Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Des députés membres du parti de Joseph Kabila bloquent le vote de la loi d'amnistie

Article précédant | Suivant

KINSHASA, le 30 novembre (IRIN) - Des députés membres du parti de l'ancien président congolais Joseph Kabila ont quitté lundi l'Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement, bloquant ainsi le vote de la loi d'amnistie.

Si cette loi avait été votée, les assassins de Laurent-Désiré Kabila, l'ancien président et père de l'actuel chef d'Etat congolais, auraient bénéficié d'une amnistie.

« Nous ne pouvons pas accepter qu'une amnistie soit accordée aux personnes qui ont tué le Président Laurent Kabila », a déclaré Jean-Pierre Kanga Boongo, un député membre du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement, le parti politique de M. Kabila.

De plus, « le débat sur la loi d'amnistie était malvenu, puisque nous devions achever les travaux relatifs à la préparation des élections avant d'aborder un autre point inscrit à l'ordre du jour », a-t-il ajouté.

Jean-Pierre Kanga Boongo a demandé à ses collègues de quitter l'Assemblée nationale, obligeant ainsi Olivier Kamitatu, le président de l'Assemblée nationale, à lever la séance et à la reporter au lendemain.

Sur les 336 députés, 85 ont quitté la séance. Selon la loi, un quorum constitué des deux tiers des membres de l'Assemblée nationale est requis pour qu'un projet de loi puisse être examiné pour la première fois.

Olivier Kamitatu a annoncé que l'Assemblée nationale siègerait de nouveau et déciderait du vote de la loi à une majorité absolue plus un.

Cette loi sur l'amnistie, pourtant prévue dans l'accord signé en 2002 qui mis fin à plus de cinq années de guerre, divise les anciens belligérants, qui font désormais partie du gouvernement de transition. La guerre civile qui a ravagé ce vaste pays a fait quelque 3,5 millions de morts et près de 4 millions déplacés.

Le gouvernement avait fait cette proposition de loi pour promouvoir la réconciliation et aider à instaurer la démocratie à la fin de la période de transition. Cette loi concernait les personnes accusées d'avoir commis des faits de guerre et des infractions politiques.

Cependant, le projet de loi comprend une clause qui indique que l'assassinat d'un chef de l'Etat n'est pas couvert par la loi d'amnistie. Par conséquence, cette clause rend difficile l'adoption de la loi.

« Nous allons examiner et voter la loi en supprimant cette clause », a indiqué Moise Nyarugabo, le chef des députés et anciens membres du groupe rebelle, le Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD).

Les députés et membres du RCD sont restés dans la salle après que les membres du parti de Kabila ont quitté la séance.

L'adoption de la loi d'amnistie ainsi que d'autres lois ont retardé la tenue des élections. Les élections prévues en juin 2005 ont été reportées à juin 2006.

Laurent Kabila a été tué le 16 janvier 2001 par un garde du corps, alors qu'il se trouvait dans son bureau à Kinshasa, la capitale. Une centaine de personnes ont été jugées coupables lors du procès, trente d'entre elles ont été condamnées à mort.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  10. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  11. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  12. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  13. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  14. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  15. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  16. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  17. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  18. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  19. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  20. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  21. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  22. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  23. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  24. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  25. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  26. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  27. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  28. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  29. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  30. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.