Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le PPRD répond à Ruberwa: Les Tutsi mieux représentés que toutes les tribus du Kivu réunies 

Article précédant | Suivant
La Prospérité - 23 octobre 2007 02:14

Avec 9 Généraux dans le commandement des FARDC, 19 Colonels, plus de 300 Majors, 2 Sénateurs alors qu'ils n'ont aucun Député provincial issu de leur ethnie, 1 Député national pour le compte du MLC, des ADG et Directeurs dans les Entreprises Publiques, les Tutsi sont mieux représentés que toutes les tribus du Nord et Sud-Kivu réunies. Avec 9 Généraux dans le commandement des FARDC, 19 Colonels, plus de 300 Majors, 2 Sénateurs alors qu'ils n'ont aucun Député provincial issu de leur ethnie, 1 Député national pour le compte du MLC, des ADG et Directeurs dans les Entreprises Publiques, les Tutsi sont mieux représentés que toutes les tribus du Nord et Sud-Kivu réunies. Qui plus est, l'ex Vipi Ruberwa, qui crie à la discrimination de sa communauté, avait fait un score au delà de ses espérances sur toute l'étendue du territoire national au 1er tour de l'élection présidentielle. Au niveau national, la communauté Tutsi n'est pas rejetée par les autres Congolais.
Les Sénateurs ont passé au crible, hier vendredi 19 octobre 2007, le rapport de la Mission d'information dépêchée dans les deux provinces du Nord et Sud Kivu. Les débats ont été très passionnés et l'ombre du Général dissident Laurent Nkunda a plané sur la Chambre haute du Parlement toute la soirée. La plénière du Sénat est intervenue dans un contexte politique très agité après les déclarations fracassantes de l'ancien Vice-président de la République, Me Azarias Ruberwa. Déclarations qui ont fait l'effet d'une bombe dans la ville haute. Ruberwa, en effet, a dit tout haut sur les antennes de RFI que les Tutsi congolais sont victimes de discrimination. « Ils sont au même titre que les noirs en Afrique du Sud ou les noirs dans le temps aux Etats-Unis. Les Banyamulenge sont obligés de vivre dans la peur, dans leur propre pays. Ils vivent dans l'humiliation ». La réaction du PPRD ne s'est pas faite attendre. Secrétaire générale du PPRD, Marie Madeleine Mienze a lu et fait publier une déclaration politique dans laquelle on développe une argumentation qui vide pratiquement les affirmations du Vipi Ruberwa. Les Tutsi sont largement aux commandes dans les institutions et services publics de l'Etat congolais et ne soufrent d'aucune discrimination ou exclusion. On cite en exemple le score réalisé par le candidat Ruberwa à l'élection présidentielle du 30 juillet 2006. Le vote exprimé en sa faveur était éparpillé sur toute l'étendue du territoire national. Mais Ruberwa était arrivé en deuxième position au Nord et Sud Kivu. On cite aussi Moïse Nyarugabo qui avait réussi à se faire élire Sénateur pour le compte de la ville-province de Kinshasa. Une circonscription électorale dans laquelle aucun Tutsi n'était élu Député provincial. On parle également de Monsieur Edouard Mwanga Chuchu, un Tutsi qui s'était fait élire avec 13 voix Sénateur sur une liste indépendante au Nord-Kivu. Autre chose, sur près de 450 tribus répertoriées en RDC, seules 147 sont effectivement représentées à l'Assemblée nationale. Tout calcul fait, 203 y sont absentes ou non représentées.
Toujours hier vendredi, une liste a circulé dans la ville. Une liste qui prouve à suffisance que les accusations de Ruberwa sont loin de tenir débout sur toute la ligne. La minorité Tutsi occupe effectivement des postes de responsabilité au niveau national. Dans l'armée, on recense pas moins de 9 Généraux Tutsi. Le Général Jean Bivegete est Auditeur Général de l'armée. C'est lui le Haut magistrat militaire. Le Général Masunzu est Commandant Adjoint à la 10ème région militaire/Bukavu. Le Général Malick Kijege a été nommé Inspecteur Général de l'armée (ex G4 -EMG) FARDC/Kinshasa. Le Général Obed Rwibasira commande la 5ème région militaire à Kananga au Kasaï Occidental. Il y a aussi le Général Mustapha Mukiza qui est Commandant de la Base militaire de Kitona au Bas-Congo. Le Général Charles Bisengimana qui est l'Inspecteur général adjoint de la police Nationale à Kinshasa. Le Général Jérôme Gagakwavu à l'EMG des FARDC à Kinshasa. Deux Généraux nommés par décret présidentiel sont en rébellion. C'est le cas de Laurent Nkunda et de son Chef d'Etat-major, le Général Bosco Ntaganda. Il y a au moins 19 colonels Tutsi dans le commandement des FARDC.
On tire la conclusion suivante : le nombre des officiers généraux et supérieurs de la seule tribu Tutsi dépasse le nombre des Généraux que possèdent toutes les tribus réunies du Nord et Sud Kivu. Sur cette liste, il faut ajouter 70 Majors et plus de 300 Capitaines au sein des FARDC.
Au Sénat, si cela vaut la peine d'être rappelé, il y a deux Tutsi : Moïse Nyarugabo et Edouard Mwanga Chuchu. A l'Assemblée nationale, le MLC avait fait élire l'Honorable Duna Bakarni Député national.
Aux emplois civils, Déo Rugwiza Magera est promu Administrateur Directeur Général des Douanes (OFIDA) à Kinshasa. Jean-Jacques Ruhara travaille comme Directeur de l'Autorité de Régulation des Télécommunications à Kinshasa.
Albert Semana : Directeur de la Sécurité Matadi au Bas-Congo. Et Léon Muheto : Directeur à la SNEL et Administrateur de la Régideso à Kinshasa.
LP

