Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Arrestation de Jean Pierre Bemba: le Sénat, le MLC et l'AMP réagissent

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 26 mai 2008

Selon Kengo Wa Dondo, bien qu'étant aux arrêts, Jean - Pierre Bemba est encore membre de la chambre haute du parlement congolais. Le bureau politique du MLC constate avec regret la politisation de la procédure judiciaire initiée par le procureur de la Cour pénal internationale. Radiookapi.net a recueilli plusieurs autres réactions sur cette arrestation notamment celles de la Cour pénal internationale, des Ong de droits de l'homme de la République centrafricaine.

Selon Kengo Wa Dondo, bien qu'étant aux arrêts, Jean - Pierre Bemba est encore membre de la chambre haute du parlement congolais. Le bureau politique du MLC constate avec regret la politisation de la procédure judiciaire initiée par le procureur de la Cour pénal internationale. Radiookapi.net a recueilli plusieurs autres réactions sur cette arrestation notamment celles de la Cour pénal internationale, des Ong de droits de l'homme de la République centrafricaine.

Le bureau du Sénat
Selon Kengo Wa Dondo, Bien au qu'étant aux arrêts, Jean - Pierre Bemba Gombo est encore membre de la chambre haute du parlement congolais. Le Président du Sénat a annoncé qu'il devra réunir ce lundi 26 mai 2008 le bureau du Sénat, en attendant le verdict du juge belge saisi du dossier de son extradition: « L'unité parlementaire est régie par la législation nationale. Cette immunité ne concerne pas les pays tiers à l'exception des chefs d'Etat, des 1ers ministres ou des ministres des affaires étrangères. Jean Pierre Bemba jouit jusqu'à ce qu'on prouve sa responsabilité sur ce qu'on lui reproche du principe de la présomption de l'innocence. Attendons voir l'évolution de cette affaire »

Francois Mwamba, membre du bureau politique du MLC :
«Les membres du bureau politique constatent avec regret la politisation de la procédure judiciaire initiée par le procureur de la cour pénal internationale. L'arrestation du sénateur Jean Pierre Jean Pierre Bemba, à quelques jours de son élection en qualité de porte parole de l'opposition en Rdc, ne saurait être innocente d'autant plus que ni le président Ange felix Patasse, ni les chefs de son armée qui ont bénéficié de l'appui des troupes du Mlc, n'ont fait l'objet d'une quelconque procédure. Les membres du bureau politique du Mlc demandent aux autorités judiciaires et politiques belges de relaxer purement et simplement le sénateur Jean Pierre bemba Gombo. Le bureau politique du Mlc demande aux membres du parti à tous les niveaux et au peuple congolais tout entier de se mobiliser et de rester vigilant afin de sauver notre jeune démocratie»

Pascal Turlan, de la cour pénale internationale :
«Dans les jours prochains, la personne va être devant les autorités judiciaires compétentes en Belgique qui vont alors décider ou non de la remettre devant la cour pénal internationale. Ensuite, comme pour les autres personnes qui ont été transférées à la cour, la personne pourra être en audience de première comparution. Les juges fixeront alors une date pour la confirmation des charges pour monsieur Jean Pierre Bemba»

Réaction de l'AMP
L'Alliance pour la majorité présidentielle (AMP) se réunira cette semaine autour de cette question, annoncé le député de cette plate-forme politique le député Me Jean Mbuyu.
Il précise cependant que ce dossier ne concerne pas la justice congolaise, parce que, selon lui, les faits qu'on reproche à Jean-Pierre Bemba avaient été commis en République Centrafricaine, sous la rébellion. Ce ne sont pas des faits infractionnels commis en République démocratique du Congo, a-t-il ajouté.
Par ailleurs, pour l'AMP, cette arrestation étant également une affaire personnelle, la marche des partis politiques de l'opposition congolaise ne devrait donc pas en souffrir.

Bruno Hyacinthe Gdiegda, président de l'ACAT - Centrafrique :
«Si j'ai envoyé ces éléments pour meurtres, actes de crime de guerre et de viol à l'encontre des femmes, cette arrestation met fin au règne de l'impunité. Ca permet à toute personne qui aurait commis un acte répréhensible de répondre de ses actes devant les juridictions. Notre souhait est que dans ce pays, continue en ce qui concerne les autres personnes qui sont des co-accusées de Jean Pierre Bemba. Qu'on les arrête, qu ;il leur soit garanti un procès équitable pour que tout le peuple, tout le public soit informé de tous les actes qu ;ils avaient commis à travers les ordres qu'ils avaient donnés sur terrain»



Autres articles


  1. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  2. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  3. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  4. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  5. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  6. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  7. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  8. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  9. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  10. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  11. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  12. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  13. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)
  14. Les présidentiables en croisade à l'étranger (5 octobre 2011)
  15. Tshisekedi et Kengo plaident pour une candidature commune de l'opposition (30 septembre 2011)
  16. Etienne Tshisekedi rencontre Jean-Pierre Bemba à La Haye (29 septembre 2011)
  17. Douze candidats dans la course à la présidentielle de novembre (12 septembre 2011)
  18. Présidentielle 2011: Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe déposent leurs candidatures (7 septembre 2011)
  19. Présidentielle 2011: Etienne Tshisekedi dépose sa candidature (6 septembre 2011)
  20. Tshisekedi prend de vitesse Kengo et Kamerhe (31 août 2011)
  21. Candidature commune de l'opposition, Kamerhe disposé à rencontrer Tshisekedi et Bemba (9 août 2011)
  22. Le MLC renouvelle sa confiance à Jean-Pierre Bemba (25 juillet 2011)
  23. Clément Kanku invite Tshisekedi et Kamerhe à fumer le calumet de la paix (21 juin 2011)
  24. Crise au MLC: François Muamba intente une action en justice (5 mai 2011)
  25. Schisme au MLC (20 avril 2011)
  26. François Muamba déchu, Thomas Luhaka désigné secrétaire général du MLC (19 avril 2011)
  27. Joseph Kabila révoque Mobutu Nzanga du gouvernement (11 mars 2011)
  28. Attaque sur la résidence du président Kabila, coup d'Etat ou coup de théâtre? (1 mars 2011)
  29. Présidentielle 2011: les candidatures de l'opposition affluent (24 février 2011)
  30. Présidentielle 2011: le MLC décline l'offre de Tshisekedi (22 février 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.