Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La CPI annule la mise en liberté provisoire de Jean-Pierre Bemba

Article précédant | Suivant
CPI - 2 décembre 2009
Jean-Pierre Bemba Gombo

Aujourd’hui, 2 décembre 2009, Mme la juge Akua Kuenyehia, juge président de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI), a prononcé un résumé de l’arrêt annulant la décision de la Chambre préliminaire II qui avait fait droit, sous condition, à la demande de mise en liberté provisoire de Jean-Pierre Bemba Gombo.

Le 14 août 2009, la Chambre préliminaire II avait conclu que l’évolution sensible des circonstances justifiait la modification de sa décision précédente sur la détention. L’exécution de sa décision était toutefois suspendue jusqu’à ce qu’il soit décidé dans quel État Jean-Pierre Bemba Gombo serait libéré et quelles conditions lui seraient imposées. Le 3 septembre 2008, la Chambre d’appel avait décidé de donner un effet suspensif à l’appel interjeté par le Procureur contre cette décision.

La Chambre d’appel a décidé à l’unanimité de faire droit aux deux moyens d’appel mis en avant par le Procureur. Elle a considéré que le raisonnement à l’issue duquel la Chambre préliminaire II a conclu que l’évolution sensible des circonstances justifiait la mise en liberté provisoire de Jean-Pierre Bemba Gombo se fondait sur une appréciation erronée de certains faits pertinents et ne tenait pas compte de certains autres. La Chambre d’appel a également considéré qu’une décision de mise en liberté sous condition doit être unique et indivisible et doit fixer les conditions précises de cette mise en liberté. Avant de rendre la décision, il convient en outre de désigner l’État qui accepterait d’accueillir la personne concernée et de fixer les conditions de mise en liberté. La Chambre d’appel a souligné que, sans la coopération de l’État en question, la décision de mise en liberté sous condition serait sans effet.

La chambre compétente réexamine la décision de maintien en détention de l’accusé dans l’attente du procès, et ce, au moins tous les 120 jours ; elle peut aussi le faire à tout moment à la demande du détenu ou du Procureur.

Contexte

Jean-Pierre Bemba Gombo, citoyen congolais, a été transféré à la CPI par les autorités belges le 3 juillet 2008, suite à la délivrance d’un mandat d’arrêt à son encontre. Le 15 juin 2009, la Chambre préliminaire II a confirmé les charges à l’encontre de Jean-Pierre Bemba Gombo considérant qu’il y a des motifs substantiels de croire qu’il est pénalement responsable en tant que chef militaire de deux crimes contre l’humanité (viol et meurtre) et de trois crimes de guerre (viol, meurtre et pillage d’une ville ou d’une localité). Ces crimes auraient été commis dans le contexte d’un conflit armé ne présentant pas un caractère international qui a eu lieu en République centrafricaine (RCA) du 26 octobre 2002 au 15 mars 2003.

Suite à la confirmation des charges, la Présidence a constitué, le 18 septembre 2009, la Chambre de première instance III et l’a chargée de conduire le procès dans l’affaire Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo. La Chambre de première instance III a fixé la date d’ouverture du procès au mardi 27 avril 2010.


Autres articles


  1. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  2. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  3. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  4. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  5. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  6. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  7. La CPI confirme la peine de 14 ans de prison de Thomas Lubanga (1 décembre 2014)
  8. CPI : les juges confirment les charges contre Bosco Ntaganda (9 juin 2014)
  9. Germain Katanga condamné à 12 ans de prison par la CPI (23 mai 2014)
  10. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  11. Lambert Mende : « 5 à 8% seulement de Congolais ont été expulsés de Brazzaville jusque là » (30 avril 2014)
  12. Des ONG appellent la CPI à poursuivre aussi les auteurs de crimes dans les Kivu (13 mars 2014)
  13. Germain Katanga déclaré coupable par la CPI (11 mars 2014)
  14. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  15. Le procureur de la CPI accuse Bosco Ntaganda de crimes « ethniques » en RDC (10 février 2014)
  16. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  17. Joseph Kabila annonce la formation d'un gouvernement de cohésion nationale (23 octobre 2013)
  18. Bosco Ntaganda n'est pas Congolais, il est Rwandais (26 mars 2013)
  19. Bosco Ntaganda est désormais détenu par la CPI (22 mars 2013)
  20. La Cour pénale internationale acquitte Mathieu Ngudjolo Chui (18 décembre 2012)
  21. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  22. Les rebelles du M23 commettent des crimes de guerre (11 septembre 2012)
  23. Paul Kagame pourrait être poursuivi par la Cour pénale internationale, dit une autorité américaine (26 juillet 2012)
  24. Les Etats-Unis coupent leur aide militaire au Rwanda à cause de son soutien aux rebelles en RDC (21 juillet 2012)
  25. La CPI condamne Thomas Lubanga à 14 ans d'emprisonnement (10 juillet 2012)
  26. Le procureur de la CPI requiert 30 ans de prison contre Thomas Lubanga (14 juin 2012)
  27. Opinion: Il faut en finir avec l'insécurité à l'Est du Congo (3 juin 2012)
  28. CPI: Un nouveau mandat d'arrêt introduit contre Bosco Ntaganda (14 mai 2012)
  29. Nord-Kivu: les localités de Masisi et Rutshuru sous contrôle de l'armée (6 mai 2012)
  30. Insécurité aux Kivu: Joseph Kabila, Didier Etumba et Roger Meece à Goma (10 avril 2012)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.