Postes de Responsabilité de la Minorité Tutsi (Banyamulenge) dans le Pouvoir de la RD-Congo

Niceau national

Armée : nommés par Décret du Président Joseph Kabila au sein des FARDC


N° Noms Fonctions
01 Général Jean BIVEGETE Auditeur Général de l'armée (Haut magistrat militaire)
02 Général MASUNZU Cmd Adjoint 10ème Région militaire/Bukavu
03 Général MALICK KIJEGE Inspecteur Général de l'Armée (ex. G4-EMG) FARDC/KINSHASA
04 Général OBED RWIBASIRA Cmd 5ème Région militaire à Kananga/Kasaï-Occidental
05 Général MUSTAPHA MUKIZA Cmd Base militaire de KITONA (Bas-Congo)
06 Général Charles BISENGIMANA Inspecteur Général Adjoint De La Police Nationale/Kinshasa
07 Général JEROME GAGAKWAVU EMG/FARDC-Kinshasa
08 Général BOSCO NTAGANDA Chef d'Etat Major Général De Laurent NKUNDA
09 Général Laurent NKUNDA En rébellion contre la République dans le Nord-Kivu
10 Colonel BONANE Cmd 4ème Brigade Ituri
11 Colonel MAKENGA SULTANI Cmd BRAVO/Nord-Kivu
12 Colonel KAMANZI François
13 Colonel MUNYARU GERERO Françoise Cmd de la Police de l'enfance/Nord-Kivu
14 Colonel MUHINDO François Cmd de la Brigade Delta à Kichanga/Masisi
15 Colonel François ZERO BRAVO EMG-Armée mixée de NKUNDA, (81ème Brigade FARDC)
16 Colonel MUTEBUTSI Jules En exil au Rwanda après la rébellion de Bukavu, Juin 2004
17 Colonel RORIMBERE Dispo/EMG-FARDC
18 Colonel GISHONDO ELIE Dispo/EMG-FARDC
19 Colonel PADIRI Jonas Cmd Brigade EQUO à Kimoka-Sake/Nord-Kivu
20 Colonel BOLINGO MATANE 10ème Région Militaire/Bukavu
21 Colonel BIRORI Benjamin Conseiller Militaire/Ruberwa (En Formation En Chine)
22 Colonel BOSOGO Venant Dispo/EMG-FARDC (en rébellion au Sud Kivu : G47)
23 Colonel WILSON Cmd adjoint de la brigade ALPHA à NYANZALE-MWESE
24 Lt Colonel MUNYAKAZI EMG-Armée Mixée de NKUNDA (83ème Brigade FARDC)
25 Lt Colonel Claude MUCHO ½ Cmd brigade Charly à Mushaki/Masisi
26 Lt Colonel INNOCENT Ex ½ G4 AFDL/RCD aujourd'hui G4 E.M-Armée mixée de NKUNDA
27 Lt Colonel KABUNDI ½ Cmd brigade EQUO à KIKOMA SAKE/Nord-Kivu
28 Lt Colonel BISAMAZA ½ Cmd brigade BRAVO/RUTSHURU au Nord-Kivu
29 Lt Colonel NIYIBIZI Cmd du Br. de la Brigade EQUO/Nord-Kivu


