre Kinshasa et Brazzaville (26 septembre 2015)
  20. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  21. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  22. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  23. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  24. Fosse commune de Maluku: le défi de la transparence (13 avril 2015)
  25. Elections en RDC: Barack Obama insiste sur le respect de la constitution (1 avril 2015)
  26. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  27. L'Assemblée nationale retire de la loi électorale l'alinéa controversé (24 janvier 2015)
  28. Sénat : le recensement et l'identification de la population élagués de la loi électorale (23 janvier 2015)
  29. Loi électorale: les étudiants réclament la libération des personnes arrêtées à Goma (21 janvier 2015)
  30. Loi électorale : des étudiants barricadent la nationale n°2 à Bukavu (21 janvier 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.