Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Négociations Gouvernement-CNDP : les questions de fond demeurent en suspens

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 19 décembre 2008

Nairobi
Rien n’indiquait hier jeudi à Nairobi (Kenya) que le gouvernement et le CNDP étaient, à la reprise des négociations, en phase de « démarrage des discussions sur le fond » annoncé pour « avant Noël » par le médiateur onusien Olusegun Obasanjo, absent au Kenya.

On ne savait toujours pas aussi, alors qu’on attendait la signature d’un cessez-le-feu, si les négociateurs avaient pu évacuer les « deux difficultés » ayant bloqué la première phase des travaux.

En l’absence du médiateur onusien Olusegun Obasanjo « pour des raisons familiales », le facilitateur adjoint, l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, a procédé jeudi à Nairobi à la reprise des négociations entre le gouvernement et le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).

A l’ordre du jour, ont été inscrites la communication du programme de la journée et l’harmonisation des textes laissés en souffrance lors du 1er round, notamment l’objet des négociations.

Selon radiookapi.net, chacune des parties a pu travailler en aparté avec un des substituts de Obasanjo, le général kenyan Lazaro. « Mais, la délégation gouvernementale a demandé à la facilitation de s’assurer que le CNDP a bien en tête le cadre fixé par le mandat de la facilitation, c’est-à-dire la résolution d’une crise sécuritaire et humanitaire dans le Nord Kivu, et non une crise politique globale. C’est l’objet du débat en aparté en fin de matinée entre le CNDP et la facilitation », rapporte la radio onusienne.

On attendait dans la soirée la signature du cessez-le-feu par les deux parties, après l’approbation du texte en plénière de la première mouture par les deux parties.

En effet, lors de leur rencontre à Kiwanja, Obasanjo avait demandé à Nkunda la « mise en oeuvre d’un cessez-le-feu durable », alors que le CNDP s’était engagé à l’« ouverture et au respect de corridors pour permettre l’accès à l’aide humanitaire ».

Ensuite les deux personnalités avaient décidé de la « création d’un mécanisme de vérification tripartite comprenant un représentant des FARDC, du CNDP et une troisième partie acceptée » par les deux protagonistes.

A l’analyse, les négociations entre le gouvernement et le CNDP ont peu de chances d’aboutir rapidement, leurs émissaires n’ayant pas encore réussi à surmonter « deux difficultés » épinglées la semaine écoulée par le médiateur Olusegun Obasanjo. Il s’agit de la « volonté de la rébellion d’élargir la discussion à la situation globale de la RDC et non pas simplement de se cantonner au conflit au Nord-Kivu » et de « l’absence de pouvoir de décision de la délégation rebelle aux pourparlers ».

Optimiste, Obasanjo avait annoncé pour « avant Noël, le démarrage des discussions sur le fond ». Sans le déterminer. Or, c’est sur ce « fond » que les positions divergent. Dans l’entendement de Kinshasa, il est question de discuter sur « la résolution de la crise sécuritaire et humanitaire au Nord-Kivu ». Obasanjo ayant, lui-même, déclaré avoir reçu de l’Onu le « mandat de faciliter la résolution de la crise dans l’Est de la RDC ».

Le CNDP, lui, émet sur une autre longueur d’ondes. Et ses huit revendications, transmises à Kiwanja (Nord-Kivu) au médiateur onusien, en font foi.

Sept nouvelles revendications

A sa demande de « négociations directes avec le gouvernement » à laquelle Kinshasa a répondu positivement, le général déchu Laurent Nkunda en a ajouté sept autres.

Il exige aussi la « renégociation de tous les contrats signés par le gouvernement congolais avec des entreprises chinoises », la cessation de « toute forme de coopération des forces gouvernementales avec les rebelles hutu rwandais des FDLR », la « protection pour toutes les minorités ethniques de la RDC », l’« intégration des combattants du CNDP au sein des FARDC » ainsi que l’« intégration au sein de l’administration du gouvernement des policiers et fonctionnaires travaillant actuellement en territoire rebelle » et la « promotion de la bonne gouvernance ».

Pour lui-même, Nkunda réclame « un travail dans l’armée quand toutes les demandes du CNDP auront été satisfaites ».


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.