N.B : le nombre des officiers généraux et Supérieurs de la seule tribu des Tutsi (BANYAMULENGE) dépasse le nombre des Généraux et Colonels que possèdent toutes les tribus réunies du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Sur cette liste, ajouter le nombre de plus ou moins 300 Capitaines dans les FARDC réguliers.

Parlement/Sénat

Moïse Nyarugabo (RCD)
Edouard Mwanga CHUCHU (Indépendant)

Parlement/Assemblée Nationale

DUNIA BAKARNI (MLC)

Autres Services publics de l'Etat
Déo RUGWIZA MAGERA : ADG des Douanes (OFIDA)/Kinshasa ;
Jean-Jacques RUHARA : Directeur de l'Autorité de Régulation des Télécommunications/ Kinshasa ;
Albert SEMANA : Directeur de la Sécurité MATADI/Bas-Congo ;
Léon MUHETO : Directeur à la SNEL et Administrateur de la REGIDESO/Kinshasa.

Ajouter à tout ceci le nombre des voix de vote obtenues par Azarias RUBERWA dans chaque Province sur l'ensemble du territoire National en tant que candidat Président de la République en 2006, montre que le peuple congolais TUTSI n'est pas sûrement rejeté par les autres Congolais.
NB : contrôleur de douanes/OFIDA-Nord-Kivu plus ou moins 15, fondé des pouvoirs à l'OCC plus ou moins 10 ans.

Niveau provincial : à Goma et à Bukavu
Nord-Kivu :
- Chef de division du Travail : RWIYEREKA Pancrace
- Gouvernement provincial, ministre du Budget et Plan : Pierrot KAMBANDA
- Directeur provincial de l'OCC : GATAMBIYE ISSA
- Sous-Directeur OFIDA/Goma : RUSHUKURI
- Chef de Division de Contentieux des Impôts : Damas NDAGIJIMANA
- Directeur provincial des Postes et télécommunications : Alphonse SEBANANIRA

Sud-Kivu :
- Gouvernement provincial : Ministre de l'Agriculture : KIBIBI KAMANZI
- Commandant Adjoint de la 10ème Région militaire : Général MASUNZU

NB : le Parti Politique RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie) dirigé par Azarias Ruberwa, ex Vice-Président de la République Démocratique du Congo occupe une place remarquable dans l'espace politique Congolais et dispose de 15 Députés Nationaux, de 8 Sénateurs, de 2 Gouverneurs de Province (KAPUKU NGOY du Kasaï-Occidental et Déo NKUSU du Bas-Congo), de 44 Députés Provinciaux dans toutes les Provinces du pays.

Le PPRD réagit aux propos de Ruberwa
République Démocratique du Congo
Parti du Peuple Pour la Reconstruction et la Démocratie
PPRD
REACTION DU PPRD AUX DECLARATIONS GUERRIERES DE Me Azarias RUBERWA SUR LES ANTENNES DE RADIO France INTERNATIONALE (RFI) EN RAPPORT AVEC LE CAS DU GENERAL DECHU, LAURENT NKUNDA BATWARE
Chers compatriotes Congolais, Chers Camarades Militantes et Militants du PPRD, Chers Camarades de la Majorité Présidentielle, Chers Compatriotes de l'Opposition Politique,
Vous avez tous suivi le matin du 18 octobre 2007, sur les antennes de Radio France Internationale (RFI), les déclarations outrageusement tapageuses et guerrière du Président du RCD, ancien Vice-Président de la République, Me Azarias Ruberwa MANYUWA.
En séjour aux Etats-Unis d'Amérique où il écume les amphithéâtres des universités pour plaider une cause aux contours politiques les plus flous après sa débâcle aux dernières élections présidentielles et législatives, Me Azarias RUBERWA s'étonne du fait qu'il soit refusé aux seuls réfugiés Tutsi le retour en RD Congo. Il s'interroge aussi sur l'opportunité du désarmement forcé des forces fidèles à Laurent NKUNDA disposerait des forces capables de faire douter les Forces Gouvernementales au cas où elles décideraient d'une offensive généralisée. En effet, a-t-il affirmé, « une guerre, on sait quand elle commence, mais on ne sait quand elle se termine et qui la gagne ».
Ancien Vice-Président chargé de la Commission Politique, Défense et Sécurité pendant la transition, Me Azarias RUBERWA, devenu Président Mondial d'une Mutualité Tutsi, ne fait aucun cas des nombreux problèmes politiques et sécuritaires qui assaillent la RD Congo et ne s'intéresse qu'au seul sort de frères Tutsi que les 450 autres tribus du pays s'apprêteraient à massacrer.
Dans ses réponses au journaliste de la RFI, Me Azarias RUBERWA est en parfaite harmonie avec les thèses de Laurent NKUNDABATWARE qui passe en fait pour le dernier joker que le RCD, parti dont il est Président National, avait intentionnellement caché et qu'il est en train d'utiliser aujourd'hui pour terroriser les paisibles paysans congolais du Nord-Kivu et, comme toujours, crier fort par après pour rameuter la communauté nationale et internationale sur le sort des Tutsi qu'on discriminerait injustement alors qu'il n'ont pas réussi à gagner aux élections démocratiques et pour cela, il faudrait encore leur trouver un arrangement politique particulier malgré leur surreprésentation actuelle dans les institutions de la République ( Cfr tableau en annexe)
Une analyse lucide de ce tableau ci-haut référé révèle que les compatriotes qui se font simultanément appeler selon les besoins de la cause Tutsi, Banyamulege, Rwandophone, ? sont largement aux commandes dans les institutions et services publics de l'Etat Congolais et ne souffrent pas particulièrement d'une quelconque discrimination ou exclusion. D'ailleurs, Me Azarias RUBERWA lui-même Tutsi n'a pas été du tout le dernier sur la liste de 33 candidats aux dernières présidentielles de 2006 ; et plus heureusement encore, il a été voté en deuxième position sur la liste de présidentiables au Nord-Kivu et au Sud-Kivu.
Que dire de Me Moïse NYARUGABO, un autre Tutsi, élu sénateur dans la tumultueuse ville de Kinshasa, par une Assemblée Provinciale dans laquelle ne siège aucun Député Provincial Tutsi ?
Toujours au Nord-Kivu, le PPRD est tête de liste à l'Assemblée Provinciale avec 9 députés Provinciaux sur 24 sièges. Il se fait que le Compatriote Edouard MWANGA CHUCHU, Tutsi et Candidat Indépendant, a été élu premier sénateur avec 13 voix alors qu'il n'y avait que 3 Députés Provinciaux Indépendants Censés l'élire.
Il est à noter que sur près de 450 tribus répertoriées en RD Congo, seules 147 sont effectivement représentées à l'Assemblée Nationale, cela veut dire que 203 en sont absentes ou non représentées. Doivent-elles prendre aussi des armes pour se faire valoir et protéger en marchant, armes et munitions en mains, contre l'ordre établi ? Et que deviendra la RD Congo que tous (Majorité, opposition, Société Civile), veulent unie, prospère et forte ?
Me Azarias RUBERWA fait état aussi de 4.000 soldats FARDC massés dans le territoire de MINEMBWE où ils s'illustreraient par des actes de violence, tout comme il rappelle les massacres de GATUMBA en territoire Burundais où des Tutsi auraient été massacrés en juillet 2005 tentant, par ce fait, d'incriminer la RD Congo, son pays, sur des faits relevant de la compétence exclusive de la République du Burundi. Curieusement, notre ancien Vice-Présidebt RUBERWA ignore superbement de relever les cérémonies rituelles de remise des lances, machettes et haches à des nombreux Tutsi qu'il avait personnellement présidées en 2004 à MINEMBWE jurant d'arracher et de protéger « leur terre » contre « les envahisseurs congolais », comme si MINEMBWE était en dehors de l'espace national de la RDC.
Pour faire bon prince, Me Azarias RUBERWA prodigue quelques sages conseils à son joker NKUNDABATWARE à qui il recommande la souplesse.
Me Azarias RUBERWA recourt abondamment à la vieille stratégie de victimisation de la Communauté Tutsi tendant à créer un conflit intercommunautaire au Nord-Kivu alors qu'il n'en est rien. Il s'agite, comme toujours, le spectre d'un prétendu génocide des Tutsi au Congo. Cette thèse, pour tout esprit précis, est une fabrication qui n'existe que dans l'imagination fertile de Me Azarias RuBERWA
A la lumière de ce sui précède, le PPRD rend publique sa position officielle ci-après.
1.1. Le PPRD proteste énergiquement contre les déclarations de Me Azarias RUBERWA, lesquelles ne constituent qu'un odieux tissu de mensonges et de grossiers montages politiques dont la finalité, non déclarée, consiste à faire des Tutsi de la RD Congo une classe de privilégiés qui n'ont que des droits et jamais de devoirs. C'est autant dire que la fameuse idéologie de la haine et de la fameuse exclusion de Tutsi n'est qu'une véritable machination de mauvais goût qui vise réellement à distraire l'opinion tant nationale qu'internationale et de détourner la RD Congo vers l'accomplissement de son destin en tant que Peuple, en tant que Nation.
1.2. Le PPRD soutient et encourage les FARDC dans l'opération de désarmement forcé de tous les terroristes à l'Est du pays, telle qu'ordonnée à la 8è Région basée à Goma par le Commandant Suprême des FARDC , Joseph KABILA.
1.3. Le PPRD encourage le Gouvernement de la République à protéger, défendre et sécuriser de manière équitable, toutes les tribus vivant dans l'espace national.
1.4. Le PPRD en appelle à la fibre nationale et patriotique de tous les Congolais de ne jamais perdre de vue que la Mosaïque des peuples que constitue aujourd'hui la RD Congo est une richesse et une force et qu'elle ne pourra jamais ouvrir la porte aux divisionnistes, aux balkanistes et autres aventuriers de tout bord qui font de la stabilisation de la RD Congo leur fonds de commerce.
1.5. Le PPRD invite la communauté internationale et tous les peuples du Monde épris de paix à considérer le général déchu NKUNDABATWARE comme ce qu'il est en réalité : criminel de guerre et terroriste par excellence dans la sous région des Grands Lacs et le traiter comme tel. Fait à Kinshasa, le 18 octobre 2007
Marie-Madeleine Mienze
Secrétaire Générale Adjointe


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  6. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  7. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  8. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  9. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  10. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  11. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  12. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  13. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  14. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  15. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  16. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  17. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  18. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  19. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  20. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  21. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  22. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  23. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  24. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  25. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  26. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  27. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  28. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  29. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  30. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.